Spécial Neige - les berlines 4X4 qui résistent encore aux VUS : Chrysler 200

La Chrysler 200 (ci-haut avec option rouage intégral)... (Photo: Fiat-Chrysler)

Agrandir

La Chrysler 200 (ci-haut avec option rouage intégral) est pour les chasseurs d'aubaines. Elle n'a pas trouvé son public et est un échec commercial, mais ce n'est pas une vilaine voiture.

Photo: Fiat-Chrysler

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

Devant la déferlante utilitaire, quelques berlines à rouage intégral opposent une certaine résistance. Mais pour combien de temps encore ?
Nous poursuivons notre revue de ce segment avec une voiture dont la fin est déjà annoncée et dont le prix risque d'être très, très négociable surtout vers la fin de l'année-modèle.

Photo: Fiat-Chrysler... - image 1.0

Agrandir

Photo: Fiat-Chrysler

La Dart est partie. La 200 ira bientôt la rejoindre. Ainsi en a décidé Sergio Marchionne, grand patron de FCA (Fiat-Chrysler Automobiles), qui considère que cette berline n'a pas été en mesure de trouver sa clientèle. D'ici à ce que Chrysler arrête les frais, la 200 rempile cette année sans grand changement.

La version à quatre roues motrices demeure au catalogue et pourrait très bien faire le petit bonheur d'automobilistes en quête d'une berline relativement spacieuse et dont le prix sera sans doute très négociable.

Même plateforme que la Jeep Cherokee

Déposée sur une architecture similaire à celle de la Jeep Cherokee, la 200 associe seulement le rouage intégral au moteur V6 de 3,6 litres et aux modèles haut de gamme (S et C). Le V6 est très certainement la plus envoûtante des deux mécaniques offertes, mais il ne correspond pas forcément aux attentes d'économie de carburant recherchées par les acheteurs de cette catégorie. Son rendement ne s'attire aucune critique particulière, mais la boîte automatique à neuf rapports qui l'accompagne, si. Malgré les nombreuses mises à jour de sa gestion électronique, elle demeure peu réactive.

Dans sa version S, la 200 ouvre notamment les portes au groupe Sport Mode, qui permet de raffermir les éléments suspenseurs et de « pianoter » sur des boutons au volant pour sélectionner manuellement les rapports. La conduite ne gagne pas en sportivité pour autant. La 200 est une intermédiaire honnête, sans plus, et elle aurait sans doute gagné à être mieux insonorisée, surtout dans sa partie arrière.

Hormis quelques plastiques un peu « toc », la présentation intérieure marque elle aussi un (très) net progrès. Les rangements ne manquent pas - la console est très bien aménagée -, les sièges sont confortables, la position de conduite ne s'attire aucune critique notable.

Comme on pouvait l'espérer, le niveau d'équipement ne déçoit pas, et ce, à tous les échelons de la gamme. Certains consommateurs seront ravis de profiter d'un - original - sélecteur de vitesse à commande rotative, similaire à celui proposé dans les Jaguar et Land Rover. Valorisant, mais surtout très pratique pour ménager des rangements adaptés à la réalité du monde moderne.

Trois fleurs, trois tomates

On aime

Architecture éprouvée

Console fonctionnelle

Rouage intégral efficace

On aime moins

Consommation décevante (V6)

Boîte indécise

Insonorisation perfectible

La Chrysler 200 en bref

Fourchette de prix : de 36 640 $ à 37 840 $ (prix 2016)

Rouage intégral : option de 4500 $ (incluant le moteur V6)

Consommation : 11,4 L/100 km

Pour en savoir plus : www.chrysler.ca

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer