Sous le soleil africain, en Mercedes 1982

La région du Cap comporte de spectaculaires trajets... (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

Agrandir

La région du Cap comporte de spectaculaires trajets routiers.

Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

(Le Cap, Afrique du Sud) La région du Cap comporte de spectaculaires trajets routiers, qui longent la côte Atlantique et offrent des scènes à couper le souffle. Mais en dévalant les courbes escarpées de Chapman's Peak au volant d'une Mercedes Benz 1982 digne et coquette comme une retraitée en pleine forme, la conductrice novice a tout intérêt à ignorer l'horizon marin, pour mieux fixer la route devant elle.

«Argh! T'as encore frôlé la bordure de béton», s'emporte le co-passager, recréant une scène du film Annie Hall.

En septembre 2013, nous avons fait l'acquisition au coût de 20 000 rands (environ 2000 $ CAN) d'une spacieuse Mercedes Benz 1982. Cette solide et fiable allemande, dotée d'un système de climatisation fonctionnel et d'un système de direction assistée - raretés pour l'époque - est un véritable salon sur roues, au sens «large» du terme. Peinture impeccable, sièges en cuir à peine égratignés, fière allure... Le seul défaut de notre Mercedes est sa soif insatiable en pétrole. Désolée, monsieur Suzuki...

Sa consommation chronique n'atténue pourtant pas la convoitise des collectionneurs d'ingénierie allemande capetoniens. «Vous nous la vendriez combien?», nous interrogent continuellement ces admirateurs qui savent nous repérer, dans les stationnements de centres commerciaux du Cap. «L'ancien propriétaire aimerait bien la racheter», nous a d'ailleurs dit le mécanicien qui a récemment effectué la mise à jour de notre Mercedes.

Ayant connu les temps sombres de l'apartheid, notre Mercedes couleur «champagne» comporte deux ou trois excentricités, comme seules peuvent se le permettre les dames de son âge vénérable. Pour actionner le frein à bras, par exemple, il faut tirer une poignée logée sous le tableau de bord, à droite du volant. Et pour l'auteure de ces lignes, cycliste montréalaise abonnée à Communauto, l'apprentissage de la conduite à transmission manuelle dans les étroites rues escarpées du Cap, au volant d'un tel bolide, aura été une expérience, disons... initiatique!

S'habituer à rouler du «mauvais» côté de la route est un défi riche en émotions fortes, comme vous le confirmeront tous ces voyageurs nouvellement aguerris qui reviennent d'Écosse ou d'Australie. Le cerveau et les réflexes s'adaptent vite, mais personne n'est à l'abri d'une errance momentanée.

L'Afrique du Sud est-elle l'enfer routier qu'aiment laisser croire tous ces Buzzfeed et autres palmarès des «pires routes de la planète»? Non. Franchement, n'importe quel conducteur peut se tirer d'affaire, à condition de se rappeler que la conduite en état d'ébriété est un fléau non maîtrisé au pays de Mandela, et de s'adapter sans s'énerver aux vitesses variables de ces véhicules qui se côtoient sur l'autoroute.

Publicité

Certes, notre Mercedes incarne une époque révolue où l'on ne lésinait pas sur l'espace, ce qui la rend donc très difficile à garer. Mais grâce à l'aide des «parking marshalls», ces préposés au stationnement qui composent le paysage routier sud-africains, notre Mercedes trouve toujours un coin où se reposer. Elle n'a jamais failli, roulant sans peine entre les champs peuplés d'autruches de la Garden Route, la côte venteuse du cap de Bonne-Espérance, les détours du township de Khayelitsha et le centre-ville du Cap.

Selon Pike, notre mécanicien «Cape Coloured», qui détient l'expertise (et les pièces!) pour entretenir notre antiquité, «on n'en fait plus, des comme elles».

Dommage qu'on ne puisse pas la plier dans une valise et la rapporter à Montréal.

_________________________________________________

Tout ce qu'il faut savoir sur la Mercedes Benz 200 Modèle W123

  • Selon Wikipédia, «elle est parfois considérée comme la voiture la plus fiable de l'histoire de l'automobile».
  • Moteur quatre cyclindres de 2,0 L
  • Consomme en moyenne 12,35 L/100 km
  • Vitesse maximale moyenne: 168 km/h
  • Accélération: de 0 à 100 km/h en 14,4 secondes
  • Poids: 1350 kg
  • Longueur du véhicule: 4,72 m
  • Largeur: 1,78 m
  • Hauteur: 1,44 m

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer