article:4637513:article

Bentley: des «tables à pique-nique pour iPad»

Agrandir

Photo fournie par Bentley

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 4 avril 2013 | Mise à jour le 18 avril 2013 à 10h49

Parfois, la terminologie est aussi impressionnante que la technologie. C'est le cas des deux «tables à pique-nique pour iPad» qu'annonçait suavement Bentley dans sa présentation de la nouvelle Mulsanne, en première nord-américaine la semaine dernière au Salon de l'auto de New York.

Les deux tables à pique-nique offertes aux passagers arrière sont en fait une version «high-tech» de luxe, en métal massif, des bonnes vieilles tablettes rabattables que tous les passagers de la classe économique trouvent devant eux dans un avion.

«Lorsqu'elles sont déployées, les tables à pique-nique offrent une surface d'écriture de cuir lisse.» On présume que les passagers peuvent y signer de juteux contrats ou y écrire leurs mémoires, ou encore y manger une collation de caviar russe préparée au manoir par le chef cuisinier.

Mais il y a un truc ingénieux: au toucher d'un bouton, la surface s'ouvre vers le haut et révèle un iPad encastré dans la tablette ouverte et un clavier sans fil, à l'horizontale. L'ouverture de la tablette met automatiquement l'iPad en contact avec un routeur Wi-Fi qui couvre tout l'habitacle de la Mulsanne.

Raffinement supplémentaire, un capteur électronique reconnaît la forme des doigts humains et empêche la tablette de se refermer s'il y a un risque de pincer les extrémités digitales de Monsieur ou de Madame.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (2)
  • Bentley a-t-il pensé à la vessie des vieux qui ont tendance aux fuites ? ....
  • La ceinture de sécurité de l'utilisateur doit-elle être bouclée afin que la tablette se déploie?
    Les rares membres de la noblesse pouvant se payer le luxe de se promener le popotin sur la banquette arrière d'une Bentley ne souhaitent absolument pas quitter le confort de leur monde matérialiste dans une "bébête" collision automobile, n'est-ce-pas?

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer