Ouragans Harvey et Irma : des vagues jusqu'au Québec

  • L’industrie automobile dépêchera des cargaisons de nouveaux produits au Texas et en Floride, notamment, où les dommages se comptent en dizaines de milliards de dollars. Sur la photo, Port Arthur, au Texas. (Photo : AFP)

    Plein écran

    L’industrie automobile dépêchera des cargaisons de nouveaux produits au Texas et en Floride, notamment, où les dommages se comptent en dizaines de milliards de dollars. Sur la photo, Port Arthur, au Texas.

    Photo : AFP

  • 1 / 14
  • Une voiture inondée gît dans un trou plein d'eau de mer sur l'île de Big Pine Key, en Floride, après le passage d'Irma.<br /><br /> (AP)

    Plein écran

    Une voiture inondée gît dans un trou plein d'eau de mer sur l'île de Big Pine Key, en Floride, après le passage d'Irma.

    AP

  • 2 / 14
  • Un couple pousse sa voiture en panne à North Miami le 11 septembre 2017.<br /><br /> (REUTERS)

    Plein écran

    Un couple pousse sa voiture en panne à North Miami le 11 septembre 2017.

    REUTERS

  • 3 / 14
  • Des piétons forcés près d'une voiture inondée par Irma à Charleston, en Caroline du Sud le 11 septembre.<br /><br /> (AP)

    Plein écran

    Des piétons forcés près d'une voiture inondée par Irma à Charleston, en Caroline du Sud le 11 septembre.

    AP

  • 4 / 14
  • Pas une bonne journée pour rouler en Corvette. (AP)

    Plein écran

    Pas une bonne journée pour rouler en Corvette.

    AP

  • 5 / 14
  • Ça c'est un moteur noyé. L'eau a monté vite dans le quartier Coconut Grove, à Miami. Cette voiture était déjà à moitié submergée le 10 septembre.<br /><br /> (REUTERS)

    Plein écran

    Ça c'est un moteur noyé. L'eau a monté vite dans le quartier Coconut Grove, à Miami. Cette voiture était déjà à moitié submergée le 10 septembre.

    REUTERS

  • 6 / 14
  • Juste de la tôle, Dieu merci. Ces secouristes constatent que cette voiture submergée est vide, à Fajarto, à Porto Rico. (AP)

    Plein écran

    Juste de la tôle, Dieu merci. Ces secouristes constatent que cette voiture submergée est vide, à Fajarto, à Porto Rico.

    AP

  • 7 / 14
  • Des quartiers entiers ont été submergés à Houston. (AP)

    Plein écran

    Des quartiers entiers ont été submergés à Houston.

    AP

  • 8 / 14
  • Au Texas, les assureurs ont déjà reçu 100 000 réclamations automobiles. (AP)

    Plein écran

    Au Texas, les assureurs ont déjà reçu 100 000 réclamations automobiles.

    AP

  • 9 / 14
  • Une très grande proportion des voitures inondées ont été déclarées pertes totales. (AFP)

    Plein écran

    Une très grande proportion des voitures inondées ont été déclarées pertes totales.

    AFP

  • 10 / 14
  • Les assureurs s'attendent à recevoir un demi-million de réclamations automobiles dans la région de Houston, affirme l'Insurance Council of Texas. Photo: AP (REUTERS)

    Plein écran

    Les assureurs s'attendent à recevoir un demi-million de réclamations automobiles dans la région de Houston, affirme l'Insurance Council of Texas. Photo: AP

    REUTERS

  • 11 / 14
  • Sept hommes poussent un pick-up en panne dans une rue inondée de Houston le 27 août 2017. (AP)

    Plein écran

    Sept hommes poussent un pick-up en panne dans une rue inondée de Houston le 27 août 2017.

    AP

  • 12 / 14
  • Un pick-up à moitié submergé à Katy, au Texas. (AP)

    Plein écran

    Un pick-up à moitié submergé à Katy, au Texas.

    AP

  • 13 / 14
  • Les assureurs floridiens s'attendaient à entre 130 000 et 200 000 réclamations automobiles liées à Irma. Ci-haut, un point de service du locateur d'autos Entreprise à Houston, au Texas, où les dégâts ont été plus graves qu'en Floride.<br /><br /> (AP)

    Plein écran

    Les assureurs floridiens s'attendaient à entre 130 000 et 200 000 réclamations automobiles liées à Irma. Ci-haut, un point de service du locateur d'autos Entreprise à Houston, au Texas, où les dégâts ont été plus graves qu'en Floride.

    AP

  • 14 / 14

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Alain McKenna

Collaboration spéciale

La Presse

Les catastrophes météorologiques des dernières semaines ont provoqué d'énormes dégâts matériels et financiers aux États-Unis, et leur impact pourrait bien se faire sentir jusqu'au Québec. Dans l'industrie automobile, du moins.

Plus de 100 000 réclamations automobiles ont été reçues... - image 1.0

Agrandir

Plus de 100 000 réclamations automobiles ont été reçues par les assureurs, jusqu'à présent. Ce chiffre devrait atteindre 500 000, selon l'Insurance Council of Texas. Photo: AP

Maintenant que Harvey et Irma sont choses du passé, l'industrie automobile, comme d'autres d'ailleurs, dépêchera des cargaisons de nouveaux produits au Texas et en Floride, notamment, où les dommages se comptent en dizaines de milliards de dollars. Outre les nombreux logements détruits et les autres biens personnels perdus, de nombreux véhicules submergés ou endommagés font rapidement monter la valeur des dommages.

Ça se poursuivra pour quelques mois encore. Déjà, les assureurs disent avoir reçu plus d'une centaine de milliers de réclamations, sur un parc automobile de 20 millions de véhicules enregistrés au Texas seulement. Le quart de tous ces véhicules orbite autour de Houston, où les inondations ont été les plus fortes.

Beaucoup de pick-ups au Texas

En ajoutant les réclamations qui prendront un peu plus de temps à être remplies dans cet État, puis les autres qui seront effectuées en Floride, les analystes estiment que l'industrie automobile aura du pain sur la planche au fil des prochains mois.

Sept hommes poussent un pick-up en panne dans... - image 3.0

Agrandir

Sept hommes poussent un pick-up en panne dans une rue inondée de Houston le 27 août 2017. Photo: AP

Ce n'est rien de bien nouveau : historiquement, les ventes de véhicules neufs connaissent un regain prononcé immédiatement après un désastre naturel comme les ouragans Harvey et Irma

« Beaucoup de gens vont devoir remplacer leur véhicule en raison des tempêtes et inondations », explique Luc Arbour, expert en marketing automobile pour l'agence Bleublancrouge, à Montréal.

Selon lui, certains types de véhicules seront plus touchés que d'autres. Les camionnettes, notamment, seront en forte demande, puisque c'est le modèle de prédilection d'une majorité d'automobilistes texans et floridiens. « Il y aura donc une demande accrue au cours des prochains mois pour ce type de véhicules », prévient-il.

Un effet sur les prix au Québec ?

Les ventes d'automobiles tournent au ralenti en Amérique du Nord depuis quelques mois. L'industrie profitera sans doute d'un sursaut soudain de la demande pour liquider son excès de stock, ce qui pourrait se traduire par une moins grande disponibilité de certains modèles de véhicules plus prisés chez nos voisins du sud.

Voitures et commerces étaient inondés près du réservoir... - image 5.0

Agrandir

Voitures et commerces étaient inondés près du réservoir Addicks, le 29 août dernier. Photo: AP

Si ces derniers achètent de nouveaux véhicules en masse, ça pourrait inciter les constructeurs à lever le pied et à mettre fin aux promotions et autres rabais offerts ces derniers temps pour attirer les acheteurs. En d'autres mots, même les acheteurs canadiens et québécois espérant mettre la main sur un véhicule neuf pourraient sentir l'effet de Harvey et d'Irma, au cours des prochains mois.

« Si certains manufacturiers n'ont pas de flexibilité ou la capacité d'augmenter leur production, il y aura vraisemblablement une pénurie quelque part. Il semble certain que les commerçants ne mettront pas en place des programmes de vente ou de financement agressifs s'ils n'ont pas les véhicules pour suffire à la demande. Il se pourrait donc que leurs programmes de financement soient moins intéressants pour les consommateurs », explique M. Arbour.

Contrairement à ce qu'on a vu dès les premiers jours de tempête du côté du prix du carburant, l'expert montréalais ne voit pas d'effet direct de hausse dans les prix des véhicules neufs. En fait, vu que les automobilistes du sud des États-Unis ont des goûts aux antipodes de leurs homologues québécois, l'effet pourrait être moindre, nuance-t-il.

Les petits VUS et les berlines compactes qui connaissent beaucoup de succès chez nous sont très peu populaires chez l'Oncle Sam, où, au-delà des camionnettes, ce sont les VUS de plus grand format et les grosses berlines qui ont la cote. « Rien qui indique que le Québec soit plus affecté qu'ailleurs » par une possible hausse des prix. « Nous ne sommes pas les plus gros acheteurs de camionnettes », conclut M. Arbour.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer