article:4677547:article

Lexus fera descendre deux concepts dans la rue

Le concept Lexus LF-LC présenté au Salon de Detroit 2012 sera visible dans les concessions d'ici 24 mois.

Agrandir

Le concept Lexus LF-LC présenté au Salon de Detroit 2012 sera visible dans les concessions d'ici 24 mois.

Photo Éric LeFrançois, collaboration spéciale

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois | La Presse

Publié le 6 août 2013 | Mise à jour le 6 août 2013 à 17h02

Loin de représenter un exercice futile, les études conceptuelles présentées dans le cadre des salons automobiles préfigurent souvent de futurs modèles de série. Lexus entend d'ailleurs en faire la démonstration très prochainement en révélant deux coupés issus de ses concepts LF-LC et LF-CC.

Attendue d'ici la fin de l'année 2015, la version définitive de l'étude LF-LC occupera le sommet de la gamme de ce constructeur japonais. Moins élitiste que l'éphémère LF-A (seulement 500 unités produites), ce futur coupé 2"2 fera appel, comme le concept, à une motorisation hybride.

Par ailleurs, la filiale de luxe du groupe Toyota profitera de son salon national en novembre prochain pour ajouter un nouveau coupé - dérivé du concept LF-CC - à son portefeuille de modèles : le RC. Ce dernier reprendra plusieurs composants des actuelles Lexus IS et GS, dont le V6 3,5 litres.

Celui-ci développera 306 chevaux, si l'on prête foi à la rumeur. Une version hybride est également prévue, mais la direction de Lexus compte pour l'instant la réserver aux seuls marchés japonais et européen. Sur le continent nord-américain, Lexus entend braquer ses projecteurs sur une déclinaison haute performance. Cette dernière prendra le relais de l'actuelle berline IS-F au catalogue de la marque. Contrairement à celle-ci, toutefois, le coupé RC F ne soulèvera vraisemblablement pas son capot à une motorisation huit cylindres.

Lexus serait tenté d'imiter ses concurrents Audi et BMW en privilégiant une cylindrée réduite (downsizing), mais suralimentée par un compresseur ou un turbocompresseur. Cette dernière solution apparaît comme la plus probable.

Pour bien la situer sur l'échiquier automobile, la RC concurrencera ouvertement les Audi A5, BMW Série 4 et autres Infiniti Q60 alors que la LF-CC visera pour sa part les acheteurs de Jaguar XK, BMW Série 6 et Mercedes CL.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (2)
  • Avant de commenter le potentiel des moteurs Toyota, il serait judicieux de prendre en compte l'actualité, à savoir la deuxième place de Toyota aux 24 heures du Mans derrière Audi. Après, la volonté ou pas des marques à intégrer leur technologie sur des véhicules de grande diffusion dépend de leur bon vouloir. Renault qui équipe les équipes Red Bull en moteurs avec succès peine à offrir des moteurs sympathiques au grand public. Idem pour citroen, qui est champion de monde des rallyes et qui n'a pas de modèles crédibles dans sa gamme.
  • 3.6 L, 306 chevaux? Bof, j'aurais préféré une version Lexus de la Scion FRS, avec une version turbo du 2.0 L Boxer. Les 6 cylindres de Toyota sont nuls. À vrai dire, tout les moteurs de Toyota sont nuls.

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer