article:4442527:article

GM: enterrement de gueux pour Pontiac

Les dernières Pontiac G6 sur la chaîne de montage de l'usine d'Orion, au Michigan.

Agrandir

Les dernières Pontiac G6 sur la chaîne de montage de l'usine d'Orion, au Michigan.

Photo: General Motors

Publicité

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 27 novembre 2009 | Mise à jour le 30 novembre 2009 à 14h08

Comme le chef indien du XVIIIe siècle à qui elle doit son nom, la marque Pontiac a eu une fin indigne mercredi.

La toute dernière Pontiac produite aux États-Unis est sortie mercredi de l'usine de montage d'Orion, au Michigan, et le journal Detroit News déplore l'enterrement de gueux que GM a fait à ce qui fut jadis une très grande marque.

 

Pas de bannière, pas de photo officielle, aucun cadre de GM sur place, la dernière Pontiac destinée au marché américain, une G6 blanche, aurait quitté la ligne de montage dans l'anonymat le plus abject si les ouvriers de finition n'avaient pas marqué le coup.

Ils ont arrêté de travailler, le temps de se photographier entre eux, posant en petits groupes avec la voiture qui avançait sur la chaîne de montage. La voiture est sortie de la chaîne vers 12h45.

Publicité

«Notre focus est la qualité du produit destiné au client», s'est borné à dire un porte-parole de GM au Detroit News.

Le journal trouve que c'est un adieu indigne et bien triste pour une marque vieille de 83 ans qui fut durant trois décennies, à partir des années 60, la marque la plus excitante de GM, synonyme de performance, de vitesse et de sex-appeal.

Cela fait penser à la fin du chef indien Pontiac, en l'honneur de qui la marque Pontiac fut nommée. Ce grand leader guerrier de la tribu des Outaouais, avait confédéré plusieurs nations indiennes dans sa guerre contre les Anglais, avant de mourir déchu, assassiné en 1769 par un indien d'une tribu rivale. On ne sait pas avec certitude où est enterré Pontiac.

GM a décidé d'éliminer la marque Pontiac, au printemps dernier, lors de sa restructuration.

La dernière Olds est dans un musée

Quand GM avait fermé la division Oldsmobile, en décembre 2000, les choses ont été faites autrement. Des centaines d'ouvriers de l'usine de Lansing (en Ohio), ont apposé leur signature sur la dernière Olds (une berline Alero 2004), qui n'a jamais été mise en vente et qui a été confiée au R.E. Olds Transportation Museum, de Lansing. L'Alero fait maintenant partie de la collection permanente du musée GM Heritage Center, de Sterling Heights, au Michigan.

Par contraste, la dernière Pontiac sera vendue dans un lot de 100 modèles G6 achetés par un client commercial.

Le Detroit News suppute que cette fin indigne fera mal au coeur à bien des baby boomers.

L'usine GM du comté d'Orion est maintenant fermée temporairement ; elle sera ré-outillée et produira une compacte GM à partir de 2011.

Le président du syndicat local de l'usine d'Orion, Pat Sweeney, a indiqué que l'instant est doux-amer pour les 2400 travailleurs de l'usine. Plusieurs des ouvriers qui ont accompagné la dernière Pontiac, mercredi, faisaient aussi partie du groupe de travailleurs qui ont dit adieu à la berline Aurora en 2000, la dernière Oldsmobile.

C'est triste, mais la nostalgie ne met pas de pain sur la table. Et maintenant que la dernière Pontiac est sortie et que l'usine est arrêtée, Sweeney et ses collègues vont passer un an inactifs, avec beaucoup de temps pour s'inquiéter de l'avenir de GM, avant la réouverture de l'usine: «On veut survivre aux prochains 18 mois, jusqu'à ce qu'on commence à assembler la prochaine compacte que GM prépare», dit le syndicaliste.

La toute dernière Pontiac sera canado-américaine

Pontiac est maintenant du passé aux États-Unis, mais, par hasard, la dernière Pontiac sera canado-mexicaine, une voiture typique de l'Accord de libre échange nord-américain. En décembre, GM cessera la production de G3 Wave, une sous-compacte assemblée au Mexique et vendue seulement au Canada. Et ce sera alors la dernière des dernières Pontiac, bien loin des Firebird et GTO qui ont fait rêver la jeunesse américaine il y a deux décennies.

«C'étaient les voitures qui faisaient fantasmer les jeunes hommes ; c'étaient les voitures dans lesquelles les jeunes femmes espéraient être vues», a dit Bob Casey, historien de l'automobile et curateur d'une des collections au musée Henry-Ford de Dearborn, en banlieue de Detroit.

Les ventes américaines de Pontiac ont atteint leur sommet en 1984, avec près de 850 000 véhicules, quatre fois plus que l'an dernier. Selon les estimés du magazine Automotive News, 41 millions de Pontiac ont été vendues durant ses 83 ans d'histoire.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer