• Accueil > 
  • Auto > 
  • Une nouvelle forme de partage de véhicule

Autopartage

Une nouvelle forme de partage de véhicule

Evercar loue ses voitures électriques uniquement à des... (PHOTO MARK LENNIHAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS )

Agrandir

Evercar loue ses voitures électriques uniquement à des utilisateurs inscrits à des services de covoiturage ou à une application de taxi.

PHOTO MARK LENNIHAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS 

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Sébastien Templier
La Presse

Les Uber et Lyft de ce monde engendrent - volontairement ou involontairement - des progénitures au service de leurs entreprises. Voilà maintenant que les chauffeurs qui offrent un service de taxi de manière non conventionnelle peuvent pour cela louer un véhicule à un tarif horaire unique. Les initiateurs considèrent que c'est une nouvelle forme de partage de véhicule.

On peut proposer du covoiturage ou être chauffeur pour Uber sans posséder de voiture. C'est l'argument de vente massue des créateurs d'Evercar, une jeune entreprise de Los Angeles qui loue des voitures électriques 5 $ l'heure à quiconque en a besoin pour transporter des passagers.

« Notre idée était de puiser dans la technologie des véhicules électriques et dans le partage de voiture pour créer un modèle qui donnerait à quiconque l'accès à un véhicule utilisé pour ce qu'on appelle l'économie à la demande », nous explique un porte-parole d'Evercar, Patrick Pharris.

Louer une électrique 5 $ par jour

Ce tarif de 5 $ comprend la recharge, la maintenance et le nettoyage de la voiture, ainsi que l'assurance du véhicule requise par un service comme Uber, par exemple. Le kilométrage est illimité durant l'heure d'utilisation. À disposition dans des stationnements, les voitures doivent être réservées. S'il n'y a pas de frais d'adhésion, Evercar demande quand même de payer d'avance 25 $ de temps d'utilisation. Sans exiger un dossier de conduite exemplaire, Evercar demande de ne pas traîner des casseroles... Et fait pour cela quelques vérifications d'usage.

Afin de s'assurer que les conducteurs n'utilisent pas ses voitures pour autre chose que du covoiturage ou du taxi à la demande, Evercar exige des conducteurs qu'ils soient inscrits à « au moins un service de covoiturage ou à une application de taxi ».

« Nos prix et services rendent Evercar accessible à tous les conducteurs, même à ceux qui n'auraient pas obtenu un prêt automobile ou qui n'auraient pu avoir une voiture en location », indique cette filiale de Vision Fleet, promoteur de la mobilité électrique.

L'autre argument soulevé par Evercar est qu'il permet une utilisation plus optimisée des voitures comparativement à un véhicule d'un particulier utilisé à des mêmes fins de taxi ou de covoiturage.

Disposant d'une quarantaine de voitures électriques et déclarant avoir une centaine de membres actifs, Evercar a l'intention de couvrir tous les secteurs de l'agglomération de Los Angeles, avant de voir plus loin. « Nous planifions d'être présents dans d'autres marchés dans un futur proche », ajoute Patrick Pharris.

Cette entreprise fondée l'an dernier est soutenue par la firme d'investissements Vision Ridge Partners, au Colorado.Reste à voir si cette idée fera du chemin.

Elle pourrait être bientôt battue en brèche. La Californie aurait l'intention d'obliger les chauffeurs qui pratiquent le covoiturage et le taxi non conventionnel à utiliser leur propre voiture...




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer