Émissions diésel : la filiale allemande de GM montrée du doigt

L'Opel Astra... (Photo AP)

Agrandir

L'Opel Astra

Photo AP

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Agence France-Presse

Opel, filiale allemande de l'américain General Motors, était sur la sellette vendredi en Allemagne après des révélations dans les médias sur des irrégularités dans ses émissions de gaz polluants, et une invitation du ministère des Transports à s'expliquer.

L'hebdomadaire Der Spiegel et l'émission d'investigation Monitor de la chaîne publique de télévision ARD ont fait réaliser des tests sur plusieurs modèles diesel d'Opel et révélé que l'Astra et la Zafira, deux modèles très vendus, étaient équipées de «mécanismes jusqu'ici inconnus» qui désactivent les systèmes de filtration des émissions polluantes, et conduisent les voitures à dépasser quasi-systématiquement les normes en vigueur.

A la suite de ces révélations, une commission d'enquête mise sur pied l'an dernier par le gouvernement allemand, dans la foulée du scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen, «a invité Opel» à s'expliquer la semaine prochaine, a déclaré à Berlin un porte-parole du ministère des Transports.

Opel nie utiliser des logiciels truqueurs

Dans un communiqué, Opel s'est défendu d'utiliser un logiciel truqueur comme son compatriote Volkswagen. «Nos logiciels n'ont jamais été programmés pour tromper ou frauder», martèle le constructeur, qui relève tout juste la tête après plusieurs années de crise.

«Les systèmes de filtration (des moteurs) sont des systèmes intégrés hautement complexes», explique encore la société, «les différents paramètres, comme le régime moteur, la charge, la température ou la hauteur, jouent un rôle essentiel et sont imbriqués» mais «les méthodes et protocoles des tests menés par Monitor et Der Spiegel ne nous ont pas été communiqués, et nous ne pouvons pas les commenter».

Le filtre désactivé s'il fait 17 degrés ou moins

Selon les révélations de Der Spiegel et d'ARD, les systèmes de filtration de l'Astra ont été programmés pour ne fonctionner qu'à partir d'une témpérature extérieure de 17 degrés - excluant de facto une grande partie de l'année. Et, selon ces médias, les détecteurs de température pourraient être eux-même parfois désactivités, empêchant ainsi la mise en route de la filtration.

Le «code de programmation secret» du moteur a été mis au point par la maison mère d'Opel General Motors, affirment les deux médias.

Publicité

Volkswagen a avoué en septembre avoir équipé les moteurs diesel de 11 millions de véhicules dans le monde d'un logiciel capable de les faire passer pour moins polluantes qu'elles ne sont pendant les phases de test. L'affaire a profondémentn secoué le monde automobile, et conduit à une batterie de tests et d'enquêtes dans de nombreux pays.

Systématiquement désactivé

La commission d'enquête du gouvernement, qui a analysé pendant plusieurs mois tous les modèles diesel homologués à la recherche de fraudes comme celle de Volkswagen, avait conclu fin avril qu'il n'y avait pas d'autres tricheries de ce type.

En revanche, sur un certain nombre de véhicules, le système de filtration des émissions polluantes est systématiquement désactivé quand la température extérieure descend sous un certain seuil. Or, d'après les normes européennes en vigueur, cette procédure n'est autorisée que si elle permet d'éviter un accident ou un dommage causé au moteur.

Les constructeurs allemands concernés, parmi lesquels Opel, ont immédiatement annoncé qu'ils allaient rappeler 630 000 voitures en Europe pour remédier au problème.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer