article:4598605:article

Une «pompe à gaz» dans votre garage?

Agrandir

Photo AP

Publicité

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 28 novembre 2012 | Mise à jour le 28 novembre 2012 à 13h21

Très peu de stations-service vendent du gaz naturel. Comment faire pour multiplier les points de vente sans programme d'infrastructure massif?

Pourquoi ne pas installer des connexions là où le gaz se rend déjà, c'est-à-dire dans les maisons et les immeubles chauffés au gaz? C'est le pari du distributeur de gaz naturel Chesapeake, du conglomérat industriel General Electric et du fabricant d'appareils ménagers Whirlpool, qui planche sur un dispositif domestique d'avitaillement en gaz pour l'auto.

Le trio d'entreprises souhaite commercialiser d'ici peu un appareil qui serait relié au réseau d'approvisionnement domestique et qui s'installerait dans le garage d'une maison unifamiliale ou dans le stationnement sous-terrain d'un immeuble à logements. Le dispositif coûterait environ 500 $.

Le projet, révélé au cours d'une conférence du président de Chesapeake, Aubrey McLendon, devant des actionnaires, a été rapporté par le quotidien d'affaires américain Wall Street Journal.

Un tel dispositif réglerait le problème de l'approvisionnement pour la majorité des automobilistes (et pour Chesapeake). Il serait alors aussi simple de faire le plein d'essence que de brancher une automobile électrique - ce serait même plus pratique que d'aller à la station-service pour mettre de l'essence.

La question de la perception d'éventuelles taxes (comme celles sur l'essence) n'est pas abordée. Toutefois, l'installation de deux compteurs séparés, afin de distinguer la consommation de gaz pour la voiture de celle destinée au chauffage, ne représenterait pas un défi technique majeur. Les taxes pourraient donc être facturées par les distributeurs de gaz, puis versées aux gouvernements, comme les autres taxes actuellement applicables.

Partout au Canada et aux États-Unis, le développement effréné du gaz de schiste a dopé l'offre et fait tomber le prix du gaz naturel aux niveaux d'il y a 10 ans. Les producteurs comme Chesapeake essaient de trouver des façons d'augmenter la demande et rêvent donc de voir grimper le nombre de véhicules au gaz naturel. Pour l'instant, des deux côtés de la frontière, on en compte environ 125 000 seulement (surtout des camions).

Publicité

Au Québec, le distributeur Gaz Métro collabore avec ses vis-à-vis ontariens et l'industrie du camionnage pour mettre en place un corridor d'avitaillement entre Québec et Windsor - mais seulement pour les camions-remorques poids lourds de classe 8.

Aux États-Unis, General Electric et Chesapeake viennent de mettre en marché un système de distribution du gaz naturel comprimé «simple à faire fonctionner et facile à installer» qui vise les stations-service. Mais au cours de la conférence, à Houston, le président de Chesapeake a affirmé que la mise en marché d'un dispositif domestique encouragerait encore davantage les constructeurs automobiles à produire des voitures au gaz. «Quand GM et Toyota vont voir ça, les autos au gaz vont gicler des usines!», a-t-il dit aux investisseurs.

Toutefois, au cours de la même conférence, un vice-président d'Exxon, principal producteur de gaz naturel aux États-Unis (Chesapeake est deuxième, loin derrière), a indiqué que le marché automobile représente un attrait «marginal, au mieux» pour les producteurs de gaz, a rapporté le Wall Street Journal. La différence de prix entre l'essence et le gaz rend le coût de conversion au gaz naturel peu intéressant, estime William Colton, vice-président de la planification stratégique chez Exxon.

Rappelons que le président de Fiat et de Chrysler, Sergio Marchionne, rêve lui aussi de voitures au gaz naturel pour le marché nord-américain. Pour les rendre économiquement viables, il a publiquement demandé au gouvernement Obama d'accorder aux éventuels acheteurs de voitures au gaz des subventions similaires à celles offertes aux acheteurs de voitures électriques, comme la Nissan Leaf, ou hybrides, comme la Chevrolet Volt.

Fiat et Chrysler ont du retard par rapport aux autres constructeurs dans l'électrification automobile. Mais Fiat a une bonne expertise dans les voitures au gaz naturel en Europe, que M. Marchionne aimerait transférer aux modèles Chrysler vendus ici.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (5)

Commenter cet article »

  • @claude70 "Le gaz naturel (CNG) est plus legé, donc a à peu près les mêmes restrictions que les gaz d'échappement pour les émanations d'usage ou accidentel en petite quantité."
    Oui mais les gaz d'échappement, quoique toxiques, ne sont pas explosifs comme peut l'être le gaz naturel.
    Par contre, une auto électrique dans un stationnement intérieur est un gros plus: aucun gaz toxique ni réservoir de combustible explosif. En plus, c'est bien meilleur pour la santé des préposés dans les stationnements publics intérieurs.
  • @claude70
    Le gaz naturel produit des gaz à effet de serre mais 20% moins que l'essence.
    http://www.propane.ca/fr/propane/avantages-environnementaux
  • Superseb: Voila une autre fausse idée propane vs gaz naturel.
    Le propane (LPG) est plus lourd que l'air donc est dangereux pour les Stationnements souterrain.
    Le gaz naturel (CNG) est plus legé, donc a à peu près les mêmes restrictions que les gaz d'échappement pour les émanations d?usage ou accidentel en petite quantité.
    Si un Stationnement vous limite sur l?accès pour les véhicules CNG, c?est majoritairement par manque de connaissance sur le sujet.
    En plus le Gaz naturel ne produit pas ou peux de Gaz à effet de serre.
    95 % des Zamboni des aréna intérieur du monde utilise le CNG, due au fait des faibles émanations de gaz d?échappement à l?intérieur.
    Même chose avec les « forklift » non Electric dans les entrepôts.
    Toute voiture/véhicule à essence peut être modifier pour rouler au CNG..
    Le seul hic.. L?autonomie de la voiture est en lien direct avec la taille du réservoir de gaz. Pour une autonomie d?environ 250 km.. ca prend la moitié sinon tout le coffre arrière d?une voiture compact. C?est probablement l?un des seuls points négatifs communs avec le LPG.
    Mais avec un ravitaillement dans votre garage le soir.. aucun problème pour ceux qui utilise leur voiture pour aller au travaille uniquement..
    Mais avec une voiture hybride.. ca vous donne un autonomie d?environ 500km..
    Quand les voiture sont fabriqué en intégrant les réservoirs de gaz dans les espaces vide des panneau, l?autonomie peut en être augmenté..
    Voiture CNG directement du Manufacturier : Honda Civic GX (malheureusement pas en vente au Canada..)
  • L'article fait mention qu'il serait possible d'installer un raccordement au gaz naturel dans un stationnement souterrain d'immeuble. Pourtant en Europe, là où la technologie est plus courante, la majorité des stationnements intérieurs interdissent les voitures au gaz car il y a trop de risque d'explosion en cas de fuite.
    Je crois aussi que subventionner une énergie non renouvelable comme le gaz est une mauvaise idée même si présentement l'effet de l'offre et la demande à fait chuter les prix.
  • Il n?y a rien de nouveau ici..
    La cie Fuelmaker de l?Ontario avait déjà ce produit depuis 2006-2009
    Mais du à un manque de vision du Gouvernement Canadien, dans le soutien/promotion des voitures au gaz naturel (CNG) , la compagne à due déclaré faillite.
    Son produit vedette le PHILL, était/est un compresseur que l'on installe dans son garage, connecte sur gaz métro, ravitaillais votre voiture pendants la nuit.
    Heureusement le PHILL a survécue et est vendu par une Cie Italienne..
    Il y a surement un distributeur canadien a quelque part mais comme le marcher CNG est faible ici.. surement pas trop de vente..
    Une voiture hybride CNG/électrice serais très bien..
    Les voiture au CNG existe depuis longtemps mais trop peut de manufacturier les vendes ici au Canada car ils non pas de soutien des gouvernements pour le fair.. trop de monde confonde Propane et Gaz naturel et pensent que c'est la meme chose avec les problem due au froid (-40).. le CNG na pas ce problem..

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Connectez-vous | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de lapresse.ca. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer