article:4444256:article

Le gros tout-terrain se meurt, vive le multi-segments!

Agrandir

Photo: AP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 1 août 2010 | Mise à jour le 1 août 2010 à 08h00

New York - Le marché moribond des gros tout-terrain lourds, polluants et avides de carburant renaît de ses cendres aux États-Unis sous la forme d'un véhicule plus léger et plus économe en énergie, voire «vert», le multi-segments.

«Le VUS traditionnel, c'est-à-dire une structure de voiture sur un plateau de camion, est toujours en difficulté», constate Rebecca Lindland, analyste chez IHS Global Insight.

Ce marché «est toujours déprimé», renchérit Michelle Krebs, analyste du site internet spécialisé Edmunds.com.

Symbole de ces difficultés des VUS (véhicules utilitaires sport), le constructeur américain General Motors (GM) a envoyé cette année à la casse sa marque Hummer, la plus emblématique dans le monde, après l'échec d'une vente au Chinois Tengzhong.

Publicité

L'envolée des prix pétroliers à partir de 2003 et le durcissement des normes d'émissions de CO2 pour toutes les catégories de véhicules dans le monde ont précipité l'obsolescence de cette catégorie de véhicules, mais aussi des camions pick-up et des camionnettes.

«Les gens ont changé de goût, ils veulent des multi-segments maintenant», c'est-à-dire des véhicules tout-terrain sur un plateau de voiture, plus légers, et donc plus économes, poursuit Mme Lindland, ajoutant que ce segment de marché «prospère de manière incroyable».

«C'est le plus important aux États-Unis à l'heure actuelle, et il croît rapidement», renchérit Efraim Levy, analyste automobile de l'agence de notation Standard and Poor's.

Les multi-segments représentent 20% du marché automobile américain contre seulement 8% il y a huit ans, alors que les SUV ne représentent plus que 7% du marché contre 15,6% il y a huit ans, d'après des chiffres compilés par Edmunds.com.

Ce n'est donc pas un hasard si le constructeur américain Chrysler a misé sur un crossover pour son premier lancement depuis sa sortie de faillite il y a un an: il a dévoilé la nouvelle Jeep Grand Cherokee la semaine dernière.

C'est également à cette catégorie de véhicules qu'appartient la nouvelle version de l'Explorer, ex-véhicule star de Ford, deuxième constructeur américain, dont les ventes avaient chuté ces dernières années.

L'Explorer était il y a quelques années «le VUS qui se vendait le plus aux Etats-Unis», fait valoir Mme Krebs avec «120 000 exemplaires par an».

Ford entend retrouver ses clients perdus en transformant son VUS en crossover. Cela lui permet d'afficher entre 20 et 30% d'économies de carburant, tout en conservant, promet-il, toutes les capacités motrices de ces véhicules tout-terrain prisés des familles et des entreprises aux États-Unis.

Le constructeur automobile japonais Toyota et le petit spécialiste américain des automobiles électriques Tesla ont de leur côté annoncé à la mi-juillet avoir formalisé un accord pour sortir en 2012 une version électrique du tout-terrain RAV4 de Toyota.

Malgré le renchérissement du carburant ces dernières années, les gros 4x4 restent très populaires aux États-Unis, principalement auprès des familles, qui les achètent car elles «aiment pouvoir transporter des gens et aussi plein d'autres trucs», note Mme Lindland.

Ils sont aussi prisés pour leur puissance qui permet de remorquer des caravanes, véhicules récréatifs, bateaux...

Les VUS traditionnels «sont encore utilisés à des buts commerciaux aux États-Unis, notamment par la police, les parcs automobiles commerciaux, ou encore pour les déplacements du Président américain et de son entourage», conclut Mme Lindland.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer