article:4644825:article

Mazda dans le vert pour la première fois en cinq ans

Le groupe a annoncé dans un communiqué qu'il tablait sur des ventes de  détail en progression de 8,1 %, avec des augmentations à deux chiffres  en Amérique du Nord, Chine et Europe, et plus modérées au Japon et sur  les autres marchés.

Agrandir

Le groupe a annoncé dans un communiqué qu'il tablait sur des ventes de détail en progression de 8,1 %, avec des augmentations à deux chiffres en Amérique du Nord, Chine et Europe, et plus modérées au Japon et sur les autres marchés.

Photo : Toru Hanai, archives Reuters

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 26 avril 2013 | Mise à jour le 10 mai 2013 à 10h49

Le constructeur d'automobiles japonais Mazda a annoncé vendredi être repassé dans le vert en 2012-2013 après quatre années dans le rouge, à la faveur d'une augmentation de ses ventes en gros et de la dépréciation du yen, et compte doper ses profits cette année.

Il envisage de faire encore mieux lors de l'exercice en cours, tablant sur un bénéfice net doublé à 70 milliards de yens (538 millions d'euros au taux de change actuel), un bénéfice opérationnel plus que doublé à 120 milliards de yens et un chiffre d'affaires en hausse de 12,5 % à 2.480 milliards de yens.

Le groupe a annoncé dans un communiqué qu'il tablait sur des ventes de détail en progression de 8,1 %, avec des augmentations à deux chiffres en Amérique du Nord, Chine et Europe, et plus modérées au Japon et sur les autres marchés.

Le constructeur basé à Hiroshima (sud-ouest du Japon) devrait en outre bénéficier à plein de la forte dépréciation du yen entamée depuis le mois de novembre, qui élève la valeur de ses revenus tirés de l'étranger une fois convertis en monnaie japonaise.

Ce phénomène a déjà permis au constructeur de fortement améliorer ses résultats pour l'exercice écoulé, dont la dernière partie a été concernée par la chute du yen.

Le groupe a en outre expliqué avoir réussi à élever ses ventes en gros (aux maisons de commerce et concessionnaires), malgré une baisse de 1,0 % des ventes au détail recensées auprès des consommateurs (rendues difficiles par la mauvaise conjoncture européenne et l'impact sur les clients chinois d'un conflit territorial sino-nippon).

Lors de l'exercice écoulé 2012-2013, son chiffre d'affaires a au final grimpé de 8,5 % à 2.205,3 milliards de yens.

Publicité

Mazda a en outre expliqué avoir continué ses efforts de réduction de coût et son bénéfice opérationnel s'est élevé à presque 54 milliards de yens, contre une perte de 38,7 milliards l'année précédente.

Au final, le groupe est repassé dans le vert pour la première fois depuis l'exercice 2007-2008. Il avait plongé dans le rouge lors de l'année suivante gâchée par la crise financière internationale, et peinait depuis du fait du niveau très élevé de la devise japonaise et des conséquences de catastrophes naturelles (notamment le séisme du 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon).

Son bénéfice net s'est élevé à 34,3 milliards de yens, contre une perte du triple en 2011-2012.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (2)
  • ''Mazda dans le vert''
    Serait-ce un nouveau slogan écolomonétaire de la Haute Finance ?
  • JE comprends qu'ils fassent des bénéfices...
    J'ai été propriétaire d'une Mazda 5 2007. Elle me coûtait une fortune à chaque visite au garage. Suspensions, freins, entretien,... EN fin de compte, cette voiture revenait plus cher qu'une Subaru ou une BMW!!!
    La seule explication que le directeur technique de la concession a pu me donner est que pour chaque voiture, les constructeurs doivent faire des choix sur la qualité de certaines pièces. Et sur le 5, suspensions et freins étaient celles de moins bonne qualité. Je l'ai revendue rapidement après cette discussion pour ne plus jamais acheter du Mazda!

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer