General Motors dans le collimateur de la Chine

De nombreux observateurs --y compris le caricaturiste du... (Source : site internet du quotidien China Daily)

Agrandir

De nombreux observateurs --y compris le caricaturiste du journal officiel du gouvernement chinois-- estiment que Donald Trump joue avec le feu en menaçant de reprendre des relations officielles avec l'île de Taïwan, si Pékin ne faisait pas de concessions «y compris sur le commerce». Des sanctions contre GM pourraient être un coup de semonce de la part de la Chine.

Source : site internet du quotidien China Daily

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Agence France-Presse
NEW YORK

General Motors (GM) est dans le collimateur de la Chine, qui a ouvert une enquête contre le groupe américain pour antitrust, a indiqué mercredi une source proche du dossier sous couvert d'anonymat.

Hier, le journal officiel China Daily avait rapporté que Pékin s'apprêtait à infliger une amende anti-monopole à un constructeur automobile américain sans toutefois dévoiler l'identité du groupe. (Voir notre article d'hier à ce sujet).

Le Buick Envision est un des VUS fabriqués... - image 2.0

Agrandir

Le Buick Envision est un des VUS fabriqués en Chine par GM. Il est même importé de Chine vers l'Amérique du Nord par le géant de Detroit. Photo: GM-Chine

Des sources au fait du dossier et souhaitant ne pas être nommées ont confirmé aujourd'hui que le constructeur visé par l'enquête est GM.

Les menaces à peine voilées de Pékin, dans le China Daily, s'apparentent à une réponse à la rhétorique incendiaire du président élu américain Donald Trump qui veut instaurer des tarifs douaniers sur des importations chinoises dans l'espoir de convaincre les grandes entreprises américaines de rapatrier aux États-Unis les emplois industriels délocalisés dans des pays à la main d'oeuvre bon marché.

La sanction contre GM sera infligée «bientôt», assure China Daily, citant une «interview exclusive» avec un responsable de l'agence de planification économique chinoise.

Enquête pour entente sur les prix

Le géant de Detroit est accusé d'entente sur les prix avec des concessionnaires.

Interrogé sur le sujet, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang a indiqué mercredi n'avoir «aucun détail». Il a cependant assuré que les entreprises américaines étaient les bienvenues en Chine, du moment qu'elles respectent la loi.

La Baojun 310, développée par GM avec des... - image 4.0

Agrandir

La Baojun 310, développée par GM avec des partenaires chinois, a été un succès instantané en Chine à son lancement, avec 11 809 ventes en octobre et 15 006 ventes en novembre. «Baojun» signifie «cheval précieux» en mandarin. Photo: Baojun

«GM respecte complètement les lois et régulations locales partout où il opère», a répondu à l'AFP un porte-parole, refusant de commenter au-delà.

Le constructeur automobile emploie 58 000 personnes en Chine et y a déployé ses VUS (4X4 de loisirs) et ses marques Chevrolet et Buick. Il y développe également avec ses partenaires locaux dont SAIC des marques Baojun (citadines) et Wuling (utilitaires), lui permettant de proposer des véhicules à des prix abordables pour le consommateur chinois moyen.

L'annonce de l'enquête intervient en pleine guerre verbale entre les médias chinois et Donald Trump, qui a menacé dimanche de reprendre des relations officielles avec l'île de Taïwan, si Pékin ne faisait pas de concessions «y compris sur le commerce».

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer