L'action Ferrari dépasse les 100 euros à Milan

L'action de Ferrari a franchi les seuil psychologique... (photo : AFP)

Agrandir

L'action de Ferrari a franchi les seuil psychologique des 100 euros à la Bourse de Milan. Le symbole boursier de l'action de Ferrari est RACE. Ci-haut, des admirateurs photographient des Ferrari stationnées sur la Corso Sempione (la grande rue de Milan) le 8 septembre dernier.

photo : AFP

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

AFP, La Presse

Le titre du fabricant italien de voitures de luxe Ferrari a dépassé les 100 euros lundi à la Bourse de Milan, où il avait été introduit il y a moins de deux ans à 43 euros.

Lundi, l'action a fini en hausse de 1,10% à 100,9 euros.

Ferrari avait fait son entrée à la Bourse de Milan le 4 janvier 2016, et en 22 mois, son titre a bondi de 134,6 %.

Seuil psychologique du chiffre 100

De ce côté-ci de l'Atlantique, le seuil psychologique des 100 dollars US avait été atteint l'été dernier quand l'action avait brièvement touché 100,08 $ à la Bourse de New York durant la journée du 20 juillet; mais elle avait clôturé à 99,99 $. Le lendemain, l'action a clôturé à 100,02 $.

Une Ferrari 488 GTB devant la Bourse de... - image 3.0

Agrandir

Une Ferrari 488 GTB devant la Bourse de New York. Il faut attendre trois ans entre la commande et la livraison. Photo: AFP

Le titre de Ferrari avait été introduit à la Bourse de New York en octobre 2015 à 52 dollars. Il a depuis gagné 125 %, évoluant désormais autour de 117 $.

La célèbre marque au cheval cabré fête cette année son 70e anniversaire en affichant des résultats à faire pâlir d'envie plus d'un constructeur.

Sur le deuxième trimestre 2017, il a enregistré un bond de 39 % de son bénéfice net, à 136 millions d'euros, et de 13, 5% de son chiffre d'affaires, à 920 millions d'euros.

Pour l'ensemble de l'année, il table sur un chiffre d'affaires supérieur à 3,3 milliards d'euros, avec seulement quelque 8400 véhicules vendus.

Autos de millionnaires

L'an passé, il avait déjà enregistré une année record en voyant son bénéfice net bondir de 38%, à 400 millions d'euros, avec 8014 voitures livrées.

Ses bolides sont réservés à quelques «happy few», prêts à débourser de 150 000 à plus d'un million d'euros pour des séries limitées. Et il faut se montrer patient: l'an passé, la patron de Ferrari Sergio Marchionne reconnaissait ainsi qu'il fallait jusqu'à trois ans d'attente pour une Ferrari 488.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer