article:4688728:article

En deçà de 3000 cc, à l'abri du protectionnisme chinois

Le V6 Pentastar de 3,6 litres offert ici.

Agrandir

Le V6 Pentastar de 3,6 litres offert ici.

Photo Éric Descarries, collaboration spéciale

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 12 septembre 2013 | Mise à jour le 12 septembre 2013 à 13h48

Chrysler va produire pour le marché chinois une version compacte (3 L) du V6 Pentastar de 3,6 L qui anime plusieurs véhicules de la marque au pentagone.

Le petit frère de 3 L et 230 chevaux sera assemblé à l'usine de Trenton, au Michigan, et toute la production est destinée à la Chine.

Là-bas, il sera installé sous le capot du Jeep Grand Cherokee et du Jeep Wrangler.

En fait, le V6 de 3 L n'a pas tout à fait 3 L, il a un volume d'exactement 2997 cm3. C'est ce qui lui permet de se faufiler en Chine sous les tarifs protectionnistes qui frappent les moteurs de 3 L et plus.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (6)
  • @Djoni : en fait une bourse sur le carbone repose sur le potentiel équivalent CO2. Donc on applique un facteur par tonne émise pour les molécules ayant un pouvoir de forçage radiatif supérieur.
    Par exemple, si le NO2 à un pouvoir de forçage radiatif 300 fois supérieur au C02, la tonne de NO2 compte pour 300 tonnes de CO2.
    Ça règle le problème de la nocivité respective.
    Pour le reste, une taxe sur la consommation affichée affectera ceux qui n'ont pas le choix d'avoir de gros véhicules : les handicapés, les personnes à mobilité réduite ou encore les familles nombreuses. Pourtant, ces gens roulent souvent peu et à des vitesses raisonnables. Je n'ai pas souvent vu des «Van Action» ou des «Savaria» rouler à 130 km/h... Si on ne veut pas pénaliser ces gens, ça implique une bureaucratie et des évaluations par des fonctionnaires, avec les délais et des frais.
    Mettez une bonne taxe sur le carbone (plus que sur l'essence) et vous verrez les consommateurs ajuster leurs comportements selon leurs besoins et capacités.
    Ça ira de la voiture électrique à la réduction de vitesse en passant par la dé-motorisation. Et ceux qui roulent peu et lentement, avec leurs gros véhicules à essence, ne seront pas pénalisés. Et ça, ça s'implante demain, si on veut.
  • @simon_c
    D'accord pour le carbone, mais n'est-t-il pas lié de toute manières à la consommation affiché.
    Pour ceux qui roulent vite il y a la police et les embouteillages.
    Le carbone est selon moi une mascarade, parce que ce n'est pas le plus malin des gaz émis pas la combustion fossile, ni le seul qui produit des effets de serre.
    Je sais que c'est la seule chose sur laquelle ont s'est entendu, mais cela en dit long sur le chemin à faire.
  • Les moteurs de F1 sont de 2.4L, mais consomment 75L/100km...
  • Taxer selon la cylindrée est ridicule. La cylindrée n'est pas toujours liée à la consommation. Par exemple, dans les véhicules qui coupent des cylindres à vitesse de croisière, il faut un minimum. J'ai en tête la Honda Odyssey, qui fonctionne souvent comme un 3 cylindres de 1,75 L. Si on diminue son v6 de 3,5 L à 3,0 L, je doute que le moteur puisse tourner si souvent en mode 4 ou 3 cylindres.
    De plus, en terme de qualité de l'air, allonger la course du cylindre optimise le mélange air-essence. Il est possible de faire de petits moteurs qui tournent vite. On se retrouve avec des moteurs qui consomment peu au ralentit mais boivent en quantité dès qu'on sollicite un peu. Et pire encore, lorsqu'ils boivent, il ne brûlent pas très bien ce qu'ils boivent, et c'est nocifs pour tous.
    Mais 3,0 L, c'est probablement bien. Ça serait amplement suffisant sur une Avenger ou une 200C. Si on ajoute des turbos basse pression et l'injection directe, ça devrait même suffire sur des Grand Caravan.
    @Djoni : mieux vaut taxer le carbone que le moteur. Sinon, on se trouve à récompenser ceux qui ont des voitures ayant une consommation officielle basse mais qui roulent vite et beaucoup.
  • @ Djoni
    Moi, j'inventerais la taxe ville. Vous habitez dans une ville? Alors on vous charge 1000$ par année. Vous habitez près d'un métro? 2000$ par année. Comme ça, ça aidera à financer le transport en commun et à l'électrisation de ce dernier.
    Et ça donnera une soupir de soulagement aux banlieusards et aux personnes qui travaillent en région ou qui n'ont pas le salaire pour se payer une toute électrique!
  • On devrait avoir les mêmes lois pour interdire toute cylindrée au-dessus de 1 litre pour les voitures personnelles.
    Mais c'est un faux débat, on devrait taxer les propriétaires selon la consommation des véhicules qu'ils choisissent par litre au 100 avec en tête un objectif de zéro émission.
    Exemple en bas de 5l/100 km 200$ ajoutés aux plaques, puis à chaque litre au 100 kilomètres supplémentaire on double 6 l/100km= 400%, 7 l/100= 800$ etc.
    Il y a surement qui trouverait à réfléchir ou protester. La réflexion aiderait à protéger l?environnement et la protestation pas du tout.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer