article:4597107:article

Un véhicule hybride enfichable de Ford

Ford a entrepris la commercialisation de son tout premier véhicule hybride enfichable, le C-Max Energi.

Agrandir

Ford a entrepris la commercialisation de son tout premier véhicule hybride enfichable, le C-Max Energi.

Photo : Éric Descarries, collaboration spéciale La Presse

Publicité

Publicité

Éric Descarries | La Presse

Publié le 23 novembre 2012 | Mise à jour le 23 novembre 2012 à 14h54

San Francisco - Ford a le vent dans les voiles. Les lancements de ses nouveaux produits se succèdent à un rythme incroyable. De plus, le constructeur américain n'hésite pas à se lancer dans les nouvelles technologies. Cette fois, c'est du tout nouveau C-Max Energi dont il s'agit, le tout premier véhicule hybride «enfichable» (Plug-In) du constructeur.

Le C-Max Hybrid a été lancé tout récemment. Cette voiture compacte à cinq passagers à toit surélevé est basée sur une plateforme de Focus et elle n'est disponible qu'en version hybride électrique. Et vu que Ford tient à ce que le C-Max soit le concurrent direct de la Prius de Toyota et, par extension, de la Volt de Chevrolet, il était tout naturel que le grand constructeur américain en crée une version «enfichable», celle-ci étant baptisée Energi. Le C-Max Energi devrait donc pouvoir fonctionner qu'avec le moteur électrique sur une certaine distance, surtout en situation urbaine, avant que le moteur à essence ne se mette en marche.

Vu que Ford vise surtout la Toyota Prius PHEV, il a surtout voulu donner au C-Max Energi une autonomie supérieure à sa rivale en mode électrique seulement. Si la Prius PHEV «enfichable» peut parcourir jusqu'à 23 kilomètres en mode électrique seulement, Ford annonce alors une autonomie de 43 kilomètres avec son C-Max Energi!

Ainsi, l'utilisateur urbain du C-Max Energi devrait avoir suffisamment de puissance électrique pour ses déplacements quotidiens si l'on se fie aux statistiques courantes. Toutefois, une fois rendue à destination ou à la maison, l'auto devra être branchée pour y recharger la batterie lithium-ion de 7,6 kWh. Celle-ci est, évidemment, plus imposante que celle du C-Max Hybrid (elle est aussi plus lourde) et elle occupe plus de place sous le plancher du coffre (auquel elle soustrait quand même beaucoup d'espace). Selon les ingénieurs de Ford, il faudra environ sept heures pour recharger complètement cette batterie avec une prise courante de 110 volts mais que 2,5 heures avec le chargeur de 240 volts (de marque Leviton qui sera disponible pour 1599 $ au Canada chez certains marchands comme Geek Squad).

Publicité

Le C-Max Energi est une voiture à traction avant qui utilise un moteur à essence à quatre cylindres Duratec de 2,0 litres de principe Atkinson comme énergie de base. Celui-ci est combiné à un moteur électrique de 88 kW et à une boîte automatique CVT (constamment variable HF35, une conception de Ford). L'ensemble produit alors 195 chevaux (60 de plus que la version enfichable de la Prius). Toutefois, le C-Max Energi peut atteindre une vitesse maximale de 135 km/h en mode électrique seulement!

Soit dit en passant, le conducteur peut choisir entre trois modes d'économie de carburant. Le premier, c'est le mode par défaut, celui qui gère le fonctionnement du moteur à essence avec celui du moteur électrique. Le deuxième, c'est le mode EV Now par lequel le C-Max ne fonctionne qu'en mode électrique seulement. Le troisième, c'est le mode EV Later qui conserve le courant en exigeant plus du moteur à essence!

Le C-Max Energi peut aussi recharger légèrement sa batterie au freinage. Ford en annonce une consommation de 1,9 L/100 km en ville (essence et électrique combinés) et de 4,5 L/100 km sur route.

L'utilisateur du C-Max Energi peut aussi communiquer à distance avec son véhicule grâce au programme MyFord Mobile (disponible chez le revendeur d'applications) que l'on peut télécharger sur MyTouch. Avec le téléphone intelligent, il pourra alors en vérifier l'état de la charge, l'autonomie en mode électrique, le niveau de l'essence, certaines autres valeurs et même où trouver les bornes de recharge. Le système peut même appeler l'utilisateur au téléphone si la charge devient trop basse ou si le câble est débranché.

Ford croit qu'un utilisateur de C-Max Energi peut économiser jusqu'à près de 7000 $ en essence en cinq ans. Le prix de ce Ford est de 36 999 $ au Canada mais au Québec, l'acheteur a le droit à un rabais de 5830 $ du gouvernement. Le C-Max Energi est déjà disponible chez les concessionnaires de la marque. Au printemps prochain, Ford y ajoutera la Fusion Energi qui fonctionnera sous le même principe.

Le principe «enfichable» a de l'avenir

Chez Ford, on croit que le moment est choisi pour l'électrification de l'automobile. Ses études prouvent que 97 % des acheteurs de nouveaux véhicules recherchent d'abord l'économie de carburant et que 60 % d'entre eux considéreraient le mode hybride. De ceux-là, un sur quatre considère plutôt le principe «enfichable». Selon C.J O'Donnell, directeur du groupe de marketing de l'électrification chez Ford, la clientèle attirée par l'électrification serait intéressée par la technologie et elle en aurait déjà une grande connaissance.

L'institut Pike Research croit qu'il y aura quelque 48 000 véhicules hybrides enfichables qui trouveront preneur en 2012, un chiffre qui pourrait atteindre le million de ventes dès 2017. Ford  y a noté une plus grande demande et compte tripler sa production de véhicules électrifiés en 2012 et 2013. De ceux-là, 70 % seraient des hybrides, de 20 à 25 % des hybrides enfichables et de 5 à 10 % des véhicules uniquement électriques.

Dans un groupe de discussion organisé par Ford lors du lancement du C-Max Energi, le Dr Andrew Frank, professeur émérite en mécanique et aéronautique à l'Université UC Davis (qui dit se consacrer à la recherche des voitures hybrides électriques depuis 1972), croit que l'enfichable est l'avenir. Il croit que les autos électriques exigent trop de courant alors qu'avec l'évolution, nous devrions en arriver à des batteries pour voitures enfichables qui procureraient 100 km d'autonomie. Et c'est à ce moment que la réussite sera totale. Possible? Il dit travailler sur quatre prototypes qui sont déjà capables d'atteindre cette autonomie. «Et les batteries n'y sont pas visibles», nous rassure-t-il.

D'autre part, Mary Barra, directrice des produits chez GM a aussi annoncé que le grand constructeur américain allait concentrer ses efforts sur les véhicules électriques et surtout les enfichables plus que sur les autos électriques. GM produit déjà une voiture enfichable, la Chevrolet Volt, dont les ventes semblent décoller présentement.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer