article:4640441:article

L'oeuf Hyundai E4U, inspiré de l'hélicoptère

Le petit monoplace conçu par le Studio de design avancé de Hyundai n'a pas de pneu. La partie en contact avec le sol est une sphère qui tourne seulement dans le sens antihoraire. Quand le véhicule est parfaitement à la verticale, il n'avance pas même si le moteur tourne.

Agrandir

Le petit monoplace conçu par le Studio de design avancé de Hyundai n'a pas de pneu. La partie en contact avec le sol est une sphère qui tourne seulement dans le sens antihoraire. Quand le véhicule est parfaitement à la verticale, il n'avance pas même si le moteur tourne.

Photo fournie par Hyundai

Publicité

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 13 avril 2013 | Mise à jour le 13 avril 2013 à 06h00

Non, cet objet ovoïde n'est pas la bombe atomique nord-coréenne, c'est le prototype d'engin de mobilité personnelle E4U présenté par le constructeur automobile sud-coréen Hyundai au salon de l'auto de Séoul.

L'E4U n'est pas qu'une pure étude stylistique, comme on en voit souvent dans les salons de l'auto. Il est fonctionnel et a été mis en démonstration dès son dévoilement au salon de Séoul, puis dans les rues de la capitale de la Corée du Sud. L'«E» d'E4U est la première lettre d'«évolution», «écologie» et «egg» (oeuf), a indiqué Hyundai, et E4U se prononce à l'anglaise («E for you»).

Le petit monoplace conçu par le Studio de design avancé de Hyundai n'a pas de pneu. La partie en contact le sol est une sphère qui tourne seulement dans le sens antihoraire. Quand le véhicule est parfaitement à la verticale, il n'avance pas même si le moteur tourne; deux roulettes stabilisatrices à l'arrière l'empêchent de tourner comme une toupie. Ces roulettes agissent comme le rotor anticouple (la petite hélice verticale) d'un hélicoptère.

Pour faire avancer l'E4U, le conducteur doit l'incliner légèrement sur la gauche en faisant porter un peu de son poids sur son pied gauche. À ce moment-là, le côté gauche de la sphère (tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre) pousse le sol vers l'arrière et la force résultante propulse l'E4U vers l'avant.

Publicité

Pour tourner à droite, le conducteur doit l'incliner vers l'avant et, pour tourner à gauche, vers l'arrière. Il y a un accélérateur, commandé par une main, et la vitesse de l'E4U dépend à la fois de la vitesse du moteur électrique et de l'angle d'inclinaison de l'engin.

Pas de danger de se le faire voler

Il faut un long entraînement, admet Hyundai. Sans plusieurs séances de pratique, le conducteur ne peut faire avancer l'E4U ni contrôler ses mouvements. Durant la démonstration intérieure, Hyundai a limité la vitesse de l'E4U à 5 km/h pour des raisons de sécurité. Mais il atteint 30 km/h sur la route, dit Hyundai.

Pour le constructeur, l'E4U était un projet à courte échéance permettant d'expérimenter un concept de propulsion inhabituel tout en évaluant ses jeunes designers et ingénieurs. Le mandat a été donné en octobre 2012, avec l'instruction de montrer un prototype fonctionnel au salon de l'auto de Séoul, qui, ouvert le 27 mars, s'est terminé hier. Les designers semblent s'en être donné à coeur joie: le couvercle de l'habitacle peut être porté comme casque, ce qui ajoute de la visibilité à un véhicule déjà voyant.

Hyundai dit n'avoir aucune intention de construire en série l'E4U et de le commercialiser. Mais l'engin a la forme d'un oeuf et il sera intéressant de voir ce qui pourrait en sortir dans l'avenir.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer