Auto-vedettes - Chuck Comeau : un fan inconditionnel de Tesla

  • Chuck Comeau demeure marqué par la DeLorean DMC-12 des films <em>Back to the Future</em>. Mais dans la vie de tout les jours, il roule un peu moins futuriste, dans une voiture tout électrique. (Photo : Chady Awad)

    Plein écran

    Chuck Comeau demeure marqué par la DeLorean DMC-12 des films Back to the Future. Mais dans la vie de tout les jours, il roule un peu moins futuriste, dans une voiture tout électrique.

    Photo : Chady Awad

  • 1 / 5
  • <strong>La voiture qui a marqué son enfance - </strong>La DeLorean DMC-12 des personnages de Doc Brown et Marty McFly dans la trilogie <em>Back to the Future.</em><strong></strong> (Photo : Michael Malorni, East Coast Cars)

    Plein écran

    La voiture qui a marqué son enfance - La DeLorean DMC-12 des personnages de Doc Brown et Marty McFly dans la trilogie Back to the Future.

    Photo : Michael Malorni, East Coast Cars

  • 2 / 5
  • <strong>Sa première voiture - </strong>Un vieux motorisé en très mauvais état que son premier band avait payé environ 3000 $. (Photo : Chuck Comeau)

    Plein écran

    Sa première voiture - Un vieux motorisé en très mauvais état que son premier band avait payé environ 3000 $.

    Photo : Chuck Comeau

  • 3 / 5
  • <strong>Sa pire voiture - </strong>Une Ford Taurus 1998 louée à 50 $ par mois chez Rent-A-Wreck. (Photo : Wikipédia)

    Plein écran

    Sa pire voiture - Une Ford Taurus 1998 louée à 50 $ par mois chez Rent-A-Wreck.

    Photo : Wikipédia

  • 4 / 5
  • <strong>Les voitures de ses rêves - </strong>Il les possède déjà toutes les deux : un Modèle X et un Modèle S, de Tesla. (Photo : Check Comeau)

    Plein écran

    Les voitures de ses rêves - Il les possède déjà toutes les deux : un Modèle X et un Modèle S, de Tesla.

    Photo : Check Comeau

  • 5 / 5

Chuck Comeau est le batteur et l'un des deux membres fondateurs du groupe Simple Plan. Ce band pop-punk montréalais fait le tour du monde depuis 1999 et a vendu plus de 10 millions d'albums. Même s'il habite désormais Los Angeles, Chuck Comeau demeure très proche de ses racines québécoises et le groupe présente chaque année de nombreux concerts dans la Belle Province

LA VOITURE QUI A MARQUÉ MON ENFANCE

La DeLorean DMC-12 de Doc Brown et Marty McFly dans la trilogie Back to the Future. Comme bien des enfants à l'époque, j'ai adoré ce film et j'étais fasciné par cette voiture qui non seulement avait l'air extrêmement cool, mais pouvait aussi voyager dans le temps et voler. Je suis allé voir tous les épisodes au cinéma avec mes parents, je les regardais à la maison en VHS et chaque fois qu'ils passaient à la télé. La déclaration du personnage de Doc qui dit : « Là où on va, on n'a pas besoin de routes... » m'avait fortement impressionné et je voulais vraiment être Marty McFly, conduire cette voiture et avoir un « hoverboard » !

MA PREMIÈRE VOITURE

C'est un peu embarrassant à admettre, mais je n'ai pas obtenu mon permis de conduire avant l'âge de 30 ans. J'avais commencé mes cours de conduite à 16 ans, mais j'avais tout abandonné pour partir en tournée au Canada avec mon premier groupe, Reset, à 17 ans. Le premier véhicule que j'ai donc « acheté », ou plutôt que le groupe a acheté, était un vieux motorisé en très mauvais état qu'on avait payé quelque chose comme 3000 $, à l'époque. C'était un véritable danger public, mais pour nous, c'était un autobus de tournée de grand luxe où nous pouvions dormir, faire la cuisine et avoir l'air d'un band professionnel. On a réussi à faire l'aller-retour Montréal-Vancouver avant qu'il ne rende l'âme lors de notre deuxième tournée, dans un banc de neige entre Winnipeg et Thunder Bay. Ensuite, quand Simple Plan a commencé, le père de notre chanteur Pierre nous a prêté une vieille ambulance recyclée, avec les sirènes et bonbonnes d'oxygène encore installées à l'arrière, qui nous a permis de faire nos premiers spectacles et d'innombrables voyages entre Montréal et Toronto, où on enregistrait notre premier album, No Pads, No Helmets... Just Balls !

MA PIRE VOITURE

Je me rappellerai toujours quand le groupe avait loué une voiture lors des séances d'enregistrement de notre premier disque à Toronto. Nous savions que tout l'argent que la maison de disques nous avançait serait remboursable, alors nous étions extrêmement prudents avec nos dépenses, pour ne pas dire très cheaps, et c'est pourquoi nous avions choisi de louer une auto de l'entreprise de location Rent-A-Wreck.... une Ford Taurus 1995 ! Au téléphone, c'était vraiment l'aubaine du siècle : seulement 50 $ par mois ! On a vite compris pourquoi en la conduisant. C'était littéralement la pire voiture en ville ! Les freins ne fonctionnaient pas, le pare-chocs tenait en place avec du « duct tape » et la couleur était un mélange de jaune et de brun indescriptible, à moins de tomber dans la vulgarité. Mais encore pire que tout ça, c'était l'odeur nauséabonde qui se dégageait de l'intérieur du véhicule. C'était comme s'il y avait un cadavre d'animal dans le coffre à gant. Ça donnait tellement mal au coeur qu'on prenait de grandes respirations avant d'embarquer et qu'on gardait nos nez bouchés durant tout le trajet. Nous étions tellement gênés en arrivant à notre destination parce nous étions convaincus que nos vêtements sentaient la même chose... c'était absolument horrible !

MA VOITURE DE RÊVE

Je suis un fan inconditionnel de Tesla et je me considère comme extrêmement privilégié de posséder mes deux voitures de rêve, soit la Tesla Modèle S et la Tesla Modèle X ! C'est un constructeur incroyable qui, je crois, va grandement accélérer la marche de l'humanité vers le rejet de la dépendance aux combustibles fossiles et l'adoption de formes d'énergie propres et renouvelables et je suis fier d'y faire une petite contribution en étant propriétaire. Ça fait maintenant plus de quatre ans que je conduis une Tesla et, encore aujourd'hui, je ressens toujours la même joie chaque fois que je m'installe au volant. Nous venons d'acheter le Modèle X et les portes en élytres qui s'ouvrent vers le haut sont tellement pratiques avec notre petit garçon de deux ans et demi. Et le meilleur dans tout ça, c'est de ne jamais avoir à aller faire le plein à la station d'essence ! C'est vraiment une voiture révolutionnaire, au design absolument magnifique et aux performances hallucinantes et, honnêtement, même si je gagnais à la loterie demain matin, je ne pense pas que je voudrais conduire une autre voiture.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer