• Accueil > 
  • Auto > 
  • Adjugée: la Jaguar du concepteur du logo des Beatles vendue 110 000$

Adjugée: la Jaguar du concepteur du logo des Beatles vendue 110 000$

Ivor Arbiter a imaginé en 1963 ce design...

Agrandir

Ivor Arbiter a imaginé en 1963 ce design original ou le T est abaissé pour mettre en évidence les lettres b-e-a-t (beat = rythme) dans le nom des Beatles, sur la grosse caisse de Ringo Starr. Photo : BeatlesBible.com

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

Une Jaguar E-Type 1963 récemment trouvée en piteux état dans un bosquet de cèdres, dans la campagne anglaise, a été acquise 58 000 livres (110 600 $) par un collectionneur anonyme --et fan des Beatles-- ne craignant pas les rénovations majeures.

Le premier propriétaire de la voiture achetée en mai 1963 était le vendeur d'instruments de musique londonien Ivor Arbiter, le designer du célèbre logo à T abaissé des Beatles.

La Jaguar en très mauvais état a été... - image 1.0

Agrandir

La Jaguar en très mauvais état a été adjugée à un collectionneur qui veut la remettre à neuf. La restauration lui coûtera bien plus cher que l'auto. Photo : Maison d'encan COYS.

La voiture a été vendue aux enchères mardi dernier à Londres lors de la soirée d'encan « Classiques du printemps », un événement annuel de la maison d'encan COYS« L'E-Type abandonnée a généré de l'intérêt des quatre coins de la terre; les clients entassés dans la salle et ceux qui participaient par appel conférence ont misé férocement mardi soir » (8 mars) a dit Chris Routledge, pdg de la maison d'encan internationale COYS. « C'est un collectionneur anglais et un grand fan des Beatles qui l'a emporté. Il compte mettre le temps de la restaurer complètement. »

Les clients ont peut-être misé « férocement », comme le dit M. Routledge, mais 58 000 livres est passablement moins que les 100 000 livres que COYS espérait obtenir. D'autant plus que l'E-Type est une Série 1, le modèle de première génération, qui est le plus recherché par les collectionneurs.

C'est probablement parce que la voiture est vraiment en mauvais état.

Battue par un coureur amateur 

L'E-Type 3.8 série 1 jamais restaurée a été retrouvée l'an dernier sous une bâche, dehors, dans le village de Bisley, dans le Surrey.

La Jaguar 1963 a passé un quart de... - image 2.0

Agrandir

La Jaguar 1963 a passé un quart de siècle dehors sous une bâche. Photo : COYS

Selon la fiche descriptive de l'encan, elle a 44 870 milles à l'odomètre et l'autocollant montrant le paiement de l'immatriculation annuelle de novembre 1969 est encore dans le bas du pare-brise.

Mais son plus récent propriétaire, Frank Riches, s'en servait lors de fréquentes courses automobiles aux circuits d'Oulton Park, Brands Hatch et Blackbushe entre 1967 et 1969. « Frank a brûlé l'embrayage et au lieu de la faire réparer, il a entreposé la voiture dans un hangar jusqu'à la fin des années 80, quand il l'a déplacée dans sa cour. C'est là qu'elle est restée, sous une bâche, jusqu'à ce qu'elle soit découverte » et achetée par la personne qui l'a vendue mardi dernier, peut-on lire sur la fiche.

M. Arbitor l'avait vendue en 1965. Elle a eu deux autres propriétaires entre M Arbiter et le M. Riches, le coureur amateur qui l'a battue.

La grosse caisse de Ringo

M. Arbiter, d'abord réparateur de saxophones et batteur à temps partiel, était aux premières loges de l'explosion musicale rock du début des années 60 en Angleterre.

Il possédait un magasin de guitares, Sound City, où de nombreuses futures vedettes --y compris les Beatles-- achetaient leurs instruments. Il possédait aussi Drum City, où Ringo Starr et du gérant des Beatles, Brian Epstein, sont entrés en avril 1963, explique le site BeatlesBible.

C'est un ensemble de batterie Ludwig blanc perle qui est tombé dans l'oeil de Ringo.

M. Arbiter a imaginé au pied levé ce design original ou le T est abaissé pour mettre en évidence les lettres b-e-a-t (beat = rythme) dans le nom des Beatles, sur la grosse caisse de Ringo Starr. Le graphisme a été dessiné sur une feuille de papier par M. Arbitor avant d'être peint sur la peau avant de l'instrument, dans l'atelier de Drum City.

En fait, M. Arbitor --qui ne connaissait pas encore les Beatles-- a conçu ce logo presque par accident et probablement parce que Brian Epstein ne voulait pas le payer, souhaitant l'obtenir dans un troc publicitaire avec Arbiter, qui était distributeur exclusif du fabricant d'instruments de percussion Ludwig. 

Le gérant des Beatles ne voulait pas payer

« Epstein ne voulait pas payer la batterie, mais Arbiter a refusé de la lui céder pour rien. Après avoir marchandé, Arbitor a fini par échanger la batterie neuve » non seulement contre une publicité Ludwig sur la peau avant de la grosse caisse, mais a aussi arraché le « le vieil ensemble Premier usé à la corde" de Ringo, peut-on lire sur BeatleBible.

La maison d'encan COYS avait évalué la Jaguar... - image 5.0

Agrandir

La maison d'encan COYS avait évalué la Jaguar d'Ivor Arbiter à 100 000 £. Elle a été adjugée pour 58 000 £. 

« Epstein a accepté le logo Ludwig mais a demandé que le nom des Beatles soit écrit aussi. Sur le champ, Arbiter a imaginé le graphisme aujourd'hui célèbre du logo des Beatles, avec le T abaissé. (...) Drum City a facturé 5 £ pour le design et le travail de graphisme, qui a été fait par un graphiste d'enseignes commerciales nommé Eddie Stokes. »

Par coïncidence, M. Arbiter a acheté la Jaguar un mois après cette transaction qui l'a fait entrer dans la postérité et la petite histoire des Beatles.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer