article:4585802:article

Cadillac lance une version de luxe de la Volt

GM a recyclé de vieilles photos de la voiture-concept Converj de 2009  pour illustrer l'annonce de l'ELR. Mais la version définitive de cette  nouvelle Cadillac devrait être dévoilée au salon de l'auto de Detroit en  janvier prochain.

Agrandir

GM a recyclé de vieilles photos de la voiture-concept Converj de 2009 pour illustrer l'annonce de l'ELR. Mais la version définitive de cette nouvelle Cadillac devrait être dévoilée au salon de l'auto de Detroit en janvier prochain.

Photo fournie par GM

Publicité

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 22 octobre 2012 | Mise à jour le 5 novembre 2012 à 14h49

Fisker et Tesla auront bientôt un important concurrent dans les pattes. General Motors a annoncé qu'il lancera dès 2013 la Cadillac ELR, coupé haut de gamme mu par le même système de propulsion que la célèbre hybride Chevrolet Volt, qui fonctionne à l'électricité et à l'essence.

La Cadillac ELR prendra sa place dans le marché déjà assez occupé des véhicules haut de gamme partiellement ou totalement électriques, où Tesla tente de se créer un créneau avec ses Roadster et Modèle S, 100% électriques, et Fisker, avec sa Karma hybride électricité-essence. Fisker a connu toutes sortes de problèmes techniques, tandis que Tesla s'en tire plutôt bien.

La Cadillac ELR repose sur une motorisation déjà rodée avec le système Voltec de la Volt, en plus d'une expertise manufacturière de longue date. Mais le grand avantage de l'ELR sur ses concurrentes sera la taille du réseau de plus de 1600 concessionnaires Cadillac en Amérique du Nord.

On ne sait pas combien coûtera l'ELR, mais ce sera sûrement plus que la Volt à 40 000$ et sûrement moins que la Fisker Karma à 100 000$. Le Modèle S de Tesla doit coûter environ 58 000$ et il ne faudrait pas se surprendre si Cadillac arrive avec un prix comparable.

En mettant son système de propulsion hybride sur une Cadillac, GM pense qu'il s'adressera à une clientèle moins sensible au prix. Quand la Volt est arrivée sur le marché, elle n'a pas connu le succès commercial espéré à cause de son prix élevé pour une berline intermédiaire Chevrolet. Plusieurs observateurs ont noté que l'hybride de General Motors aurait peut-être dû être lancée dès le début par Cadillac, pas par Chevrolet. C'est d'ailleurs l'opinion de l'ancien vice-président de GM Bob Lutz, qui a joué un rôle important dans la décision de produire cette hybride lorsqu'il était patron du développement des produits.

Comme le voulait la rumeur, l'ELR aura comme écrin une carrosserie très inspirée de la Cadillac Converj, voiture-concept qui a fait sensation (mais pas l'unanimité) au salon de l'auto de Detroit en 2009.

Pour GM, le lancement de l'ELR pourrait atténuer un grave problème de surcapacité à l'usine Detroit-Hamtramck, qui assemble la Volt. L'usine a une capacité de 60 000 véhicules hybrides, mais GM ne devrait pas vendre beaucoup plus que 20 000 Volt en 2012. L'ELR sera produite en petite série, mais chaque unité supplémentaire permettra d'étaler un peu plus les coûts fixes de cette usine sous-utilisée. GM investira 35 millions pour outiller la chaîne de montage pour l'ELR, deux-portes à quatre places, mais ne prévoit aucun ajout aux 1560 employés et cadres actuels de Detroit-Hamtramck, usine inaugurée en 1985.

Publicité

Demande décevante

La demande de voitures partiellement ou totalement électriques est une déception jusqu'à présent et, par coïncidence, GM a annoncé le lancement de la Cadillac ELR le même jour où le fabricant de batteries au lithium-ion A123 a déclaré faillite (A123 n'est pas le fournisseur de batteries de la Volt ni de l'ELR, voir page 21). Le patron de GM pour l'Amérique du Nord, Mark Reuss, a pris la peine de souligner que GM considère la progression des voitures hybrides comme inéluctable et que le constructeur a un engagement à long terme dans l'électrification automobile.

La Chevrolet Volt est mue par un moteur électrique alimenté par une batterie au lithium-ion qui lui donne une autonomie électrique d'une soixantaine de kilomètres. Quand les piles faiblissent, une génératrice à essence prend le relais automatiquement et porte l'autonomie totale de la Volt à environ 600 km. L'ELR aura une motorisation semblable.

GM a recyclé de vieilles photos de la voiture-concept Converj de 2009 pour illustrer l'annonce de l'ELR. Mais la version définitive de cette nouvelle Cadillac devrait être dévoilée au salon de l'auto de Detroit en janvier prochain. Peut-être son prix sera-t-il annoncé aussi à cette occasion.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (5)
  • Pour espèrer survivre aux côté de la Tesla, Cadillac n'a pas d'autre choix que d'offrir une toute électrique. Sinon, à ce prix, les Caddies vont resté chez le concessionnaire. Mais je doute beaucoup que ce soit leur but, les GMeux nous prépare surement un coup fourré.
  • Est-ce que l'on a finalement étudié la faisabilité d'un modèle d'affaires, concernant l'échange rapide de batteries, pour les véhicules 100% électriques? Je crois que ce système sera une solution à court terme, en ce qui concerne l'autonomie des véhicules électriques, principal problème rencontré avec cette motorisation.
    Je veux bien suivre le courant, mais pas au point de m'imposer des contraintes. Il y a 150 ans, il fallait 3 jours pour se rendre de Montréal à Québec, avec une voiture à chevaux. Il faut désormais moins de 3 heures, avec nos véhicules conventionnels, et ce dans un confort beaucoup plus remarquable. La voiture toute électrique sera silencieuse, en plus, mais si je dois passer une nuit à Trois-Rivières, ou à Drummondville, pour permettre une recharge des batteries, là, je décroche!
    C'est pour cela qu'à défaut d'une meilleure autonomie, les constructeurs devraient envisager - ou à tout le moins étudier - l'élaboration d'un modèle d'affaires, basé sur un système de batteries en location, remplaçables rapidement dans une station-service. De plus, le coût d'achat de la (des) batterie(s) n'étant pas absorbé par l'acheteur du véhicule, celui-ci sera sûrement plus abordable, pour les acheteurs potentiels de la classe moyenne. Cela donnerait un bon coup de main à des ventes plutôt décevantes.
  • Selon l'auteur Philippe Boursin, en 1913, il y avait 30 000 (trente mille) automobiles électriques sur les routes aux USA. Cadillac introduit le démarreur qui simplifie grandement la mise-en-marche. Cette nouvelle technologie annonce la suprématie du moteur thermique sur les moteurs électriques ou à vapeur.
    100 ans plus tard, Cadillac réussira-t-elle à renverser la vapeur et convaincre les acheteurs des avantages des hybrides? Dans l'affirmative, chaque dollar de l'aide gouvernementale du président Obama pour sauver GM, aura valu son pesant d'or.
  • Parait que, contrairement au concept de la Volt, la Converj fut pensée avec l'aérodynamique en tête. Ce qui lui évitera une transformation trop radicale comme la Volt a eu avant d'aller en production.
    Je trouve le designs superbe et j'espère que ce sera une évolution technologique : la plateforme pourrait retrouver les liens Watts de la suspension arrière, tel qu'on les retrouve sur la Cruze LTZ ou la Buick Verano. La pile pourrait être plus grosse et le moteur thermique plus puissant, pour donner une différence Cadillac.
  • On verra ce qui restera de la superbe Converj lorsque la vraie ELR sera présentée. J'espère qu'elle sera autre chose qu'une Volt avec un écusson Cadillac.
    Ce midi j'ai vu une Karma sur l'autoroute 40. Wow! Quelle belle voiture. Outre sa gueule ce qui m'a frappé c'est sa grande taille. J'espère qu'elle passera aux travers des tourments actuels de Fisker. Le marché des exotiques ne fonctionne pas avec les mêmes critères que le marché de masse. Il devrait y avoir de la place autant pour cette ELR que pour les Tesla et Fisker de ce monde.

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer