article:4435017:article

Un palais sur quatre roues

Influence italienne, intérieur à la française et mascotte signée : le «palazzo» des Marcoux ne passe pas inaperçu.

Agrandir

Influence italienne, intérieur à la française et mascotte signée : le «palazzo» des Marcoux ne passe pas inaperçu.

Photo fournie par Jean-Claude Marcoux

Publicité

Publicité

Alain Raymond | Collaboration spéciale

Publié le 14 juin 2007 | Mise à jour le 14 juin 2007 à 06h15

Petty Girl

La liste des designers de talent qui ont contribué à la réalisation de la Nash Ambassador ne s'arrête pas là, puisque la mascotte qui trône sur le capot est l'oeuvre de George Petty, créateur de la «Petty Girl», pin-up qui illustre l'idéal féminin de l'homme américain et qui a paru dans le premier numéro de la revue Esquire en 1933. Pour le 50e anniversaire de Nash, en 1952, Petty conçoit cette superbe mascotte en s'inspirant de sa fille, Marjorie, qui lui sert de mannequin. Artiste de talent, George Petty collabore avec de nombreuses entreprises, notamment Jantzen (maillots de bain), Old Gold (cigarettes), Trans World Airlines, les magazines Life, Time et True, Pepsi Cola, MGM (Ziegfeld Follies) et les Ice Capades.

«Notre Petty Girl porte d'ailleurs la signature de l'artiste», précise Jean-Claude Marcoux, de Mont-Saint-Hilaire, fier propriétaire de la Nash Ambassador et de quatre autres belles d'autrefois, vice-président du Club Voitures anciennes du Québec et amateur avisé de voitures et d'avions anciens.

«Notre Nash nous vient de Colombie-Britannique. Elle n'avait que 38 000 milles au compteur. Nous étions sur le point d'acheter une Studebaker Avanti, mais la Nash nous a séduits et c'est avec elle que nous sommes revenus à la maison», raconte Jean-Claude Marcoux, qui affectionne particulièrement les «orphelines», ces marques aujourd'hui disparues.

Quant à Hélène Rother, française d'origine établie aux États-Unis en 1942, elle a été la première femme designer automobile. Elle a travaillé pour GM avant de créer son propre studio de design et a collaboré avec Nash Motors à la réalisation de l'intérieur de ses voitures des années 50. À son style élégant se greffent des touches pratiques particulièrement appréciées par les femmes.

Cet habitacle soigné s'harmonise avec les lignes extérieures profilées marquées par un arrière fuyant, des passages de roues carénés, ainsi qu'un pare-brise et une lunette arrière enveloppants et panoramiques. On voit dans ce dessin l'influence de Sergio Pinin Farina (devenu par la suite Pininfarina), qui a collaboré à la création du modèle 1952, Golden Anniversary, marquant le 50e anniversaire de Nash.

Technique soignée

Publicité

Mais Nash, ce n'est pas simplement une question de design, c'est aussi des réalisations techniques dignes de mention. Précisons que c'est Charles Nash, ex-président de GM, qui acquiert la compagnie Jeffery, née en 1897. La première Nash est donc lancée en 1917, et dès 1941, la compagnie se distingue par la réalisation de voitures à structure monocoque, alliant robustesse et légèreté. En 1954, Nash fusionne avec Hudson pour former American Motors Corporation (AMC). C'est en 1957 que sort la dernière Nash, les produits de la marque portant dorénavant la marque AMC.

Outre sa rigidité, la structure monocoque procure à la voiture un plancher abaissé qui dégage l'espace intérieur. À cette solution technique aujourd'hui généralisée, les Trois Grands opposent à l'époque la solution du châssis distinct surmonté de sa carrosserie, une technique désuète mais qui présente l'avantage de faciliter considérablement les changements esthétiques. Séduit par les «changements» annuels, le public finit par bouder les Nash, Hudson et autres marques plus évoluées sur le plan technique mais incapables de soutenir cette concurrence basée sur l'esthétique.

Autre particularité de la Nash: ses sièges avant à dossier inclinable qui viennent s'appuyer sur la banquette arrière pour former deux confortables couchettes. Vous comprendrez pourquoi la Nash avait la faveur du public friand de cinéparcs... ainsi que des commis voyageurs qui pouvaient, en passant la nuit à bord de leur Nash, économiser les frais de motel.

Du côté de la mécanique, le six cylindres en ligne de 252 pouces cubes (4,1 L) bénéficiait d'un vilebrequin à sept paliers, une solution technique généralement réservée aux voitures haut de gamme, ainsi qu'une boîte automatique à quatre rapports, alors que la plupart de ses rivales roulaient avec une boîte à deux ou trois vitesses. Mais malgré la belle souplesse de son moteur et sa boîte évoluée, Nash a quand même souffert du manque de V8 pouvant concurrencer ses rivales de l'époque.

Cinquante ans se sont écoulés depuis la disparition de Nash, mais les Marcoux et leur «Palazzo» sont bien là. Cette année, le couple Marcoux célèbre d'ailleurs son 50e anniversaire de mariage. Félicitations à Lucille et Jean-Claude et bonne route!

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

DANS LE RÉTROVISEUR DE LA NASH AMBASSADOR AIRFLYTE COUNTRY CLUB 1954

Empattement/longueur/largeur/hauteur (cm) : 330/538,5/195,6

Poids : 1620 kg

Moteur : six cylindres en ligne, 4,1 L, vilebrequin à sept paliers, 130 ch à 3700 tr/min.

Transmission : Hydra-matic quatre vitesses

Freins : tambours

Pneus : 6.70 x 15 po

Production : 3581 unités (Ambassador : 21 428 ; total : 41 653)

Prix 1954 : 2735 $

Valeur 2007 : environ 12 000 $

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- ---

La même année:

» La défaite décisive des forces françaises devant les troupes du Viêt-minh à Diên Biên Phu marque la fin de la première guerre d'Indochine. Les Accords deGenève qui mettent fin à la guerre divisent le pays, créant le Vietnam du Nord communiste et le Vietnam du Sud non communiste.

» Louis Saint-Laurent (libéral) est premier ministre du Canada et au Québec, c'est Maurice Duplessis qui gouverne.

» Les États-Unis lancent le Nautilus, premier sous-marin à propulsion nucléaire, tandis que la Cour suprême des États-Unis juge la ségrégation raciale inconstitutionnelle.

» Henri Matisse, célèbre peintre et sculpteur français, meurt à l'âge de 85 ans.

» Premiers essais du Boeing 707, deux ans après le premier vol régulier du De Havilland Comet britannique.

» L'Argentin Juan-Manuel Fangio (43 ans) est sacré Champion du monde des conducteurs pour la deuxième fois. Cette année-là, Fangio commence la saison sur Maserati mais la termine sur Mercedes.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer