Spécial citadines - Nissan Sentra : sortir de l'anonymat

  • La Sentra est fabriquée à l'usine Nissan d'Aguascalientes, au Mexique. (AP)

    Plein écran

    La Sentra est fabriquée à l'usine Nissan d'Aguascalientes, au Mexique.

    AP

  • 1 / 3
  • Cette version SR turbo de la Sentra a un moteur de 1,6 litre à injection directe de 188 ch à 5600 tours/minute et de 177 pieds-livres de couple dans la fourchette de 1600 à 5200 tours-minutes. (John Murphy Photography)

    Plein écran

    Cette version SR turbo de la Sentra a un moteur de 1,6 litre à injection directe de 188 ch à 5600 tours/minute et de 177 pieds-livres de couple dans la fourchette de 1600 à 5200 tours-minutes.

    John Murphy Photography

  • 2 / 3
  •  ()

    Plein écran

  • 3 / 3

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Il ne suffit pas d'être constructeur asiatique pour jouer les vedettes dans la catégorie des compactes. La Nissan Sentra ne se compare pas à une Honda Civic, une Mazda 3 ou une Subaru Impreza. Question d'aura et de brio. Petite berline bien sous tous rapports, elle ne peut opposer aux rivales précitées que sa robustesse discrète et sa ligne aimable, mais trop impersonnelle.

La plébéienne Sentra n'a pas abandonné tout espoir de sortir de l'anonymat. Pour y parvenir, c'est sur les versions SR Turbo et Nismo que reposent les espoirs de Nissan. 

Parlons d'abord de la Turbo. Ce modèle se charge de nous faire oublier les performances plutôt timides du moteur 1,8 L atmosphérique (130 ch) animant les modèles « réguliers » de la gamme.

Pas une fusée, mais elle avance

Délivrant 188 ch, le 1,6 L turbo - similaire à celui que l'on retrouve depuis des années à bord du Juke - est offert avec une boîte manuelle ou automatique (CVT). Sans faire de la Sentra une fusée, ce propulseur lui permet toutefois de mieux se mesurer aux autres compactes. La boîte manuelle à six rapports est étagée pour favoriser les performances (seule la sixième est plutôt longue) et la grille de sélection, étroite. Outre ce propulseur plus puissant, la Sentra SR Turbo compte sur des éléments suspenseurs plus sportifs (lire plus fermes), une direction à l'assistance plus linéaire et un système de freinage optimisé à l'avant (disques, étriers et plaquettes). 

Nissan promet par ailleurs une déclinaison Nismo qui, contre toute attente, bénéficiera du même propulseur (1,6 turbo).

De retour aux versions « normales », maintenant. Le 1,8 L manque cruellement de vivacité et la boîte automatique à variation continue, quoiqu'améliorée, manque de fluidité. La tenue de route est bonne et la Sentra se laisse aisément guider d'un virage à l'autre. La suspension est toutefois dure. À l'intérieur, rien de bien nouveau. L'habitacle est étroit et invite les passagers à l'arrière à jouer du coude. Idem pour les bagages.

Trois fleurs, trois tomates

On aime

Fiabilité et durabilité

Comportement sans histoire

Versions plus épicées (SR Turbo et Nismo)

On aime moins

Moteur 1,8 L souffreteux

Suspension ferme

Habitacle étroit

La Nissan Sentra en bref

Fourchette de prix : de 15 898 $ à 21 598 $ 

Propulseur : essence 

Carrosseries offertes : 4 portes 

Mode d'entraînement : traction 

Site internet : www.nissan.ca/fr




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer