Coussins gonflables: Honda enquête sur un possible nouveau décès

De nombreux incidents et cinq décès ont été... (Photo Toru Hanai, archives Reuters)

Agrandir

De nombreux incidents et cinq décès ont été imputés aux coussins gonflables défectueux de Takata, un des plus importants équipementiers du secteur automobile.

Photo Toru Hanai, archives Reuters

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Agence France-Presse
Tokyo

Le constructeur japonais d'automobiles Honda a indiqué, jeudi soir aux États-Unis, enquêter sur un accident de voiture mortel survenu le 18 janvier à Houston, qui pourrait être lié à l'explosion d'un coussin gonflable défectueux de son compatriote Takata.

«Depuis ce tragique événement, aucune cause officielle de décès n'a été établie par les autorités locales», a expliqué la filiale américaine de Honda dans un communiqué.

Le groupe «n'a pas encore pu inspecter le véhicule en question et les composants du coussin gonflable afin de vérifier si une explosion de coussin gonflable avait eu lieu ou non», mais est en contact «avec les représentants de la famille du conducteur afin d'avoir accès au dossier pour pouvoir conduire des investigations approfondies».

La voiture, qui faisait partie d'un lot rappelé en 2011, n'avait jamais été conduite au garage pour y être réparée, a précisé Honda qui a communiqué les informations dont il disposait à l'agence de la sécurité routière américaine (NHTSA).

Contacté par l'AFP à Tokyo, le fabricant de coussins gonflables Takata s'est refusé à tout commentaire. Cependant, il aurait dit à Bloomberg News «travailler en étroite collaboration avec Honda pour déterminer les faits et les circonstances» de l'accident.

Selon des informations de la même agence, la famille de la victime a décidé de porter plainte contre le concessionnaire où la voiture a été achetée et envers les deux groupes japonais, qui font déjà l'objet de plusieurs plaintes aux États-Unis. Takata est par ailleurs visé par une enquête pénale du département de la Justice.

De nombreux incidents et cinq décès - quatre aux États-Unis et un en Malaisie - ont été imputés pour l'heure aux coussins de sécurité défectueux de Takata, un des plus importants équipementiers du secteur.

Publicité

Produits dans les années 2000, ces coussins gonflables peuvent exploser, même en cas de collision mineure, et projeter des fragments de métal et plastique sur les passagers. L'agent gonfleur utilisé - du nitrate d'ammonium - est notamment susceptible de se détériorer en cas d'exposition à une humidité excessive.

Ce problème est à l'origine du rappel d'au moins 20 millions de véhicules dans le monde, modèles appartenant à une douzaine de constructeurs, dont un grand nombre en Amérique du Nord. Honda a lui seul en a fait revenir 13 millions.

Fortement ébranlé par cette crise, Honda aurait récemment décidé de réduire sa dépendance à Takata, dont il est le premier client. Selon des informations de presse, il aurait choisi un équipementier concurrent pour équiper la dernière version de sa berline à succès Accord, dont le lancement est prévu en août 2017.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer