article:4714629:article

Mini présente son troisième rejeton

La troisième génération de la Cooper a augmenté en dimensions.

Agrandir

La troisième génération de la Cooper a augmenté en dimensions.

Photo fournie par Mini

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Charles René | La Presse

Publié le 26 novembre 2013 | Mise à jour le 26 novembre 2013 à 09h12

Photo fournie par Mini

Agrandir

Le 18 novembre dernier marquait le 107e anniversaire de naissance d'Alec Issigonis, ingénieur anglo-turc. L'homme, décédé en 1988, a laissé une empreinte impérissable dans la culture britannique en créant la Mini pour British Motor Corporation. En misant sur la fonction beaucoup plus que sur la forme, la Mini originale était une véritable ode à la simplicité et un moyen pour l'archipel de réduire sa consommation de carburant peu après la crise du canal de Suez.

Mini n'a donc pas choisi au hasard le 18 novembre pour présenter au monde celle qu'elle considère comme son troisième rejeton, une chronologie qui ne tient pas compte de toutes les déclinaisons de l'originale (offerte jusqu'en 2000 sur certains marchés). Elle s'est aussi évidemment embourgeoisée depuis son achat par BMW, une caractéristique que la bavaroise entretient jalousement avec le nouveau modèle.

Bien qu'elle soit plus longue (114 mm), plus large (44 mm) et plus haute sur pattes (7 mm), cette cuvée ressemble à s'y méprendre à la précédente, une manière de préserver sa solide base d'admirateurs. En plus d'augmenter la contenance du coffre de 50 L et le volume de l'habitacle légué aux passagers, ces dimensions plus imposantes rendent cette Cooper plus musclée, plus masculine, sans pour autant perdre de son ADN.

Deux nouveaux moteurs

Sous le capot, néanmoins, l'évolution est particulièrement palpable. Deux nouveaux moteurs font leur entrée avec deux nouvelles boîtes à six rapports (manuelle et automatique). Pour le modèle de série, Mini délaisse le quatre-cylindres de 1,6 L atmosphérique pour un tout nouveau trois-cylindres d'un volume quasi égal (1,5 L). Malgré la perte d'un cylindre, cette motorisation à injection directe et turbocompressée fait gagner 13 chevaux à la Mini (134 chevaux). Le couple fait évidemment un bond important pour se situer à 162 lb-pi (170 lb-pi au moment de fortes sollicitations).

Pour la Cooper S, la marque a choisi un moteur de plus forte cylindrée. Son quatre-cylindres gagne 400 cc pour atteindre les 2 L. Également turbocompressé et à injection directe, il développe la bagatelle de 189 chevaux, 8 petits chevaux de plus que son prédécesseur. Ce nouveau moteur a cependant beaucoup plus de couple avec un rendement de 207 lb-pi (221 lb-pi en mode «overboost»), 6 lb de plus que le moteur de l'ancienne John Cooper Works, version survitaminée. Mini promet d'avoir calibré sa direction électromécanique pour éviter tout effet de couple, symptôme classique d'un châssis à traction mû par un moteur vif.

La Mini caméléon

Publicité

En plus des nouveaux moteurs proposés, Mini met également l'accent sur l'aisance de la Cooper à s'adapter aux désirs de son conducteur. Ainsi, ce dernier peut choisir entre trois modes de conduite (standard, Eco et Sport), une sélection faite à l'aide d'une molette posée sur le tunnel central.

Ce système permet de personnaliser pratiquement tout: l'éclairage ambiant, l'amortissement (une première), la sonorité de la mécanique, le comportement de la transmission, la sensibilité de l'accélérateur et de la direction. En mode Eco, la transmission automatique peut par ailleurs se découpler du moteur dès que le conducteur enlève son pied de la pédale d'accélération (entre 50 et 160 km/h). Cela permet de diminuer la résistance mécanique et d'abaisser la consommation de carburant. La marque se garde cependant de communiquer le poids final, qui devrait avoir inévitablement crû avec les dimensions.

En plus d'un nouveau système d'infodivertissement, Mini offrira un régulateur de vitesse adaptatif dans son modèle, une technologie qui intègre un système de détection des piétons et des accidents.

Les Cooper et Cooper S seront commercialisées au Canada dès mars 2014. Nous saurons d'ici là quelle sera leur fourchette de prix.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (10)
  • Il s'est fait BEAUCOUP mieux en 2006
    En mode hybride : 1500 km d'autonomie
    En mode électrique : 300 à 400 km d'autonomie
    0-100km/h en 4.5 secondes.
    4 moteurs-roue !
  • Simon_c c'est faux je ne suis pas et je ne connais pas frederico, pas plus que SamPiq et tu le sais parfaitement bien faux frère. Je ne joue pas de jeux et je n'embarquerai pas dans le tien.
    .
    On pourrait parler de Jenotopee ou de Yvan Dutil si tu veux... :-)
  • @Le_Petit_Bob
    Vrai que les Mini sont agréables à conduire. Par contre, la première génération coûtait un bras à maintenir sur la route.
    Serait-il possible de ne pas embarquer dans le jeu de rexie et d'inventer de multiples identités aux intervenants ? Rexie s'est fait pincer une fois en mélangeant Rexie et Frederico, mais pour le reste, c'est plus calme depuis qu'il a déconnecté son deuxième identifiant.
  • @ kawa29
    Au bureau nous somme ENCORE sous Windows XP et je ne suis même pas capable d'agrandir les images. Chez moi, j'ai un MacBook Pro et aucun problème. ;-)
  • @Rexie (sampiq)
    La MINI Cooper a toujours été une voiture basée sur la tenue de route et le plaisir de conduire. Lui greffer de lourd moteurs-roues inutiles serait contre le concept même d'une MINI Cooper. Une MINI Cooper consomme moins qu'une hybride et est la preuve que nous n'avons pas besoins de cochonneries électriques pour réduire notre empreinte environnementale.
  • Pas de problème non plus, j'ai un Mac et utilise Safari.
    La Mini 3e génération, just fun to drive.
  • Salut kawa29,
    Pas de problème d'agrandissement pour moi (MacPro) ça doit venir de ta machine...
  • @kawa29 (francoisqc)
    adblock
    ;-)
  • il y a quelquechoses de trés agaçant dans les divers articles de La Presse Auto.
    A chaques fois que je clique pour agrandir la photo de l'article, les fatigantes pub de Mazda passent par dessus la photo, et empêchent de voir correctement, l'agrandissement.
    J'utilise Chrome.
    Est ce juste moi ou d'autres personnes ont le même problème avec d'autres fureteur ?
  • Il s'est fait beaucoup mieux en 2008 !
    http://www.dailymotion.com/video/x5ndd7_la-mini-qed-a-moteur-roue-en-video_auto

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer