Audi A3 cabriolet: il fallait bien commencer quelque part

La Audi A3 cabriolet... (PHOTO FOURNIE PAR AUDI)

Agrandir

La Audi A3 cabriolet

PHOTO FOURNIE PAR AUDI

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

De ce côté-ci de l'Atlantique, on rêvait depuis longtemps qu'Audi homologue la version cabriolet de sa A3. C'est chose faite depuis l'an dernier. La plus récente mouture de ce modèle se retrouve désormais au catalogue de la marque, mais dans sa déclinaison la plus «standard». En effet, les S3 et RS3 demeurent - pour combien de temps encore? - réservées à l'usage exclusif des Européens.

Dans la foulée, on pourrait également regretter que la firme aux anneaux entrelacés refuse d'accorder un visa à la boîte manuelle, préférant limiter son offre sur notre territoire à la seule transmission automatique. Mais ne boudons pas notre plaisir pour autant. Contrairement aux A3 Cabriolet vendues en Europe, les «nôtres» bénéficient toutes d'un rouage à quatre roues motrices, ce qui les rend fonctionnelles en toutes saisons.

Sous le capot, un quatre-cylindres de 2 litres suralimenté de 220 chevaux, reconnu pour sa souplesse plus que pour ses performances. Disposé transversalement, le moteur se trouve boulonné à un châssis conçu par le groupe Volkswagen et portant le nom de code MQB.

Dans les virages, ce cabriolet allemand colle férocement à la route. On note quelques remontées parasites dans la direction au passage de grandes déformations, mais le reste de la caisse demeure exempt de vibrations. Certains automobilistes apprécieront la douceur de sa direction et sa légèreté. D'autres, en revanche, regretteront qu'elle ne soit pas plus ferme. Une solution existe, mais celle-ci entraîne un débours additionnel avec le Drive Select. Ce dernier ajoute au dynamisme, certes, mais même si elle ne rechigne pas à se faire bousculer un peu, cette A3 se destine avant tout à la balade tranquille.

L'A3 Cabriolet se couvre d'un toit classique en toile. Entièrement électrique, cette capote se replie ou se déploie en l'espace d'une vingtaine de secondes. Elle se rabat en «K» sans occuper trop d'espace, n'a pas imposé d'avancer la banquette, comme pour la plupart des découvrables. Les passagers arrière ne sont donc pas obligés d'avoir des notions de yoga, comme c'est souvent le cas à bord d'autres modèles de cette catégorie. Quant au coffre, sa contenance varie de 320 à 680 L. Ce volume est atteint seulement une fois le toit en place et les dossiers des sièges rabattus. L'habitacle, très épuré, est particulièrement soigné dans sa présentation et la qualité de la finition, exempte de tout reproche. Qu'espérer de plus? Une S3 ou une RS3? Patience, elles finiront bien par arriver.

On aime

> La qualité de la construction

Publicité

> La douceur de la conduite

> Le zeste du groupe motopropulseur

On aime moins

> Les places arrière mesurées

> Les options toujours trop nombreuses

> Une seule déclinaison

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer