article:4442160:article

La salon de Tokyo: un village fantôme?

Le salon de l'auto de Tokyo a perdu son caractère international, les constructeurs étrangers importants ayant tous décidé de passer outre.

Agrandir

Le salon de l'auto de Tokyo a perdu son caractère international, les constructeurs étrangers importants ayant tous décidé de passer outre.

Photo fournie par Tokyo Auto Show

Publicité

Publicité

| La Presse

Publié le 29 septembre 2009 | Mise à jour le 29 septembre 2009 à 15h56

Le Salon international de l'auto de Tokyo 2009 sera plutôt « Le salon japonais de l'auto ». Le  constructeur coréen Hyundai a décidé de rester chez lui, imitant ainsi la vingtaine d'exposants habituels qui avaient déjà annulé leur présence. Cela laisse Toyota, Honda et Nissan comme seuls joueurs majeurs.

Tous les grands constructeurs américains et européens seront absents.

.

 

Le quotidien japonais Mainichi a obtenu le scoop auprès des organisateurs du salon, l'Association des constructeurs automobiles du Japon.

 

Depuis quelques années, le Salon de l'auto de Tokyo s'était imposé comme un rendez-vous biannuel incontournable pour l'industrie de l'automobile mondiale. Il est de facto un des «Big 5» (avec Detroit, Paris, Francfort et Genève), reconnu par l'Organisation internationale des constructeurs automobiles. Mais le célèbre hall de foire Makuhari Messe, où a lieu le salon, risque d'avoir l'air d'un village fantôme: on s'attend à ce qu'on y trouve moins de 40% du nombre de voitures exposées lors du dernier rendez-vous nippon, en 2007.

 

Publicité

Il semble que Hyundai n'ait donné aucune explication pour son annulation mais, comme tout le monde, il est vraisemblable que le constructeur coupe dans ses dépenses. C'est un cercle vicieux: à chaque annulation supplémentaire, il devient plus difficile pour ceux qui restent de justifier la dépense d'un salon de l'auto d'envergure. En deçà d'un certain nombre de participants, ce genre de manifestation perd la masse critique nécessaire pour attirer les sommités mondiales du domaine automobile et, surtout, les grands médias internationaux qui créent l'effet de loupe recherché.

 

«Hyundai a téléphoné la semaine dernière et a verbalement indiqué qu'il annulait. C'est incroyable», a indiqué à Automotive News le responsable du salon, Toyokazu Ishida. Une confirmation écrite est attendue d'ici quelques jours.

 

Ce faisant, Hyundai fait une croix sur le loyer non remboursable de 122 000$ qui lui assurait 4300 pieds carrés au centre des congrès Makuhari Messe. Mais comme la facture d'une présence dans un grand salon se calcule en millions de dollars, Hyundai épargnera pas mal d'argent.

 

Au moins 23 absents

 

Au mois de mai, la dernière fois que La Presse Auto/MonVolant.ca avait fait le compte des absents, on arrivait à 22. Au point où on en est, il est plus simple de faire la liste des rares irréductibles qui seront au Salon international de l'auto de Tokyo. Ce sera essentiellement un Salon japonais de l'auto de Tokyo, puisque seuls Toyota, Honda, Nissan seront là parmi les grands constructeurs. L'exception étrangère est la britannique Lotus ainsi que le constructeur artisanal allemand Alpina Burkard Bovensiepen.

 

Aux dernières nouvelles, les organisateurs avaient considéré d'annuler purement et simplement tout le bataclan, mais ils ont fini par décider d'aller jusqu'au bout, peu importe les absents.

 

L'année 2009 a été marquée par l'annulation de nombreux salons automobiles parmi les évènements moins courus  que le «Big 5» de Paris, Francfort, Tokyo, Genève et Detroit.

 

Source : Mainichi Shinbum; Automotive News

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer