Salon de l'auto: en attendant le Mazda CX-9

Le Mazda CX-9 2016... (Photo fournie par Mazda)

Agrandir

Le Mazda CX-9 2016

Photo fournie par Mazda

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

Petit, mais incroyablement futé, ce constructeur automobile japonais noue de nouvelles alliances (avec Toyota et Fiat) et fait du plaisir de conduire sa carte maîtresse. Ses dernières créations, le CX-3 et la MX-5, en témoignent éloquemment.

Ce n'est un secret pour personne, Mazda est en train de parfaire la mise au point de son futur CX-9, qu'il entend lancer au cours de la prochaine année. D'ici là, cette marque japonaise concentre ses efforts sur la mise en marché des CX-3 et MX-5, dévoilés il y a quelques mois à peine.

Premier utilitaire urbain de la marque, le CX-3 débarque dans un marché en pleine croissance (l'un des seuls de l'industrie, en fait) et pourrait permettre à Mazda de ne plus reposer sur les seuls CX-5 et la Mazda 3, qui représentaient jusqu'à tout récemment plus de 80 % de ses ventes annuelles.

Conçu sur une plateforme technique inédite, le CX-3 intègre tout le concept de la technologie Skyactiv. Cette dernière, rappelons-le, vise à optimiser tous les composants du véhicule - pas seulement la mécanique - pour réduire la consommation d'essence tout en préservant le dynamisme du comportement. Pour mouvoir le CX-3, Mazda a recours au moteur Skyactiv-G de 2 L. Celui-ci est couplé uniquement à une boîte automatique à 6 rapports.

Il y a 25 ans, la Mazda MX-5, née Miata, a lancé la mode de la voiture « juste pour le fun », soit un véhicule suffisamment aguichant pour qu'on le remarque, mais pas trop ruineux financièrement ni difficile à prendre en main. Plus courte et plus basse que le modèle qu'elle remplace, mais aussi dotée d'éléments suspenseurs plus raffinés, la MX-5 parvient à un meilleur équilibre général que sa devancière. Sa légèreté, combinée à des voies plus larges et à un centre de gravité plus bas, en fait une sportive de poche fort brillante.

Fidèle à la tradition des petits roadsters anglais des années 60, le moteur (2 L de 155 chevaux) entraîne les roues arrière motrices par l'entremise d'une boîte manuelle. Cette dernière peut toutefois être remplacée par une boîte automatique.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer