Cadillac : devant des ventes en chute aux USA, GM débarque le président

Le dernier acte public de Johan De Nysschen... (photo REUTERS)

Agrandir

Le dernier acte public de Johan De Nysschen en tant que président de Cadillac a été de présenter la CT6 V-Sport 2019 au Salon de l'auto de New York le 28 mars dernier. Sous sa direction, Cadillac a misé gros sur les voitures tandis que les consommateurs se tournaient en masse vers les VUS.

photo REUTERS

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

D'après Associated Press

General Motors a remplacé le dirigeant de sa division de luxe Cadillac, qui peine depuis des années à concurrencer les marques haut de gamme allemandes et japonaises. Le Canadien Steve Carlisle prendra la place du Sud-Africain Johan de Nysschen, qui part sur le champ pour «poursuivre d'autres opportunités».

Carlisle dirigeait jusqu'à hier GM-Canada.

De Nysschen avait été débauché chez Infiniti, la marque de luxe de Nissan.

En 2009, il avait fait parler de lui en déclarant que l'hybride Chevrolet Volt était --à cause de son prix-- «une voiture pour idiots».

Sans rancune, GM l'a nommé --avec des attentes très élevées-- président de Cadillac en août 2014. Quelques mois plus tard, il déménageait le siège social de Cadillac de Détroit à New York dans le but de donner plus de sophistication à la marque dans le cadre d'un programme de transformation doté d'un budget de 12 milliards US.

Mais sans succès.

Malgré de la croissance à l'étranger, les ventes ont baissé sous sa direction aux États-Unis, le marché le plus lucratif de GM. Durant le premier trimestre de 2018, les ventes mondiales de Cadillac ont grimpé de 22,5%, portées par le marché chinois qui son premier débouché. Aux États-Unis, son deuxième marché, Cadillac a perdu 8 % de ses ventes en 2017 et 4,6 % durant les trois premiers mois de 2018.

AUTOSHOW_NEWYORK Johan De Nysschen a dévoilé le VUS de luxe compact XT4 il y a un mois, mais c'était trop peu trop tard. Photo Reuters

Il a parié sur le mauvais cheval

M. De Nysschen a misé gros sur les voitures, à contre-courant d'un marché évoluant rapidement vers les VUS, a dit Jessica Caldwell, anayste chez Edmunds.com. Durant des entrevues avec les médias, M. De Nysschen évoquait souvent cette tendance mais Cadillac n'a pas agi assez vite pour en profiter. Aujourd'hui, Cadillac offre seulement le gros VUS Escalade et l'intermédiaire XT5; l'XT4, un compact, sera lancé à l'automne. «Plus de la moitié de la demande consiste en VUS et Cadillac n'en offre que deux. Ça ne va pas bien...», note Mme Caldwell. «D'un point de vue financier, c'est une sacrée erreur.»

Son successeur, Steve Carlisle, a mené les marques de GM à une remontée spectaculaire au Canada, dit GM, qui a été le No des ventes au Canada en 2017. 

M. Carlisle se rapportera au président de GM, Dan Ammann, qui l'a tout de suite mis sous pression dans une déclaration écrite : «Il est impératif que nous capitalisions immédiatement sur les opportunités qui se présentent» avec l'évolution rapide du marché haut de gamme.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer