• Accueil > 
  • Auto > 
  • Actualités > 
  • Le chinois GAC abandonne le nom «Trumpchi», fera deux lancements aux États-Unis en 2019

Le chinois GAC abandonne le nom «Trumpchi», fera deux lancements aux États-Unis en 2019

  • «On veut offrir le meilleur service aux clients américains, alors on veut ne pas être liés à la politique», a dit Wang Qiujing, président de GAC. Le constructeur chinois vend ses autos sous la marque Trumpchi en Chine, mais aux États-Unis, avec Donald Trump, GAC a décidé que ce ne serait pas une bonne idée. (Photo : REUTERS)

    Plein écran

    «On veut offrir le meilleur service aux clients américains, alors on veut ne pas être liés à la politique», a dit Wang Qiujing, président de GAC. Le constructeur chinois vend ses autos sous la marque Trumpchi en Chine, mais aux États-Unis, avec Donald Trump, GAC a décidé que ce ne serait pas une bonne idée.

    Photo : REUTERS

  • 1 / 7
  • Le VUS G8 ()

    Plein écran

    Le VUS G8

  • 2 / 7
  • La GA4, dévoilée par GAC au Salon de l'auto de Détroit. (AFP)

    Plein écran

    La GA4, dévoilée par GAC au Salon de l'auto de Détroit.

    AFP

  • 3 / 7
  • Une hôtesse pose près du VUS G8 au kiosque de GAC au Salon de l'auto de Détroit. (AFP)

    Plein écran

    Une hôtesse pose près du VUS G8 au kiosque de GAC au Salon de l'auto de Détroit.

    AFP

  • 4 / 7
  • Le prototype électrique Enverge a des portes en élytres. (AP)

    Plein écran

    Le prototype électrique Enverge a des portes en élytres.

    AP

  • 5 / 7
  • Le prototype électrique Enverge, de GAC, durant sa présentation à Détroit. (AFP)

    Plein écran

    Le prototype électrique Enverge, de GAC, durant sa présentation à Détroit.

    AFP

  • 6 / 7
  • Le prototype électrique Enverge (AP)

    Plein écran

    Le prototype électrique Enverge

    AP

  • 7 / 7

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

D'après AP

C'est officiel, le chinois GAC abandonnera le nom de marque «Trumpchi», qu'il utilise en Chine, lorsqu'il lancera ses premières voitures aux Etats-Unis en 2019. La raison (évidente) ? Ça pourrait être confondu avec le nom de famille du président Donald Trump.

Depuis huit ans, GAC vend des voitures et des VUS sous la marque Trumpchi, mais elle cherche maintenant le nouveau qu'il donnera à ses produits lors de son entrée sur le marché américain à l'automne 2019.

«On veut offrir le meilleur service aux clients américains, alors on veut ne pas être liés à la politique», a dit  par le truchement d'un interprète Wang Qiujing, président de GAC, interviewé au Salon de l'auto de Détroit.

GAC choisi Trumpchi en 2010, bien avant l'élection de Trump. La similarité avec Trump n'est qu'une coïncidence, a ajouté M. Wang. En Chine, GAC conservera Trumpchi, un mot inventé qui a la même sonorité que le mot mandarin signifiant «transmettre de la chance», ou transmettre des voeux de bonne fortune».

L'anecdote rappelle celle du constructeur automobile indien Tata, qui a abandonné en 2016 l'appellation «Zica» prévue pour un de ses nouveaux modèles. Après le drame du virus Zika en Amérique du Sud --la maladie qui provoque des malformations du cerveau chez le foetus-- la compacte a été rebaptisée Tiago.

Un gros VUS

Le premier véhicule GAC aux États-Unis sera le GS8, un gros VUS tout équipé qui coûtera environ 35 000 $ US. GAC travaille à deux autres lancements nord-américains, mais n'a pas encore arrêté son choix sur son mix de produits.

GAC a montré sept modèles sur une vidéo et en a montré deux au salon de Détroit. L'un d'eux est un VUS compact électrique avec portes en élytre, qui est seulement à la phase de prototype.

1491676_logo_marque_trumpchi_fraichement_appose

Le constructeur promet une autonomie d'environ 600 km. GAC expose aussi la berline intermédiaire GA4, qui doit être lancée en Chine ce mois-ci.

Le GS8 pourrait être comparé aux gros VUS qu'on voit en Amérique du Nord et qui coûtent environ 60 000 $ US. 

M. Wang a dit ne pas savoir à quel prix américain serait vendu la moins chère des voitures GAC.

Le constructeur chinois a vendu plus d'un demi-million de véhicules en Chine en 2017, une hausse de 37 % par rapport à 2016.

GAC affirme négocier un partenariat de distribution avec Fiat-Chrysler en Amérique du Nord.

Recrutement de concessionnaires

Mais la compagnie va aussi recruter des concessionnaires éventuels au prochain congrès de l'Association nationale des concessionnaires automobiles (NADA) en mars prochain à Las Vegas.

Les véhicules produits par GAC ont la meilleure cote de qualité initiale JD Power de toutes les marques chinoises, a indiqué M. Wang. Ils sont quatrième ou cinquième quand on inclut dans le classement les coentreprises de constructeurs étrangers avec des constructeurs chinois. Il promet que ses véhicules seront prêts pour les attentes des acheteurs américain et pour la sévérité des normes de pollution américaines.

Les constructeurs chinois sont avancés et excellent dans la fabrication de masse, mais le marché américain n'est peut-être pas prêt à accueillir une marque chinoise, note Jake Fisher, directeur des essais automobiles au magazine Consumer Reports. «Il y aura des constructeurs chinois haut de gamme et bas de gamme ici et ce sera intéressant de voir comment ils se débrouilleront, a dit M. Fisher.

GAC a un centre de recherche en Californie et veut en ouvrir un second à Détroit. Au début, les voitures vendues en Amérique du Nord seront Made in China, mais le constructeur dit qu'il pourrait construire une usine aux Etats-Unis, si le degré de succès en Amérique du Nord ici le justifie.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer