États-Unis

GM vend en ligne ses voitures d'occasion

Les concessionnaires seront aussi mis à contribution dans... (photo Carlos Barria, archives reuters)

Agrandir

Les concessionnaires seront aussi mis à contribution dans le cadre de cette stratégie.

photo Carlos Barria, archives reuters

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

L'opération est toute simple, il suffisait d'y penser. General Motors va remettre sur le marché de l'occasion des milliers de véhicules issus des agences de location, des programmes d'achat réservés aux employés ou encore des fins de contrats de location. Et, signe des temps, c'est uniquement par l'entremise d'un site web particulier que les consommateurs vont pouvoir chercher une éventuelle bonne affaire.

«C'est un changement subtil, mais significatif», a résumé Dan Ammann lors de l'annonce de cette nouvelle offre en marge du salon de Detroit. On ne pourrait donner tout à fait tort au président de GM, qui a présenté cette approche comme étant une première dans l'industrie.

L'offre en ligne que proposera GM à partir du mois prochain, seulement aux États-Unis dans un premier temps, contiendra 30 000 véhicules des marques Chevrolet, Cadillac, Buick et GMC. Des véhicules d'occasion qui n'auront pas plus de 60 000 km au compteur, accompagnés d'une garantie prolongée d'un ou deux ans, selon la marque.

Pour appâter un peu plus le consommateur branché, le constructeur lui donnera accès à un outil de comparaison par l'entremise du Kelley Blue Book ainsi qu'à un historique du véhicule convoité par l'entremise de Carfax. Mais surtout, l'automobiliste pourra revenir sur sa décision d'achat et changer de véhicule avant trois jours ou 240 km. Assistance routière et véhicule de courtoisie complètent l'ensemble de l'offre.

«Avec un tel volume de véhicules d'occasion chez nous, nous voyons la possibilité de rebrasser les cartes dans ce domaine et de créer de nouvelles occasions pendant que nous offrons une sélection plus intéressante aux clients de voitures d'occasion et un partenariat à nos concessionnaires», a déclaré Dan Ammann pour justifier cette démarche.

Habituellement, les véhicules issus d'agences de location sont revendus à l'encan tout comme ceux des programmes pour employés. Ils ne peuvent être tous écoulés dans le réseau de concessionnaires qui, de toute façon, reprennent ou non ces véhicules en fonction de la demande sur le marché et de leur valeur résiduelle.

EN LIGNE

Publicité

Les concessionnaires seront justement mis à contribution dans le cadre de cette stratégie. Une fois son véhicule sélectionné sur le nouveau portail web baptisé « Factory Pre-Owned Collection », le consommateur choisira le concessionnaire où prendre possession du véhicule et finalisera sa transaction en ligne. Les sites web des concessionnaires participants seront liés à ce portail de véhicules d'occasion.

Cette recommercialisation est «une expérience plus simple, plus facile pour [les] clients et leur offre plus de choix et moins de tracas». «C'est aussi très avantageux pour nous et nos concessionnaires, puisque cela amène de nouveaux clients», a conclu dans un communiqué Alan Batey, président de GM Amérique du Nord.

GM Canada n'a pas l'intention, dans l'immédiat, d'offrir ce nouveau portail d'annonces. «Cependant, nous examinons toujours les nouveaux programmes, peu importe d'où ils viennent dans le monde, et évaluons s'ils correspondent au marché canadien», précise son directeur des communications, George Saratlic.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer