article:4615167:article

Jaguar: toutes griffes dehors

La présence de la traction intégrale ajoute une plus grande marge de sécurité et un confort d'utilisation appréciable à la Jaguar.

Agrandir

La présence de la traction intégrale ajoute une plus grande marge de sécurité et un confort d'utilisation appréciable à la Jaguar.

Photo fournie par Jaguar

Publicité

Publicité

Éric Lefrançois | La Presse

Publié le 27 janvier 2013 | Mise à jour le 27 janvier 2013 à 12h00

Jaguar a terminé la dernière année avec des ventes en hausse. Mais le gain obtenu ne sera sans doute rien par rapport au record que la marque britannique enregistrera à la fin de la présente année. Une part de cette augmentation sera sans doute imputable à l'offre - toute récente - d'un rouage à quatre roues motrices à bord de certains modèles XF et XJ. Même si le perfectionnement des aides à la conduite de ces Jaguar leur permettait d'affronter nos hivers, la présence de la traction intégrale ajoute une plus grande marge de sécurité et un confort d'utilisation appréciable. D'ailleurs, près de 90% des acheteurs de véhicules de luxe et de prestige préfèrent compter sur quatre roues motrices plutôt que sur deux.

L'addition du rouage intégral - une première depuis le retrait de la X-type - marque aussi l'apparition d'un moteur six cylindres compressé de 3 litres. Développant 340 chevaux, cette mécanique épouse exclusivement une boîte semi-automatique à huit rapports. Ce groupe motopropulseur se retrouve aussi bien sous le capot de la XF que de la XJ. Jaguar annonce également l'arrivée d'une mécanique quatre cylindres 2 litres suralimentée par turbocompresseur. Il s'agit du même moteur (240 chevaux) que l'on retrouve à bord du Range Rover Evoque. À retenir toutefois que ce deux-litres n'entraîne que les roues arrière. Seul le V6 permet de bénéficier du rouage intégral.

Même si elle semble mettre beaucoup d'accent sur la sécurité et l'économie de carburant, Jaguar sait aussi sortir ses griffes. Pour preuve, cette filiale de Tata Motors lance aussi cette année la XFR-S. Comme les coupés et cabriolets XKR-S, ce modèle est pourvu d'un V8 de 5 litres de 550 chevaux. Selon les motoristes de Jaguar, moins de 5 secondes suffisent pour atteindre 100 km/h départ arrêté. Pour coller au bitume, les éléments suspenseurs ont été retouchés ainsi que la démultiplication de la direction.

Enfin, Jaguar prépare aussi la sortie d'un tout nouveau modèle, le F-type. Commercialisé à compter du printemps, ce roadster (un coupé sera offert, mais seulement l'an prochain) est muni d'un six ou d'un huit-cylindres. Peu importe la mécanique retenue, seule une boîte automatique à huit rapports transmet la puissance aux roues arrière motrices. À noter que les coupés et cabriolets XK sont toujours inscrits au catalogue.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer