article:4596216:article

Honda Accord coupé 2013: vainqueur par acclamation

Honda Accord coupé 2013

Agrandir

Honda Accord coupé 2013

PHOTO FOURNIE PAR HONDA

Publicité

Publicité

Éric Lefrançois | La Presse

Publié le 21 novembre 2012 | Mise à jour le 5 décembre 2012 à 12h49

PHOTO FOURNIE PAR HONDA

Agrandir

Vous avez sous les yeux la moins avant-gardiste et la moins diffusée de toutes les Accord: la version coupé à moteur V6. Celle-ci est également, sans l'ombre d'un doute, la moins représentative des nombreux changements apportés à ce modèle qui fait peau neuve cette année. Peut-être manque-t-elle de compétiteurs?

À peine 20% des Accord vendues au pays ne comptent que deux portières. C'est peu et cela explique aussi pourquoi celle-ci occupe rarement l'avant-scène. Et cela ne risque pas de changer cette année. À l'exception du «vieux» coupé Altima (Nissan), cette Honda est, avec ses roues avant motrices, la seule représentante de son espèce. Ailleurs, on ne retrouve que des propulsions.

S'il y a longtemps que vous ne vous êtes pas intéressé à l'évolution du coupé Accord, sachez qu'il s'efforce de ne plus être perçu comme une berline amputée de deux portières. Aujourd'hui, on confond rarement les deux modèles, mais est-ce bien suffisant? Par définition, ce style de carrosserie ne doit-il pas adopter une allure plus singulière encore et inciter ses créateurs à courir un plus grand risque esthétique? Pas chez Honda, visiblement. Loin d'être désagréable à regarder, il manque de chien.

Sans surprise, le coupé s'inscrit dans le registre de l'élégance sobre. Sous le petit auvent tendu à la vue du conducteur, on retrouve une instrumentation à la fois claire et parfaitement lisible. Au centre, la console, Honda a fait le ménage. Tant mieux. Cela a eu pour effet d'éliminer la confusion qui régnait sur l'ancien modèle, mais il y a encore trop de petits boutons.

On s'en doute, l'accès aux places arrière exige certaines contorsions. Quoi qu'il en soit, la banquette rabattable peut accueillir deux personnes sans que celles-ci aient l'impression d'avoir été punies. Toutefois, l'idéal est de réserver une place à l'avant. Les baquets y sont accueillants et extrêmement confortables. Tout comme la position de conduite d'ailleurs, facile à trouver grâce aux nombreux réglages des sièges et à une colonne de direction à la fois télescopique et inclinable.

On se réjouit tout autant de la qualité des matériaux - quelques-uns sont moussés - en général et de la précision des différents accostages.

Dans le but de se démarquer sans doute (?), Honda cherche à innover avec un dispositif appelé Lane Watch. Pour peu que vous utilisiez les clignotants sur votre auto, vous comprendrez rapidement son utilité. Une caméra imbriquée sous le rétroviseur extérieur transmet les images de la circulation qui se trouve à votre droite. L'idée a du bon, mais j'aurais tout de même préféré des capteurs d'angles morts de deux côtés, plus sécuritaires encore et moins dérangeants.

Publicité

Plus GT que sportive

Aux yeux des puristes, ce coupé n'a jamais été perçu comme très athlétique, ni en mesure de leur faire oublier la - toujours - très regrettée Prelude. Pourtant, sur le plan des performances pures, cette Accord n'a pas à rougir de la comparaison avec quelques «propulsions», même si elle n'avance pas de chiffres aussi spectaculaires sur papier. Alors que les V6 concurrents libèrent plus de 300 chevaux, celui qui anime cette Honda se limite à en offrir que 278. Il s'agit d'un gain de 7 chevaux par rapport à l'an dernier. Au niveau du couple, on note en revanche une diminution de 2 livres pied de couple. À défaut de rivaliser en puissance, il importe de souligner que ce moteur anime une auto plus légère et plus compacte qu'autrefois, ce qui se traduit par un rapport poids puissance parfaitement compétitif. Mieux encore, ce V6 se révèle à l'usage plus économique à la pompe qu'auparavant et autorise qu'on l'alimente en essence ordinaire.

Si la cylindrée est la même, ce moteur a fait l'objet d'une série de modifications pour en améliorer l'efficacité. Il est également le seul de sa catégorie à épouser un dispositif de désactivation des cylindres.

En dépit d'une réduction sensible du poids de ce véhicule, la répartition des masses entre les trains roulants demeure naturellement - c'est une traction - aussi inégale. Avec le moteur V6 surtout. Cette mécanique imprime un effet de couple dans le volant lors de fortes accélérations - surtout sur une chaussée à faible coefficient d'adhérence - en plus d'engourdir le châssis dans les courbes. Les amateurs de conduite préfèreront la version dotée du quatre-cylindres, plus agile et mieux équilibrée. Même si la suspension n'est plus aussi sophistiquée qu'autrefois, son travail demeure irréprochable. Elle suffisamment ferme pour limiter les mouvements de caisse dans les virages.

Peu importe la mécanique retenue, cette Honda se guide avec facilité. Peut être trop, considérant à la fois la rapidité et la légèreté de la direction. Autre récrimination: le diamètre de braquage. Très grand, celui-ci complique inutilement les manoeuvres de stationnement.

Au final, ce coupé Accord n'enthousiasme guère, mais ne laisse pas indifférent pour autant. Sa principale rivale, l'Altima, flageole actuellement sur ses vieux os alors que les autres - les propulsions - craignent de mettre une roue sur la chaussée aussitôt qu'elle se refroidit ou s'enneige. Voilà deux bonnes raisons de considérer l'offre ici faite par Honda.

PHOTO FOURNIE PAR HONDA

Agrandir

L'ESSENTIEL

- Fourchette de prix: 26 290 $ à 35 390 $

- Frais de transport: 1640 $

- Version essayée: EX-L nav V6

- Garantie de base: 3 ans / 60 000 km

- Consommation moyenne obtenue au cours de l'essai: 12,1 L/100 km (estimée)

- Pour en savoir plus: www.honda.ca

TECHNIQUE

- Moteur: V6 SACT 3,5 litres

- Puissance: 278 ch à 6200 tr/mn

- Couple: 252 lb-pi à 4900 tr/mn

- Poids: 1542 kg

- Rapport poids/puissance: 5,5 kg/ch

- Mode: traction

- Transmission de série : semi-automatique, six rapports

- Direction/diamètre de braquage : crémaillère/11,8 mètres

- Freins avant/arrière: disque/disque

- Pneus: 235/45R18

- Capacité du réservoir de carburant/ carburant recommandé: 65 litres/ordinaire

ON AIME

- Souffle du V6

- Direction rapide

- Présentation soignée

ON AIME MOINS

- Ergonomie toujours perfectible

- Diamètre de braquage

- Consommation (V6-manuelle)

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (3)
  • J'en suivant une justement hier au US. Avec un angle de vue en diagonal arrière, on peut voir les roues qui sont trop creuse dans les ailes. Ça l'air fou. Il pourrait au moins ajusté les roues. On dirait une carosserie trop grande pour le chassis!
  • Les series 3 de Bmw et A5 d'Audi n'ont pas de soucis a se faire pour qui veut un coupé,qu'est devenu le Honda celui qui nous pondait des coupés sympa dans la veine du Prélude,l'esprit s'est dilué avec le temps.
  • Pas facile de trouver à qui s'adresse cette voiture qui n'est ni pratique, économique ou sportive. Surement pas aux familles ou aux jeunes. Les retraités préfèrent les 4 portes et les femmes les petites voitures ou les SUV. Il ne reste que les célibataires endurcis :-)

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer