article:4603640:article

Norbert Haug s'en va, Mercedes Motorsport continue

Le patron de Mercedes Motorsports, Norbert Haug, va laisser son poste à la fin 2012 après 22 ans le loyaux services.

Agrandir

Le patron de Mercedes Motorsports, Norbert Haug, va laisser son poste à la fin 2012 après 22 ans le loyaux services.

Photo archives AFP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 14 décembre 2012 | Mise à jour le 28 décembre 2012 à 06h49

Paris - Norbert Haug, 60 ans, va lâcher fin 2012 les commandes de Mercedes-Benz Motorsport, un poste qu'il occupait depuis 22 ans, auréolé de nombreux succès dans toutes les catégories mais déçu par le manque de réussite de l'écurie Mercedes-AMG en Formule 1 depuis 2010.

Depuis octobre 1990, Haug, également vice-président de Daimler AG, gérait toute la politique sportive du groupe allemand, notamment en F1 et dans le prestigieux DTM (championnat allemand des voitures de tourisme). Son contrat va prendre fin «par consentement mutuel», a annoncé Mercedes jeudi.

«Depuis 1991, nous avons eu de belles réussites et de beaux succès, pour lesquels je souhaite remercier tous mes collègues», a écrit Haug. Il remercie aussi le conseil d'administration pour «la confiance et la liberté» que ses membres lui ont toujours accordé, «dans toutes mes activités».

La marque à l'étoile souligne que, sous la direction de Haug, des voitures à moteur Mercedes ont raflé 439 victoires en 986 courses (soit 45% de réussite) dans cinq catégories: F1, ChampCar (Indycar), GT, Groupe C (voitures de sport) et F3.

Rien qu'en DTM, les écuries soutenues par Mercedes ont remporté, depuis le premier titre en 1992, 32 titres pilotes ou constructeurs (60% de réussite) et 54% de toutes les courses disputées en Allemagne et en Europe, face à des Opel, des Audi et des BMW.

Une seule victoire pour Mercedes-AMG

En tant que partenaire privilégié, à la fois motoriste et longtemps actionnaire de l'écurie McLaren de Formule 1, puis comme motoriste de Brawn Grand Prix, Mercedes a remporté six titres mondiaux, les deux derniers en 2008 et 2009 grâce à Lewis Hamilton et Jenson Button.

Publicité

Seul bémol, sur les 87 victoires en F1 de l'ère Haug, une seule a été obtenue par l'écurie Mercedes-AMG, créée début 2010 à la suite du rachat de Brawn GP. Ce fut grâce à Nico Rosberg, en Chine, en avril 2012. Quant au septuple champion du monde Michael Schumacher, sorti de sa retraite par Haug, il n'a réussi qu'un seul podium (Valence 2012) et une seule pole position (Monaco 2012) en trois saisons chez Mercedes GP.

«Malheureusement, en n'ayant gagné qu'une seule fois depuis que nous avons créé notre propre écurie, nous n'avons pas répondu à nos attentes», regrette Haug. Il tire donc, à 60 ans, les leçons de cet échec relatif.

«Néanmoins, nous avons pris les bonnes décisions pour gagner dans l'avenir. Nos pilotes vont tout faire pour cela», ajoute Haug. Il a pris soin de recruter Hamilton, 27 ans, pour remplacer Schumacher, 43 ans, à partir de 2013, après de longs mois de négociations ardues avec l'entourage du champion britannique.

«Norbert Haug était le visage du programme sportif de Mercedes-Benz depuis plus de 20 ans, souligne le Dr Dieter Zetsche, PDG de Daimler AG. Il a marqué de son empreinte toute une époque et a été à l'origine du retour réussi des 'Flèches d'Argent' en F1».

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer