Oubliez les camionnettes chez BMW

Quand BMW avait diffusé les photos de sa... (Photo fournie par BMW)

Agrandir

Quand BMW avait diffusé les photos de sa camionnette m3 le 1er avril 2011, elle l'avait décrite comme «la camionnette la plus rapide au monde», grâce à son V8 de 420 chevaux.

Photo fournie par BMW

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

BMW va sûrement ajouter des multisegments et des VUS à son offre, mais pour ce qui est des camionnettes, oubliez ça, c'était juste une blague.

C'est le message qu'a fait passer Hendrik von Kuenheim, l'ancien patron de BMW Canada, qui dirige maintenant les destinées de BMW en Asie et dans le Pacifique, lors d'une visite à la filiale australienne de BMW, dont il est responsable. C'est ce que rapporte le magazine australien Motoring.

Les cadres de BMW se font souvent demander si la compagnie bavaroise va produire une camionnette depuis que sa rivale et compatriote Mercedes-Benz a annoncé son intention de se lancer dans le marché mondial des camionnettes intermédiaires. D'autant plus que BMW avait diffusé le 1er avril 2011 des photos du «m3 Pick-up Truck» à moteur V8. C'était un vrai bricolage fait par des ingénieurs de BMW à partir d'une BMW E92 M3, mais c'était un poisson d'avril et BMW n'a jamais ne serait-ce qu'une seconde envisagé les camionnettes avec le moindre sérieux, a dit M. Von Kuenheim quand lorsque la presse automobile australienne lui a demandé si BMW allait imiter Mercedes-Benz.

Pas dans les gènes BMW

«Certainement pas, parce que ça n'est pas dans nos gènes ni dans notre culture», a dit M. von Kuenheim, qui a dirigé la filiale canadienne de BMW de 1998 à 2004 et qui est aussi le fils de l'ancien président et chef de la direction de tout le Groupe BMW, Eberhardt von Kuenheim.

«Il y a un potentiel énorme dans les camionnettes. En Amérique du Nord, c'est le Ford F150 qui est le no 1 des ventes de véhicule. Sauf que si on fait des camionnettes, alors on ne peut pas être BMW; il faudrait être un autre constructeur. Or, BMW n'est pas disposée à abandonner son identité de fabricant de la machine routière ultime et sa position de fabricant de produit de luxe par excellence pour se lancer dans la fabrication de masse de véhicules à haut volume comme les camionnettes.»

M. von Kuenheim est en pays de connaissance en Australie: après avoir dirigé BMW Canada, il a pris la tête de BMW Australie, une étape vers la direction de toute la région en pleine expansion de l'Asie et du Pacifique.

Publicité

Dure journée pour les moutons australiens

Les prospères et nombreux éleveurs australiens achètent beaucoup de camionnettes et la revue Motoring avait un sous-titre à saveur locale pour l'article annonçant que BMW n'en fera pas: «Il faudra vous arranger autrement pour transporter vos moutons».

Il y a 71 millions de moutons en Australie (trois fois plus de moutons que d'êtres humains), selon l'association Meat & Livestock Australia. Ce n'est pas une raison qui incitera BMW à produire des camionnettes, apparemment.

Le sujet des moutons a été abordé quand la presse automobile australienne a fait remarquer à M. von Kuenheim que BMW a déjà passé outre ses affinités naturelles se lançant dans la production de VUS avec la Série X: «On s'est dit: si on fait cette voiture, il faut qu'elle se conduise comme une BMW et l'E53 X5 de première génération était une voiture brillante, on y a injecté la génétique d'une BMW», a répondu M. von Kuenheim, cité par le magazine australien Motoring.

«Une BMW X5, c'est encore tout à fait une BMW. Mais une camionnette? De par sa fonction, c'est un véhicule utilitaire. En Australie, vous transporteriez des moutons là-dedans, j'imagine... C'est ça que vous attendez de BMW? Je ne crois pas.»

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer