article:4660181:article

Infiniti: le projet d'auto électrique débranché

«Il y aura une Infiniti électrique. Mais au bon moment», a dit à <em>Automotive News</em> le Sud-Africain moustachu que M. Goshn est allé recruter chez Audi il y a un an. M. De Nysschen a souligné que la priorité est d'augmenter les ventes globales d'Infiniti.

Agrandir

«Il y aura une Infiniti électrique. Mais au bon moment», a dit à Automotive News le Sud-Africain moustachu que M. Goshn est allé recruter chez Audi il y a un an. M. De Nysschen a souligné que la priorité est d'augmenter les ventes globales d'Infiniti.

Photo fournie par Infiniti

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 12 juin 2013 | Mise à jour le 26 juin 2013 à 06h49

La division de luxe de Nissan, Infiniti, suspend son projet de lancer sa berline LE tout électrique ayant le système motopropulseur de la Leaf.

Ce demi-tour a été fait sans tambour ni trompette, un contraste marqué avec la présentation de la LE faite au salon de l'auto de Paris en septembre dernier.

L'Infiniti LE avait alors été présentée comme une «voiture-concept destinée à la production» par Bernard Loire, vice-président d'Infiniti pour l'Europe, le Moyen-Orient, l'Inde et l'Afrique. «Presque tout ce que vous voyez dans cette voiture deviendra réalité», avait-il dit par communiqué. Aucun échéancier officiel pour la production et la commercialisation de la LE n'avait été annoncé. Mais au salon de Paris, des responsables d'Infiniti avaient évoqué un lancement mondial probable en 2014.

L'Infiniti LE montrée aux salons de Paris et de New York avait à peu près la taille de la berline Infiniti G et était dotée d'une batterie lithium-ion de 24 kWh bonne pour environ 160 km d'autonomie. L'Infiniti LE devait avoir un chargeur plus rapide que celui de la Leaf, permettant la recharge à 80% d'une batterie à plat en une demi-heure.

Mais le constructeur a officiellement suspendu tout le projet LE, dans une entrevue accordée à Automotive News par le président d'Infiniti, Johan de Nysschen. Cela survient quelques semaines après que le patron de M. de Nysschen, Carlos Ghosn, eut reconnu dans une allocution que l'adoption de l'auto tout électrique par les consommateurs ne permettait plus d'espérer un taux de pénétration du marché aussi élevé qu'espéré.

«Il y aura une Infiniti électrique. Mais au bon moment», a dit à Automotive News le Sud-Africain moustachu que M. Goshn est allé recruter chez Audi il y a un an. M. De Nysschen a souligné que la priorité est d'augmenter les ventes globales d'Infiniti. Or, une Infiniti électrique comme la LE ne contribuerait pas beaucoup à l'objectif très élevé qu'il a reçu de son patron, soit augmenter les ventes annuelles mondiales à 500 000 unités d'ici mars 2017. Infiniti n'a vendu que 170 000 véhicules en 2012.

«Le feu vert officiel [à la LE] n'a jamais été donné et les investissements n'avaient pas été votés par la direction», a-t-il dit.

Publicité

«Nous avons une foule de produits prioritaires. Nous devons faire des investissements substantiels maintenant et ce qui est important, c'est d'augmenter notre volume rapidement», a-t-il souligné.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (15)
  • Sur le fond, Rexie a davantage raison que Jeanvesti. Sur la finalité, Jeanvesti a raison, mais pour les raisons que donne Rexie : la voiture électrique n?est pas attrayante, parce que les fabricants ne font rien pour la rendre attrayante et parce que les concessionnaires craignent que leurs garages ne servent plus parce que les voitures électriques sont virtuellement sans entretien comparées aux voitures à essence.
    Je voulais m?acheter une Volt : systématiquement, les vendeurs voulaient me faire changer d?avis. Quand un vendeur de Volt te dit qu?une voiture électrique ça peut exploser, y?a comme un problème ! C'est quoi, un moteur à essence, sinon une explosion perpétuelle ? Finalement, j?ai acheté un Sonata Hybride. J?espère pouvoir acheter une Tesla dans 6 ans !
  • Oups! Mauvaise citation
    "While this electric vehicle offers a driving range much more abbreviated than that of an IC alternative, it's a respectable 120 miles due to its advanced Sony lithium-ion batteries. In a smaller electric car platform, these batteries would likely provide a single-charge range of 200 miles.
    Read more: http://www.motortrend.com/auto_news/112_9803_nissan_altra_ev/viewall.html#ixzz2WDuAv5AF"
  • @rexie
    Un paquet de mensonges??????
    Pour l'instant, des petites batteries peformante, on en voit pas.
    Ton discour sur Exxon et autres, on est plus capable de l'entendre, c'est du n'importe quoi.
  • @Jeanvesti

    Ton discours à toi n'est pas redondant? À la moindre occasion tu débite un paquet de mensonges sur les électriques. Pour quelle raison tu fais ça? Qu'est-ce qui te motive?
    Moi c'est clair que j'en ai assez de cette pollution qui nous tue et que je suis tanné de me faire siphonner le porte-feuille à chaque fois que je fais le plein. Rouler électrique coûte de 5 à 9 fois moins cher pour une technologie 5 fois plus efficace...
    .
    Tu parles des lois? Fais moi rire, tu sais très bien que les pétrolières et cie sont au dessus, ils font élire leurs taupes aux gouvernements et FONT les lois! Tu es tombé de la dernière pluie ou quoi?!?
    Quand on fait des milliards de profit par jour depuis des décennies, on a tout le fric qu'il faut pour décider des règles de la géo-politique internationale, des guerres, des médias et des lois.
    .
    Tu n'es pas sans savoir que Tesla est une compagnie débutante, qui vient tout juste de passer le seuil de la rentabilité. Ils n'ont qu'une seule usine et produisent déjà au maximum de leur capacité.
    Ça en prend un gros paquet de cash pour pouvoir produire des voitures par millions!
    .
    Pour vos "impossibilités" :
    "Avec une charge complète de batterie, les modèles de première génération pouvaient parcourir entre 90 et 150 km avec les batteries plomb-acide Delco. Les voitures EV1 de deuxième génération pouvaient parcourir de 160 à 225 km avec les batteries Nickel-Metal Hydride Ovionic et de 120 à 160 km avec les batteries Panasonic."
    "The EPA gave the 2000 Altra-EV an adjusted mileage rating of 117 mpg city and 130 mpg highway."
    "The RAV4 EV (1999) has a range of 80 to 120 miles (130 to 190 km). Mileage depends on the same factors as a traditional gasoline-powered vehicle, mainly rolling resistance and average speed (aerodynamic drag).
    The RAV4 EV has 24 12-volt 95Ah NiMH batteries capable of storing 27.4 kWh of energy."
    Certaines d'entre elles roulent encore en Californie.
    .

  • @rexie
    Ton discours est redondant concernant le cartel pétrolier, ça fait 40 ans que j'entends ça. Il y a des lois qui interdisent cette pratique et tôt ou tard ils se font prendre comme on peut le voir dans les médias (chocolat dernièrement). 200km d'autonomie, ça ne fonctionne pas. Pourquoi penses-tu que Tesla ne peut pas faire une voiture plus petite avec 500km d'autonomie? S'il pouvait le faire, ils en vendraient à la tonne mais comme tu dis, ça doit-être Exxon qui les en empêche.............
  • @jeanvesti
    Crois-tu sincèrement que des compagnies qui faisaient des voitures de 200 km d'autonomie en 1999 ne le font pas exprès de ne même pas pouvoir faire autant 14 ans plus tard !?!
    .
    Faire des électriques poches en petit nombre pour faire croire au public que les électriques n'en valent pas la peine, c'est un tout petit risque pour un cartel qui protège leur marché de moteurs à explosions complexe$, demandant de nombreux entretien$ et à durée de vie réduite$. Et ce n'est pas pour toi que j'écris ça, car tu le sais parfaitement bien.
    .
    Sinon expliques moi pourquoi GM, Nissan et Toyota ne peuvent refaire des EV-1, des Altra-EV et des RAV4-ev de 200 km d'autonomie comme en 1999.
    Seule Tesla se force vraiment... et ÇA PARAIT!
    .
    Sans parler du cartel pétrolier avec lequel les fabricants de voitures à motorisation archaïque sont complices, et pour lequel on voit apparaître de plus en plus de faux commentateurs de blogues un peu partout sur le net.
    Mon petit doigt me dit que c'est Tesla qui leur donne la chienne.
  • @rexie
    Est-ce que tu crois sincèrement que les compagnies s'amusent à concevoir des véhicules pour perdre de l'argent? Honnêtement, t'as pas dû prendre des risques financier dans ta vie pour comprendre comment ça marche.
  • Jeanvesti parle pour ses investissements pétroliers et dit n'importe quoi. Il y a plein de place pour mettre plus de batteries, et dans la Leaf, et dans la Tesla. Il y'a même 2 coffres dans une Tesla S, tellement la motorisation électrique est petite et la disposition des piles flexible. Le moteur et tous ses contrôles prennent autant de place qu'un sac de golf disposé entre les roues arrières.Toutes les piles forment le plancher de 4 pouces. Un plus petit modèle pourrait garder la même autonomie (ou plus dans 3ans), et avoir un léger renflement du plancher bien balancé l'avant et à l'arrière.
    Le problème numéro 1 , jeanvesti, c'est la désinformation orchestrée dont vous faites partie.
  • @simon_c
    Le problème avec les petites voitures électrique c'est qu'il n'y a pas de place pour mettre beaucoup de batteries contrairement à la Tesla S qui est une assez grosse voiture. Il n'y a aucune petite batterie qui existe présentement qui est performante, ç'est le problème no1. Si on avait trouvé la solution, il y aurait des dizaines de millions de voitures électrique.
  • @Jeanvestit : le marché est présent pour du véhicule électrique de luxe. Imaginez : Outremont, Westmount, VMR... dans les 2 premières villes mentionnées, avoir 2 véhicules est la norme. Alors pour faire les courses locales ou le train-train quotidien, ça pourrait être électrique.
    Pour VMR, c'est une autre histoire. À Ville Mont-Royal, le plan de ville favorise la marche pour le train-train quotidien et la ligne sous la montagne relie le centre-ville rapidement.
    J'avoue toutefois que le marché est restreint. Un bon indicateur sera les ventes de la Cadillac ELR. C'est une Chevrolet Volt génération 1.5 (améliorations technologiques) dont le style est spectaculaire. Si ça se vend bien, Nissan pourrait décider d'aller de l'avant pour la seconde génération de LEAF et créer une version Infiniti. Juste à temps pour concurrencer Tesla.
  • Nissan sabote activement les voitures électriques, ils pourraient faire dix fois mieux pour le même prix, comme tous les autres fabricants d'ailleurs... qui protègent leur marché de moteurs à pétrole tellement payant.
    @jeanvesti
    La leaf n'est qu'une Versa modifiée avec des piles au lithium ordinaires avec un format propriétaire. Ils ne perdent pas une cenne.
  • Tout les fabricants d'automobiles ont des projets qui ne voient jamais le jour, que ce soit électrique, essence diesel ou hybride.On pourrait remplir des pages de projets qui n'ont jamais vu le jour. C'est même pas une nouvelle.
  • @simon-c
    Ça prends des autonomies d'au moins 500km pour avoir un certain attrait, comme le temps c'est de l'argent, le temps de recharge est un facteur négatif, c'est présentement un joujou de luxe pour gens riche. Souvent ces mêmes personnes vont prendre leur avion personnel (qui consomme à l'os) pour se rendre à une destination lointaine qui aurait pu se faire en duplex dans leur bureau. Morale de cette histoire, les plus pollueurs de la planète nous font croire qu'ils sont de GRAND ÉCOLOS.
  • Sans un petit peu plus de technologie au niveau des piles ou de l'intégrale, une version Infiniti ne se justifie pas.
    Par contre avec les marges de profit supplémentaires d'Infini versus Nissan, introduire des véhicules électriques par des versions luxueuses et à haute marge de profit pourrait être plus facile.
  • Ils perdent de l'argent avec la Leaf, pourquoi enfoncer le clou davantage........Est-ce que Tesla a une technologie unique?

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer