Retour en 2018 du Ford Ranger et du Bronco?

Le Ford Ranger 2015 offert à l'étranger.... (PHOTO FOURNIE PAR FORD)

Agrandir

Le Ford Ranger 2015 offert à l'étranger.

PHOTO FOURNIE PAR FORD

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

Depuis le temps qu'on en entend parler, une dépêche émanant de Detroit conforte la rumeur persistante d'un retour nord-américain de la camionnette intermédiaire Ford Ranger.

Ford et le syndicat UAW (Travailleurs unis de l'automobile) négocient le mandat d'assemblage du Ranger, affirme le quotidien Detroit News. La version nord-américaine du Ranger serait construite à partir de 2018 à l'usine Ford Michigan Assembly, dans la ville de Wayne, à 38 km à l'ouest de Detroit.

Cette usine était auparavant nommée Ford Truck Assembly et était vouée jusqu'en 2008 à la construction de camionnettes Séries F, de VUS Ford Bronco, Expédition et Navigator. Depuis, l'usine de Wayne assemble des compactes Focus et des C-Max, qui devraient être délocalisées au Mexique, selon les observateurs de l'industrie automobile.

Par ailleurs, le VUS Ford Bronco, que Ford a cessé de produire en 1996, est lui aussi destiné à un retour: le Bronco serait comme le Ranger construit sur la chaîne de montage de l'usine Michigan Assembly, à Wayne, selon l'agence de presse Bloomberg, qui ajoute que la proposition faite par Ford au syndicat UAW comprend les deux modèles.

Ford avait lancé le Bronco en 1966 pour concurrencer la Jeep CJ (Civilian Jeep), le modèle civil de la Jeep Willis (utilisée par toutes les armées alliées), lancé après la Seconde Guerre mondiale.

Le Bronco a une valeur iconique encore palpable aujourd'hui. En Californie, notamment, il y a de nombreux fervents qui roulent encore dans de vieux Bronco (aux lignes très carrées) des années 80 et 90, souvent conduits par des jeunes qui ont le même âge que leur véhicule.

Ford a cessé en 2011 de produire le Ranger (pour l'année-modèle 2012) en Amérique du Nord. Selon les observateurs, l'Ovale bleu a jugé qu'elle ferait plus de profit en vendant des versions moins équipées du gros F-150 qu'en offrant aussi une camionnette intermédiaire comme le Ranger. Son calcul était qu'elle ne convertirait pas tous les clients du Ranger au F-150, mais qu'elle en garderait assez pour faire plus de profits.

Publicité

Ford a fermé l'usine où était assemblée le Ranger, à St. Paul, au Minnesota, en 2011. Mais la société continue à construire le Ranger en Argentine, en Thaïlande, en Malaysie et en Afrique du Sud.

Mais le Ranger nord-américain pourrait être différent (et plus gros) que la version internationale.

Les deux autres constructeurs de Detroit avaient aussi abandonné leurs camionnettes intermédiaires Chevrolet Colorado/GMC Canyon (les deux jumeaux de General Motors) et le Dakota (Chrysler) à peu près à la même époque où Ford a euthanasié le Ranger.

Mais les circonstances économiques ont changé et le créneau des intermédiaires redevient intéressant: GM vient de relancer avec succès le Colorado et le Canyon. Toyota n'a jamais cessé de produire son Tacoma et Nissan surnage avec son impopulaire Frontier (qui sera bientôt remplacé par une version entièrement refaite).

Il est probable que Ford soit aussi aiguillonnée par les intentions avouées (ou à peine voilées) de Mercedes-Benz, Hyundai et Volkswagen, qui reluquent le lucratif marché nord-américain des camionnettes et qui sont tentées de s'essayer dans le créneau des intermédiaires.

Volkswagen construit déjà l'Amarok, qui est vendu notamment en Amérique du Sud.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer