article:4442424:article

Une subvention à l'achat d'un Hummer

Une quinzaine de consommateurs américains ont profité du programme de prime à la casse pour acheter un Hummer H3.

Agrandir

Une quinzaine de consommateurs américains ont profité du programme de prime à la casse pour acheter un Hummer H3.

Photo Hummer

Publicité

Publicité

| La Presse

Publié le 11 novembre 2009 | Mise à jour le 13 novembre 2009 à 13h43

Le programme de prime à la casse mis en place aux États-Unis au mois d'août dernier a été auréolé d'un vert écolo, histoire de ne pas passer pour une forme déguisée de subventions aux constructeurs de voitures, une mesure qui aurait été assez mal accueillie par le public américain, qui est allergique aux mots «impôt» et «taxes» sous à peu près toutes leurs formes.

Ainsi donc, le programme «Cash for Clunkers» de l'administration Obama était destiné, selon les autorités, à débarrasser la route de tacots polluants, l'aide consentie servant à l'achat de véhicules plus éco-énergétiques.

 

Or, ce n'est pas tout-à-fait ce qui s'est passé, selon une nouvelle étude des plus récentes données gouvernementales réalisée par Associated Press. Dans 8200 cas - l'échange réalisé le plus fréquemment dans le cadre du programme - les propriétaires de vieilles camionnettes Ford F-150 ont profité de l'aide gouvernementale pour s'acheter... un nouveau Ford F-150! Les conducteurs de vieux F-150 qui ont choisi le même type de véhicule l'ont fait dans une proportion de 17 contre 1 par rapport à ceux qui ont échangé leur camionnette contre une Toyota Prius, par exemple.

 

Bien sûr, on comprend que plusieurs d'entre eux ont besoin d'un tel véhicule de façon quotidienne, mais c'est un peu gênant d'avoir profité d'un programme qui se voulait «écologique». Surtout quand on sait que les nouveaux Ford F-150 consomment en moyenne entre 13,8 et 15,6 litres aux 100 km, selon la cylindrée, soit une maigre amélioration par rapport aux vieux F-150, qui brûlent en moyenne autour de 16,8 litres aux 100 km.

 

Publicité

Mais il y a pire... Le gouvernement a versé 562 500$ pour subventionner 145 consommateurs qui ont obtenu en échange de leur tacot un véhicule encore plus énergivore, ce qui contrevenait aux dispositions du programme de prime à la casse. L'administration Obama dit investiguer sur ces cas problèmes, soutenant qu'il s'agit sans doute d'erreurs commises par les concessionnaires, parfois en fonction de données de consommation périmées.

 

Enfin, au sommet des aberrations figurent 15 cas où la subvention gouvernementale a été utilisée pour acheter... un Hummer! En échange de leur grosses et gloutonnes camionnettes, ces propriétaires, dispersés dans neuf États différents, ont obtenu entre 3500$ et 4500$ pour s'acheter un Hummer H3. Soit, les gros VUS sont peut-être moins gourmands à la pompe que les vieilles camionnettes qu'ils ont remplacées, mais avec une consommation moyenne de 14,7 litres aux 100 km, on est loin de parler de véhicules verts...

 

Plus de 95 000 des nouveaux véhicules achetés dans le cadre du programme CARS (Car Allowance Rebate System) - soit environ un cas sur 7 - consomment en moyenne plus de 11,8 litres aux 100 km.

 

Selon les données qu'Associated Press a mis quatre mois à obtenir en vertu de la législation américaine sur l'accès à l'information, la moyenne de consommation des véhicules remisés dans le cadre de la prime à la casse est de 14,9 litres aux 100 km alors que celle des véhicules achetés en échange est de 9,4 litres aux 100 km.

 

Bref, des résultats discutables pour un programme qui s'enorgueillissait d'encourager l'achat de véhicules éco-énergétiques...

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer