Le groupe motopropulseur de la Volt vendu à des concurrents ?

Sous le capot de la Chevrolet Volt... (photo fournie par le constructeur)

Agrandir

Sous le capot de la Chevrolet Volt

photo fournie par le constructeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles René
La Presse

Alors que les normes de consommation d'essence se font de plus en plus sévères aux États-Unis, General Motors (GM) a l'intention de démocratiser l'hybridation.

L'hebdomadaire Automotive News a appris que GM souhaite vendre le groupe motopropulseur de sa Chevrolet Volt à de plus petits concurrents.

C'est Dan Nicholson, patron mondial du service des groupes motopropulseurs chez GM, qui a confié l'information au média américain.

Cela permettrait à GM de faire des économies d'échelle et d'ainsi amortir le coût de développement de la Volt, récemment renouvelée. Les partenaires pourraient, quant à eux, avoir accès à un segment intéressant sans engouffrer des sommes trop élevées dans la conception d'une telle technologie. Pensons, entre autres, à Mazda, qui n'a pas encore de modèle hybride dans sa gamme.

La Chevrolet Volt est mue par un moteur hybride en série prenant pour base un quatre-cylindres de 1,5 L pour alimenter en électricité ses deux moteurs électriques. Ces derniers produisent 149 ch. Ils peuvent, selon GM, mouvoir la Volt sur 85 km en moyenne sans avoir recours au moteur à essence pour s'alimenter.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer