article:4677368:article

BMW: en avant toute

Présentée sous les traits d'une étude conceptuelle au Mondial de Paris l'année dernière, la BMW Active Tour préfigure l'arrivée de la Série 1.

Agrandir

Présentée sous les traits d'une étude conceptuelle au Mondial de Paris l'année dernière, la BMW Active Tour préfigure l'arrivée de la Série 1.

Photo fournie par BMW

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois | La Presse

Publié le 6 août 2013 | Mise à jour le 6 août 2013 à 09h15

Longtemps, BMW a fait la grimace. La traction? Non merci. Cette structure comporte certes de nombreux avantages, mais la marque allemande, profondément ancrée dans ses traditions, préfère élaborer des châssis aux masses équitablement réparties et finement affûtées sur le plan dynamique.

Mais le constructeur allemand ne snobe pas ce mode pour autant. Sa filiale Mini ne conçoit que des tractions. Et BMW entend tirer parti de cette expérience acquise pour concevoir sa future Série 1. Selon certaines indiscrétions, le futur modèle d'entrée de gamme de la marque s'inspirera, dans sa livrée GT, du concept Active Tourer présenté il y à peine un an au Mondial de l'automobile à Paris.

Selon un responsable proche du dossier chez BMW, cette Série 1 GT aura au Canada pour cible principale la Classe B de Mercedes. Cette dernière, exclusive au Canada, a fait l'objet d'une refonte complète à la fin de l'année dernière. Une Série 1 habillée d'une classique carrosserie "tricorps" (capot/habitacle/coffre) se trouve également dans les cartons du constructeur de Munich qui souhaite l'opposer aux Mercedes CLA et autres Audi A3.

Selon ce que nous avons appris, la future Série 1 de BMW reposera sur la nouvelle architecture à roues avant motrices qu'étrennera la future Mini Cooper promise d'ici la fin de l'année. Dénommée UKL1, cette plateforme évoluera sous le nom de code F56 chez BMW.

Pour animer les roues avant de ce modèle, BMW songe au moteur trois cylindres 1,5 L suralimenté par turbocompresseur. D'ailleurs, à l'invitation de la marque allemande, plusieurs journalistes ont été invités à faire l'essai de ce moteur capable de développer jusqu'à 200 chevaux. Doté de l'injection directe et du dispositif de calage variable des soupapes, ce moteur se prête à plusieurs configurations. Selon son constructeur, il n'y a aucun problème à lui accoler un, deux ou trois turbos.

La présentation publique de la future Série 1 fait actuellement l'objet de nombreuses spéculations. Le constructeur allemand sera sans doute tenté de la dévoiler en avant-première à l'occasion de son salon national qui se déroulera le mois prochain à Francfort.

Les actuels coupés et cabriolets de Série 1 seront renommés, pour leur part, Série 2 à compter de l'an prochain. Ce changement de matricule s'accompagnera d'une refonte complète de ces deux autos qui demeureront cependant fidèles à leurs roues arrière motrices. La présentation de ces deux véhicules est programmée pour le salon de Detroit en janvier.

Publicité

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaire (1)
  • Les actuelles séries 1 n'étaient pas vraiment petites, surtout que celles importées ici sont suréquipées et survitaminées. (ça n'existe pas ici une béhème pas chère..) Leur profil fait un petit clin d'oeil aux 2002 des années 70, et leur taille assez semblable aussi. Les appeler série 2 fait peut-être plus de sens alors.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer