article:4596574:article

Nissan améliore sa Leaf

Nissan va offrir à partir de 2013 une Leaf moins chère et qui bénéficie d'une plus grande autonomie.

Agrandir

Nissan va offrir à partir de 2013 une Leaf moins chère et qui bénéficie d'une plus grande autonomie.

Photo AP

Publicité

Publicité

Sébastien Templier | Auto

Publié le 22 novembre 2012 | Mise à jour le 6 décembre 2012 à 10h49

Nissan offre sur le marché japonais une nouvelle version de sa Leaf, la S, dotée d'une plus grande autonomie et vendue moins cher que les premières versions lancées en 2010.

Cette nouvelle Leaf a été présentée mardi à Tokyo avec, pour principaux arguments de vente, une autonomie optimale portée à 228 kilomètres sur une pleine charge et un prix initial - au Japon - inférieur de 11% au prix de la toute première version lancée il y a deux ans.

Cette autonomie déclarée tient compte de l'inutilisation d'équipement comme la climatisation.

La version précédente de cette voiture électrique était vendue au Japon à un prix initial équivalant à 45 500$. Cette nouvelle Nissan Leaf S y est offerte dorénavant à partir de 40 500$, ou 31 000$ déduction faite des subventions gouvernementales. Selon l'agence Reuters, cette nouvelle Leaf serait en vente aux États-Unis au cours du premier trimestre de l'an prochain. Une information que n'a pas confirmée Nissan USA. Rien ne semble prévu pour le Canada qui, lui, attend la version 2013 de la Leaf pour le second trimestre.

Nissan affirme avoir procédé à des améliorations en tenant compte des commentaires des propriétaires de Leaf. Le gain d'autonomie a été essentiellement obtenu en faisant perdre du poids à la voiture: 80 kg de moins du côté du bloc-batterie et du bloc moteur.

Avec cette nouvelle version, Nissan espère redresser la courbe des ventes pour l'instant décevantes à l'échelle mondiale. À peine 12 000 exemplaires ont été vendus cette année, en date du 1er septembre. On est loin des 40 000 escomptés pour l'année au complet, comme l'a reconnu lui-même le PDG de l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn. Les ventes de Leaf sont même à la baisse aux États-Unis alors qu'elles stagnent au Canada.

«Nous pensons que notre nouveau prix et les améliorations apportées en terme de performance inciteront les consommateurs à se tourner vers les voitures électriques», a confié Hidetoshi Kadota, ingénieur pour la Nissan Leaf, aux médias présents à la présentation de la voiture.

Publicité

La faible autonomie et le prix relativement élevé de la voiture ainsi que l'infrastructure de recharge insuffisante semblent encore rebuter les consommateurs.

«L'arrivée de cette nouvelle version va relancer les ventes de la Leaf parce qu'elle offre plus d'options aux acheteurs sensibles au prix», a estimé auprès de l'agence Bloomberg Yoshiaki Kawano, analyste au cabinet IHS Automotive.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (19)
  • Des informations provenant du lancement japonais cette semaine, indique que le gain de poids est concentré dans l'unité haute tension, des pièces plus légère et un nouveau profilage du bloc batterie.
    Le moteur et le groupe propulseur sont nouveaux et le freinage régénératif à été amélioré (enfin)
    Pas lu de confirmation d'un changement de type de batterie?
    Mais Nissan à corrigé deux lacune, l'affichage de l'état de la batterie est maintenant en % comme la Focus et la Volt et la recharge peut être programmer en mode longue vie à 80% dans tous les modes de recharge pour la longévité maximale de la batterie.
    Ah oui, de nouvelles couleurs et une sellerie en cuir sont disponible .
    Sinon, Nissan n'est pas très loquace sur leur produit!
  • @Djoni J'ai remarqué au salon des autos électriques que l'ordinateur de bord de la Leaf en démonstration ne n'affiche que les bornes de recharge des garages Nissan mais pas celles du Circuit Électrique.
    .
    Est-ce le cas sur votre Leaf? Si oui, avez-vous pu en discuter avec votre concessionnaire et savoir s'il y aura des améliorations de ce côté?
    .
    Qu'en est-il sur la Tesla S?
  • @Djoni
    Oui mais quand on sait que le progrès a été stoppé net il y a 100 ans, et bloqué depuis...on s'impatiente...
  • @rexie
    Le progrès est un très lent processus qui est cependant irrévocable puisque nous y sommes condamnés.
    Oui ils peuvent faire mieux, beaucoup mieux, mais à quel prix? Et dans quel direction aller?
    Bien sûr l'autonomie est essentiel mais il ne faut pas sous estimer d'autres facteurs.
    L'amélioration est à géométrie variable, performance, accessibilité, confort, prix, disponibilité, convivialité, pertinence, durabilité, tenue de route, sécurité, commodités, esthétique,.......la listes est très longue mais elle se transforme, toujours.
  • @MisterB
    En réalité je suis certain qu'ils pourraient faire encore plus que dix fois mieux, avec de meilleures piles, des super-condensateurs à nanotubes, de la peinture solaire et des amortisseurs dynamo : autonomie virtuellement illimité!
  • @rexie " Ils pourraient faire dix fois mieux"
    10 fois, ça donnerait 2280 km d'autonomie: ce serait spectaculaire! :-)
    Mais 2 fois mieux, ça serait déjà très bien! Et ce n'est peut-être pas si loin!
    @djoni Merci pour l'explication des autres améliorations.
  • Pas les gros chars cette amélioration. Ils pourraient faire dix fois mieux si ce n'était de leurs intérêts financiers.
  • Sous toutes réserve.
    L'espace supplémentaire provient surtout du chargeur embarqué qui est plus compact et positionné autrement, un élément qui aurait dû être pensé initialement.
    Le volume était déjà plus important que sur la Volt, maintenant c'est encore mieux.
    La cartographie du système de puissance, l'onduleur, l'efficacité du système de récupération et le moteur ont également été peaufiner pour mieux utiliser l'énergie disponible.
    Mais l'augmentation de l'autonomie provient surtout de la méthode de calcul dans les côtes combiné qui tiennent compte du chauffage dans l'autonomie et c'est la ou l'amélioration la plus importante se serait fait.
    La réduction de poids proviendrait de batterie moins lourdes mais de puissance similaire
    Propriétaire de Leaf heureux, mais espérant mieux.
  • Plus d'autonomie et baisse de prix: 2 pas dans la bonne direction!
    Cependant, une baisse de poids de 80kg sur auto de 1500kg, soit -5%, ne peut expliquer une augmentation de l'autonomie de 40%, de 160km à 228km.
    En fait, la nouvelle autonomie de 228km, c'est selon la norme japonaise qui donnait 200km à la première version, donc 14% d'amélioration. C'est encore beaucoup pour seulement 5 % de perte de poids. On verra bien à l'usage.
    La baisse de prix serait plus probable à -11%.
    En combinant les deux, cela donne une amélioration de 26% du rapport autonomie/prix, en 3 ans: pas mal du tout!
    En prime, l'espace de chargement serait plus grand de 12% aussi parce que la batterie est plus petite.
  • La masse n'a pas un effet si fort que cela.
    Certaine condition, d'autre beaucoup moins.
    Sur une route plate en vitesse constante pas tant que cela. En ville arrêt départ, malgré la récupération électrique du freinage, les pertes sont plus significative.
  • Vrai que la masse a un impact majeur sur les besoins d'énergie pour déplacer un mobile. Bravo à Nissan d'avoir réduit cette masse. Non seulement l'autonomie est accrue, mais en plus la tenue de route doit être supérieure.
    @P1l0t3 : le plexiglas (polyméthacrylate de méthyle) est moins résistant à l'abrasion de surface que le verre. , ce qui pourrait causer certains problèmes à moyen terme pour la transparence.

    Autre facteur, c'est un polymère qui est dégradé par les UV. C'est assez stable pour un polymère, mais la dégradation est là, ce qui le rend encore plus sensible à l'abrasion de surface. Il y a un article là-dessus dans la revue "Polymer Degradation and Stability" de 1999.
    http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0141391099000087
  • Pour avoir fait une brève présentation de la voiture électrique récemment, sachez que les premiers modèles existaient avant 1900 ! Et les premiers records de vitesse ont été battus avec une voiture électrique. Cependant le prix et l'autonomie ont eu la peau de ces pionnères.
    Aujourd'hui le problème est le même, avec quelques bémols cependants :
    1. Les pétrolières ont bloqué les progrès électriques depuis des décennies en rachetant les brevets des labos pour priviligier le pétrole et sa consommation
    2. Le prix de la voiture est encore trop dépendant du prix de la batterie. Plus on sera en mode production de masse, plus le prix va diminuer.
    3. L'autonomie est en effet très liée au poids de la voiture. Il faut savoir que la majeure partie du poids d'une voiture vient des vitres (le verre) et que même sur les voitures conventionnelles, ce problème persiste car le plexiglas ne semble pas convenir coté sécurité.
    4. Le réseau de stations de recharge n'est en effet pas encore développé, mais avec l'impulsion de Tesla en Californie et la volonté des USA d'avoir un réseau national en 2013, disons que l'on ne devrait pas trop tarder à suivre la marche.
    5. Côté pollution, certe la voiture électrique ne pollue pas, mais la "fabrication" de l'électricité, oui. Certains pays ont des réseaux diversifiés et plus "propres" que d'autres. La France a plus d'une cinquantaine de centrales nucléaires et à les déchets à gérés mais cela reste de l'électricité propre comparativement à des centrales au charbon que l'on peut trouver aux states (dont certains états sont très "sales" en matière de création d'électricité). Au Québec, avec l'hydro et l'éolien on devrait être dans les plus propres, encore faut-il savoir s'équiper et accepter les installations nécessaires (voir les débats autour des éoliennes).
    Je suis convaincu et intéressé par la voiture électrique mais je vais encore attendre un ou deux an pour considérer la compétition et la maturité des modèles proposés.
    Bien à vous.
  • Soixante kilomètres de plus en enlevant seulement 80kg? Il y a sûrement autre chose, sinon le commentaire de Omni-tag fait peur. Mais à 230 km sous des conditions optimistes, ça rajoute de l'attrait en rendant le 160 km plus solide. Il reste à voir les tests faits par le vrai monde pour confirmer tout ça. La Focus EV vient de perdre une coche dans la liste comparative.
    Faire un aller retour banlieue - autre banlieue, l'hiver, sans devoir chercher une prise me semble un minimum.
  • J'aimerais connaitre le protocole d'essais des constructeurs de véhicules électriques,ça nous aiderait a savoir pourquoi on ne roule pas aussi loin qu'ils le prétendent.
    Aussi pourquoi n'y a-t-il pas de programme pour convertir les véhicules existant?
  • Si les changement annoncés pour la Leaf sont faits sur la version américaine elle seront au Canada aussi. Nissan ne construira pas 2 version totalement différentes pour 2 marcher semblable.
    Pour l'autonomie. J'ai utiliser une Volt pendant une semaine pour en faire une chronique et l'autonomie maximale annoncer par GM est assez précise. GM annonce 60km maximum et je fait 54km pour aller au travail, souvent j'arrivais avec 5 à 7 km restant dans la batterie.
    @omni-tag Vous avez raison pour ça. Plus la voiture est lourde moins l'autonomie est grande, mais c'est aussi vrai pour une voiture à essence, il est simplement plus simple et rapide de faire le plein d'essence que de recharger une voiture..Pour l'instant au moins. GM aura un nouveau chargeur disponible pour la Spark EV qui remplira la batterie à 80% en 20 minute peut après le lancement de la voiture, ça commence à faire du sens.
  • @ omni-tag
    Excellente question ! Imagine maintenant avec 4 personnes en hiver par -25 et avec 6 pouces de neige au sol. Ça n'irait pas loin !
    @ nbourre
    100% d'accord avec vous, c'est ce que je dis depuis longtemps ! Le problème est le prix beaucoup trop élevé et l'autonomie beaucoup trop faible.
    Attention, je ne suis pas contre les véhicules électriques, au contraire, mais actuellement contenu du prix vs l?autonomie, je trouve que c?est un choix totalement illogique.
  • Ce n'est pas compliqué, les consommateurs veulent une voiture électrique (ou hybride) dans la même gamme de prix que l'équivalent à essence. Ainsi la leaf pourrait trouver preneur si son prix oscillait autour de 20 000$.
    À 40 000$ ce sont seulement les biens nantis ayant la conscience écolo et vivant dans une ville de bonne taille (Montréal, Qc, etc) qui peuvent se la permettre. Une famille de la classe moyenne ne peut tout simplement pas se permettre un tel luxe.
    Si je devais m'acheter un véhicule de 40 000$, j'irai dans le SUV tout simplement parce que j'habite en région rurale, ma famille habite un peu partout, etc.
  • Je m'excuse, mais 40 000 $ et plus, c'est encore trop. Et ces 228 kms ? Laissez-moi en douter. Je suis loin d'être convaincu. L'être humain peut aller sur la lune, les progrès en sciences, en médecine etc. sont si nombreux et rapides. Mais comment se fait-il (lorsqu'on considère que les voitures à piles existaient il y a plusieurs décennies) que les constructeurs n'ont pas encore offert de voitures électriques à environ $ 25 000 avec une autonomie d'au moins 300 km et plus ? (Les réponses à cette question sont assez complexes, je sais. Mais je me la pose souvent).
  • C'est vrai, bordel, le poids ! Le poids pardi : J'y avais jamais pensé mais si la caisse a disons une autonomie de 200 km, qu'arrive-t-il si on y place 4 passagers et leurs bagages ?

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer