Style : les errances japonaises

  • «Le style est du Lexus de bon ton, sauf pour la calandre avant, où les designers ont semblé devenir fous furieux», dit le designer montréalais Paul Deutschman au sujet de la LS 500 dessinée par Yasuo Kajino et dévoilée en janvier au Salon de l'auto de Detroit. La calandre au design radical semble être un cri désespéré pour attirer l'attention. ()

    Plein écran

    «Le style est du Lexus de bon ton, sauf pour la calandre avant, où les designers ont semblé devenir fous furieux», dit le designer montréalais Paul Deutschman au sujet de la LS 500 dessinée par Yasuo Kajino et dévoilée en janvier au Salon de l'auto de Detroit. La calandre au design radical semble être un cri désespéré pour attirer l'attention.

  • 1 / 9
  • «Tout s'effondre lorsqu'on arrive aux modules d'éclairage et à la calandre. La rigidité des phares et des autres éléments de coin domine et la calandre subit toute la compression. Sa forme devient une simple conséquence, alors qu'il doit s'agir d'un ensemble précieux qui contient et protège le logo de la marque», dit Luc Bourgeois au sujet des pointes étirées des phares et des feux qui génèrent des contre-formes étranges dans... (REUTERS)

    Plein écran

    «Tout s'effondre lorsqu'on arrive aux modules d'éclairage et à la calandre. La rigidité des phares et des autres éléments de coin domine et la calandre subit toute la compression. Sa forme devient une simple conséquence, alors qu'il doit s'agir d'un ensemble précieux qui contient et protège le logo de la marque», dit Luc Bourgeois au sujet des pointes étirées des phares et des feux qui génèrent des contre-formes étranges dans...

    REUTERS

  • 2 / 9
  • «Lexus avait un côté conservateur, on a voulu transcender ça et être plus audacieux. La direction de design est résolument agressive, mais je ne suis pas persuadé que c'est cohérent avec les aspirations de sa clientèle. C'est agressif au point d'être visuellement dérangeant», dit Pascal Boissé à propos de la LS 500. La calandre intégrale en forme de sablier est invasive, cette surface aurait pu être utilisée pour autre chose. (REUTERS)

    Plein écran

    «Lexus avait un côté conservateur, on a voulu transcender ça et être plus audacieux. La direction de design est résolument agressive, mais je ne suis pas persuadé que c'est cohérent avec les aspirations de sa clientèle. C'est agressif au point d'être visuellement dérangeant», dit Pascal Boissé à propos de la LS 500. La calandre intégrale en forme de sablier est invasive, cette surface aurait pu être utilisée pour autre chose.

    REUTERS

  • 3 / 9
  • « Contrairement à la Civic Type R, je considère que l'arrière du Mitsubishi GT-PHEV est plaisant et plutôt original. Mais qu'est-il arrivé à l'avant du véhicule ? », demande Paul Deutschman au sujet de ce prototype dessiné par Tsunehiro Kunimoto et montré en primeur nord-américaine au Salon de l'auto de Montréal. L'avant est un méli-mélo d'éléments de design, qui attire l'attention pour les mauvaises raisons. (Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

    Plein écran

    « Contrairement à la Civic Type R, je considère que l'arrière du Mitsubishi GT-PHEV est plaisant et plutôt original. Mais qu'est-il arrivé à l'avant du véhicule ? », demande Paul Deutschman au sujet de ce prototype dessiné par Tsunehiro Kunimoto et montré en primeur nord-américaine au Salon de l'auto de Montréal. L'avant est un méli-mélo d'éléments de design, qui attire l'attention pour les mauvaises raisons.

    Édouard Plante-Fréchette, La Presse

  • 4 / 9
  • « Bonnes proportions générales, un peu à la manière du Range Rover Evoque. Mais la face est douteuse avec une calandre qui s'étire démesurément dans les coins», dit Luc Bourgeois, qui note que c'est «une tendance chez les voitures japonaises.» Il souligne l'existence d'un conflit hiérarchique entre les différents modules d'éclairage avant, causé par les proportions et la disposition. ()

    Plein écran

    « Bonnes proportions générales, un peu à la manière du Range Rover Evoque. Mais la face est douteuse avec une calandre qui s'étire démesurément dans les coins», dit Luc Bourgeois, qui note que c'est «une tendance chez les voitures japonaises.» Il souligne l'existence d'un conflit hiérarchique entre les différents modules d'éclairage avant, causé par les proportions et la disposition.

  • 5 / 9
  • « Un délire de designer, avec des détails outranciers propres aux véhicules concepts. Un pur acte de provocation afin de recueillir les commentaires du public. On veut développer une nouvelle image de marque à partir de la calandre et de l'articulation des phares. Est-ce que c'est beau ? Non», dit Pascal Boissé, selon qui il y a trois différents niveaux d'optiques à l'avant. On cherche un visage, on cherche des yeux. Pas... (La Presse)

    Plein écran

    « Un délire de designer, avec des détails outranciers propres aux véhicules concepts. Un pur acte de provocation afin de recueillir les commentaires du public. On veut développer une nouvelle image de marque à partir de la calandre et de l'articulation des phares. Est-ce que c'est beau ? Non», dit Pascal Boissé, selon qui il y a trois différents niveaux d'optiques à l'avant. On cherche un visage, on cherche des yeux. Pas...

    La Presse

  • 6 / 9
  • La Prius Prime 2017, construite sur la plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA), offre un tout nouvel extérieur aérodynamique, un intérieur haut de gamme, une riche panoplie déquipements et de technologies avancées de série et une consommation de carburant impressionnante de seulement 1,8 Le/100 km. (Groupe CNW/Toyota Canada Inc.) (Toyota Canada Inc.)

    Plein écran

    La Prius Prime 2017, construite sur la plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA), offre un tout nouvel extérieur aérodynamique, un intérieur haut de gamme, une riche panoplie déquipements et de technologies avancées de série et une consommation de carburant impressionnante de seulement 1,8 Le/100 km. (Groupe CNW/Toyota Canada Inc.)

    Toyota Canada Inc.

  • 7 / 9
  • «Tesla a démontré qu'une voiture verte peut avoir un design attirant. On aurait pu croire que Toyota aurait retenu la leçon. La Prius Prime fait appel à des technologies hybrides parmi les plus avancées, mais pourquoi on est si mal à l'aise quand on la regarde ? », demande Paul Deutschman en parlant de l'auto dessinée par Shunsaku Kodama. Deutschman note des bajoues latérales à la partie arrière surélevée. Le design global semble confus... (Motor Trend)

    Plein écran

    «Tesla a démontré qu'une voiture verte peut avoir un design attirant. On aurait pu croire que Toyota aurait retenu la leçon. La Prius Prime fait appel à des technologies hybrides parmi les plus avancées, mais pourquoi on est si mal à l'aise quand on la regarde ? », demande Paul Deutschman en parlant de l'auto dessinée par Shunsaku Kodama. Deutschman note des bajoues latérales à la partie arrière surélevée. Le design global semble confus...

    Motor Trend

  • 8 / 9
  • « La Prius est plus que jamais là pour les écolos, maintenant que les technologies hybrides se retrouvent partout. Ça impose de faire quelque chose qui est différent et qui évoque l'efficacité énergétique de la bibitte. Ainsi, pour eux, plus ça a l'air biscornu et tarabiscoté, mieux c'est», explique Pascal Boissé. Les fausses prises d'air, semblables à des bajoues d'écureuil, rappellent l'esthétique <em>kawaii</em> , très populaire au Japon. (REUTERS)

    Plein écran

    « La Prius est plus que jamais là pour les écolos, maintenant que les technologies hybrides se retrouvent partout. Ça impose de faire quelque chose qui est différent et qui évoque l'efficacité énergétique de la bibitte. Ainsi, pour eux, plus ça a l'air biscornu et tarabiscoté, mieux c'est», explique Pascal Boissé. Les fausses prises d'air, semblables à des bajoues d'écureuil, rappellent l'esthétique kawaii , très populaire au Japon.

    REUTERS

  • 9 / 9

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Lignes étriquées, phares biseautés, feux aux formes tarabiscotées, excroissances inattendues. Poussés par l'insatiable désir de se démarquer, plusieurs designers japonais ont redoublé d'originalité au cours des dernières années. Avec un résultat qui laisse pour le moins songeur.

« Dans les années 90, on demandait aux designers de faire de belles voitures. On la dessinait et l'on y fixait un badge. C'était plus intuitif. Aujourd'hui, on est dans l'ère du marketing de marque ; chaque compagnie doit se positionner pour être différente, reconnaissable, unique. »

Les goûts chinois pèsent lourd

Pascal Boissé, chargé de cours en design d'équipement de transport de l'École de design de l'UQAM, explique ainsi les errances du design automobile japonais. Phénomène qui est peut-être accentué par un décalage culturel, plus manifeste chez certains constructeurs.

«Certains designers japonais surjouent les détails, ça donne des airs de véhicules de science-fiction.»

Luc Bourgeois
Designer chez Brio Innovation

C'est lui qui, notamment, fut responsable des lignes harmonieuses de la Magnum MK5. « Ils ont tendance à complexifier des lignes ou créer des formes un peu gratuites qui agacent l'oeil. Les lignes manquent de tension, elles font des zigzags, ça manque de rigueur.

Luc Bourgeois, designer.... - image 6.0

Agrandir

Luc Bourgeois, designer.

« On perçoit les référents de design asiatique d'abord dans l'environnement où ils vivent, a poursuivi M. Bourgeois. Tout est surchargé là-bas, la modération, ils connaissent moins ça. C'est à l'opposé du design allemand, où chaque forme a une fonction. Les Japonais ont plutôt un petit côté fantaisiste, avec une surabondance de détails qui peuvent paraître caricaturaux. »

Le Montréalais Paul Deutschman, designer de confiance du préparateur de voitures sport américain Callaway, compare quant à lui la tendance actuelle du design automobile japonais à la folie qui s'est emparée des Américains à la fin des années 50. « C'est à cette époque que l'on a vu apparaître les ailes arrière démesurées des Cadillac Eldorado et autres Chevrolet Impala, a-t-il rappelé. Heureusement, cette phase n'a pas duré longtemps et on est rapidement passé à autre chose. Mais quand on adopte une tendance très exagérée, le danger est de voir ce design se démoder très rapidement. »

Ce danger ne guette toutefois pas tous les constructeurs japonais. Les designers que nous avons interrogés s'entendent tous pour dire que Mazda a été plus discipliné que ses concurrents et que le groupe Nissan-Infiniti semble avoir trouvé sa voie. À l'opposé, on comprend mal ce qui motive les créateurs de Lexus et Toyota.

Absence de tradition

Selon Pascal Boissé, les nouvelles tendances manifestées par certains designers japonais s'expliquent peut-être aussi par l'importance croissante du marché automobile asiatique, et plus particulièrement chinois. « On ne prend pas nécessairement le dessin le plus beau, mais celui qui est le mieux ciblé pour une clientèle particulière», nous a expliqué M. Boissé.

«Jusqu'à récemment, la référence était les goûts des consommateurs nord-américains, mais ce n'est plus le cas.»

Pascal Boissé
École de design de l'UQAM

«Les marques européennes ne vont pas se travestir pour les acheteurs chinois, elles peuvent capitaliser sur leur notoriété et une longue tradition. De leur côté, les Japonais veulent se distinguer et plaire. Certains designers pensent que l'accumulation de signes visuels va donner un esprit à la marque. Souvent, on se limite à copier certaines caractéristiques d'un compétiteur et on les accentue de 10 %. »

Vouloir plaire à un marché en particulier est toutefois un couteau à double tranchant. Ça peut devenir difficile de prendre du recul. « Quand on vend une auto sur le marché international, il faut regarder plus large, a affirmé Paul Deutschman. Je pense que c'était un problème pendant des années chez les constructeurs américains. Au lieu d'examiner ce que faisaient Mercedes et BMW, ils se comparaient entre eux ; c'est une approche limitée et dangereuse quand le marché devient global. Peut-être que c'est un phénomène qui affecte le design japonais en ce moment. »

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
  • Errances japonaises
    «Le style est du Lexus de bon ton, sauf pour la calandre avant, où les designers ont semblé devenir fous furieux», dit le designer montréalais Paul Deutschman au sujet de la LS 500 dessinée par Yasuo Kajino et dévoilée en janvier au Salon de l'auto de Detroit. La calandre au design radical semble être un cri désespéré pour attirer l'attention. ()

    «Le style est du Lexus de bon ton, sauf pour la calandre avant, où les designers ont semblé devenir fous furieux», dit le designer montréalais Paul Deutschman au sujet de la LS 500 dessinée par Yasuo Kajino et dévoilée en janvier au Salon de l'auto de Detroit. La calandre au design radical semble être un cri désespéré pour attirer l'attention.

  • Errances japonaises
    «Tout s'effondre lorsqu'on arrive aux modules d'éclairage et à la calandre. La rigidité des phares et des autres éléments de coin domine et la calandre subit toute la compression. Sa forme devient une simple conséquence, alors qu'il doit s'agir d'un ensemble précieux qui contient et protège le logo de la marque», dit Luc Bourgeois au sujet des pointes étirées des phares et des feux qui génèrent des contre-formes étranges dans le reste de l'habillage. (REUTERS)

    REUTERS

    «Tout s'effondre lorsqu'on arrive aux modules d'éclairage et à la calandre. La rigidité des phares et des autres éléments de coin domine et la calandre subit toute la compression. Sa forme devient une simple conséquence, alors qu'il doit s'agir d'un ensemble précieux qui contient et protège le logo de la marque», dit Luc Bourgeois au sujet des pointes étirées des phares et des feux qui génèrent des contre-formes étranges dans le reste de l'habillage.

  • Errances japonaises
    «Lexus avait un côté conservateur, on a voulu transcender ça et être plus audacieux. La direction de design est résolument agressive, mais je ne suis pas persuadé que c'est cohérent avec les aspirations de sa clientèle. C'est agressif au point d'être visuellement dérangeant», dit Pascal Boissé à propos de la LS 500. La calandre intégrale en forme de sablier est invasive, cette surface aurait pu être utilisée pour autre chose. (REUTERS)

    REUTERS

    «Lexus avait un côté conservateur, on a voulu transcender ça et être plus audacieux. La direction de design est résolument agressive, mais je ne suis pas persuadé que c'est cohérent avec les aspirations de sa clientèle. C'est agressif au point d'être visuellement dérangeant», dit Pascal Boissé à propos de la LS 500. La calandre intégrale en forme de sablier est invasive, cette surface aurait pu être utilisée pour autre chose.

  • Errances japonaises
    « Contrairement à la Civic Type R, je considère que l'arrière du Mitsubishi GT-PHEV est plaisant et plutôt original. Mais qu'est-il arrivé à l'avant du véhicule ? », demande Paul Deutschman au sujet de ce prototype dessiné par Tsunehiro Kunimoto et montré en primeur nord-américaine au Salon de l'auto de Montréal. L'avant est un méli-mélo d'éléments de design, qui attire l'attention pour les mauvaises raisons. (Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

    Édouard Plante-Fréchette, La Presse

    « Contrairement à la Civic Type R, je considère que l'arrière du Mitsubishi GT-PHEV est plaisant et plutôt original. Mais qu'est-il arrivé à l'avant du véhicule ? », demande Paul Deutschman au sujet de ce prototype dessiné par Tsunehiro Kunimoto et montré en primeur nord-américaine au Salon de l'auto de Montréal. L'avant est un méli-mélo d'éléments de design, qui attire l'attention pour les mauvaises raisons.

  • Errances japonaises
    « Bonnes proportions générales, un peu à la manière du Range Rover Evoque. Mais la face est douteuse avec une calandre qui s'étire démesurément dans les coins», dit Luc Bourgeois, qui note que c'est «une tendance chez les voitures japonaises.» Il souligne l'existence d'un conflit hiérarchique entre les différents modules d'éclairage avant, causé par les proportions et la disposition. ()

    « Bonnes proportions générales, un peu à la manière du Range Rover Evoque. Mais la face est douteuse avec une calandre qui s'étire démesurément dans les coins», dit Luc Bourgeois, qui note que c'est «une tendance chez les voitures japonaises.» Il souligne l'existence d'un conflit hiérarchique entre les différents modules d'éclairage avant, causé par les proportions et la disposition.

  • Errances japonaises
    « Un délire de designer, avec des détails outranciers propres aux véhicules concepts. Un pur acte de provocation afin de recueillir les commentaires du public. On veut développer une nouvelle image de marque à partir de la calandre et de l'articulation des phares. Est-ce que c'est beau ? Non», dit Pascal Boissé, selon qui il y a trois différents niveaux d'optiques à l'avant. On cherche un visage, on cherche des yeux. Pas dérangeant, mais plutôt étrange. (La Presse)

    La Presse

    « Un délire de designer, avec des détails outranciers propres aux véhicules concepts. Un pur acte de provocation afin de recueillir les commentaires du public. On veut développer une nouvelle image de marque à partir de la calandre et de l'articulation des phares. Est-ce que c'est beau ? Non», dit Pascal Boissé, selon qui il y a trois différents niveaux d'optiques à l'avant. On cherche un visage, on cherche des yeux. Pas dérangeant, mais plutôt étrange.

  • Errances japonaises
    La Prius Prime 2017, construite sur la plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA), offre un tout nouvel extérieur aérodynamique, un intérieur haut de gamme, une riche panoplie déquipements et de technologies avancées de série et une consommation de carburant impressionnante de seulement 1,8 Le/100 km. (Groupe CNW/Toyota Canada Inc.) (Toyota Canada Inc.)

    Toyota Canada Inc.

    La Prius Prime 2017, construite sur la plateforme Toyota New Global Architecture (TNGA), offre un tout nouvel extérieur aérodynamique, un intérieur haut de gamme, une riche panoplie déquipements et de technologies avancées de série et une consommation de carburant impressionnante de seulement 1,8 Le/100 km. (Groupe CNW/Toyota Canada Inc.)

  • Errances japonaises
    «Tesla a démontré qu'une voiture verte peut avoir un design attirant. On aurait pu croire que Toyota aurait retenu la leçon. La Prius Prime fait appel à des technologies hybrides parmi les plus avancées, mais pourquoi on est si mal à l'aise quand on la regarde ? », demande Paul Deutschman en parlant de l'auto dessinée par Shunsaku Kodama. Deutschman note des bajoues latérales à la partie arrière surélevée. Le design global semble confus et inachevé. (Motor Trend)

    Motor Trend

    «Tesla a démontré qu'une voiture verte peut avoir un design attirant. On aurait pu croire que Toyota aurait retenu la leçon. La Prius Prime fait appel à des technologies hybrides parmi les plus avancées, mais pourquoi on est si mal à l'aise quand on la regarde ? », demande Paul Deutschman en parlant de l'auto dessinée par Shunsaku Kodama. Deutschman note des bajoues latérales à la partie arrière surélevée. Le design global semble confus et inachevé.

  • Errances japonaises
    « La Prius est plus que jamais là pour les écolos, maintenant que les technologies hybrides se retrouvent partout. Ça impose de faire quelque chose qui est différent et qui évoque l'efficacité énergétique de la bibitte. Ainsi, pour eux, plus ça a l'air biscornu et tarabiscoté, mieux c'est», explique Pascal Boissé. Les fausses prises d'air, semblables à des bajoues d'écureuil, rappellent l'esthétique <em>kawaii</em> , très populaire au Japon. (REUTERS)

    REUTERS

    « La Prius est plus que jamais là pour les écolos, maintenant que les technologies hybrides se retrouvent partout. Ça impose de faire quelque chose qui est différent et qui évoque l'efficacité énergétique de la bibitte. Ainsi, pour eux, plus ça a l'air biscornu et tarabiscoté, mieux c'est», explique Pascal Boissé. Les fausses prises d'air, semblables à des bajoues d'écureuil, rappellent l'esthétique kawaii , très populaire au Japon.

image title
Fermer