Spécial Neige - les berlines 4X4 qui résistent encore aux VUS : Buick Regal

Buick Regal avec option rouage intégral.... (Photos : GM)

Agrandir

Buick Regal avec option rouage intégral.

Photos : GM

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

Devant la déferlante utilitaire, quelques berlines opposent une certaine résistance. Mais pour combien de temps encore ?

Commençons par la Buick Regal.

La Regal demeure un choix intéressant, mais son heure est passée. Trop peu spacieuse, trop chère, cette Buick n'a jamais trouvé son public. Pourtant, cette berline, qui n'est autre qu'une Opel Insignia vivant sous un nom d'emprunt, a encore beaucoup à offrir. La liste des caractéristiques est complète, notamment en matière de connectivité. Outre l'offre Onstar, la Regal propose --comme de nombreux produits GM, d'ailleurs-- de se connecter à l'internet à bord, moyennant un abonnement mensuel.

2016  Buick Regal AWD... - image 2.0

Agrandir

2016 Buick Regal AWD

À l'avant, l'environnement est très séduisant avec ce tableau de bord en vague, qui se prolonge jusqu'aux contre-portes. Rien à redire sur la position de conduite (facile à traquer grâce aux nombreux ajustements), mais regrettons l'absence d'un réel repose-pieds. Grâce à de larges portières, l'accès aux places arrière se révèle aisé ; mais attention tout de même de ne pas vous cogner la tête (à l'entrée comme à la sortie) contre le pavillon surbaissé pour donner à cette berline des airs de faux coupé. Pour pallier cet inconvénient, et la garde au toit qui s'en trouve forcément réduite, l'assise de la banquette est plantée trop près du plancher.

Bon rouage, mais lourd

Mis au point par le spécialiste Haldex, son rouage à quatre roues motrices est en mesure de redistribuer jusqu'à 90 % du couple aux roues arrière et se double d'un différentiel électronique à glissement limité. Hélas, cette quincaillerie ajoute une centaine de kilogrammes à cette auto, qui n'était pas reconnue pour sa légèreté.

Bien que sa conception remonte à quelques années déjà, le châssis ne fait pas son âge. Il offre à la fois la précision de conduite et l'équilibre attendus, sans roulis très marqué. De cette façon, le comportement est vraiment agréable, surtout que la voiture bénéficie de veilles électroniques aidant à la motricité, au freinage et à la précision de la trajectoire. On se désole par contre du diamètre de braquage plutôt grand de cette auto.

Plutôt costaud, le quatre-cylindres de 2 L suralimenté par turbocompresseur qui l'anime manque de souplesse et de rondeur par rapport aux moteurs de cylindrées comparables. Plus décevante encore est sa consommation, surtout en ville. Cette contre-performance s'explique de plusieurs manières, mais retenons les deux principales : le poids et la gestion étourdie de sa boîte de vitesse.

Trois fleurs, trois tomates

On aime

Finition soignée

Fiabilité éprouvée

Châssis rigide

On aime moins

Prix corsé

Boîte étourdie

Places arrière mesurées

La Buick Regal en bref

Fourchette de prix : de 36 195 $ à 43 595 $

Rouage intégral : option de 2000 $

Consommation : 11,3 L/100 km

Pour en savoir plus : www.gmcanada.com




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer