article:4595839:article

James Bond: La Aston Martin DB5 vole le spectacle

Daniel Craig, qui incarne James Bond, s'enfuit à bord d'une Aston Martin DB5 originale couleur argent dans Skyfall.

Agrandir

Daniel Craig, qui incarne James Bond, s'enfuit à bord d'une Aston Martin DB5 originale couleur argent dans Skyfall.

Photo François Duhamel, Columbia Pictures/AP

Publicité

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 20 novembre 2012 | Mise à jour le 4 décembre 2012 à 14h49

Depuis des décennies, les constructeurs automobiles paient une fortune pour que leurs voitures de luxe et de haute technologie soient en évidence dans les films de James Bond.

Mais dans le récent Skyfall, les autos modernes se font damer le pion par une voiture de 50 ans. Dans ce film, l'agent 007, joué par l'acteur Daniel Craig, montre clairement quelle voiture est sa préférée: c'est l'Aston Martin DB5 originale qu'on voit dans le film Goldfinger en 1963, conduite à l'époque par Sean Connery. La DB5 réapparaît dans Golden Eye, Thunderball, Tomorrow Never Dies et Casino Royale.

On vous laisse découvrir l'intrigue en voyant le film, mais dans Skyfall, Bond fuit avec sa patronne, la très matriarcale et autoritaire agente M (interprétée par Judy Dench), et s'arrête dans un entrepôt des services secrets pour récupérer la vieille Aston Martin couleur argent. Prétexte: les voitures officielles sont trop faciles à repérer; ils ressortent avec la voiture d'espion la plus célèbre et la plus voyante du monde.

La DB5 semble inchangée et les fans des films de James Bond y reconnaissent les deux mitraillettes qui sortent du pare-chocs avant, les vis crève-pneus sortant des essieux arrière, le siège éjectable pour passager hostile (que Bond est tenté d'utiliser avec M dans Skyfall, lorsque ses commentaires autoritaires l'agacent), la plaque d'acier antiballes qui se dressait derrière la lunette arrière et le dispositif qui fait gicler de l'huile glissante pour semer une voiture en cas de poursuite.

Pas l'originale

Ce n'est pas la DB5 originale modifiée ainsi durant le tournage des premiers James Bond. Cette voiture-là a été reprise par Aston Martin en 1966, qui a enlevé l'armement et les autres modifications avant de la vendre. Les propriétaires ont fait remettre des imitations de tous les gadgets. La voiture a été vendue et achetée quelques fois avant d'être volée à son dernier propriétaire légitime en Floride, à la fin des années 90. Elle n'a pas été retrouvée.

Aston Martin a aussi mis d'autres modèles entre les mains de Bond au fil des ans dans d'autres films: la très apparentée DBS (On Her Majesty's Secret Service; Casino Royale; Quantum of Solace), puis une V8 Vantage Volante (The Living Daylights) et une V12 Vainquish (Die Another Day).

Publicité

L'Aston Martin DB5 originale, utilisée par James Bond dans le film Goldeneye, en 1964.

L'Aston Martin DB5 originale, utilisée par James Bond dans le film Goldeneye, en 1964.

Agrandir

Mais pour ceux qui ont vu les premiers James Bond, la DB5 est la quintessence de l'auto d'espion. Une des voitures originales (pas celle avec les gadgets d'espion) du tournage de Goldfinger s'est vendue 4,6 millions de dollars en 2010. Même les répliques sont prisées par les collectionneurs. En 1964, le fabricant britannique de voitures miniatures Corgi a mis en marché un modèle réduit de la DB5 de James Bond. Des dispositifs à ressorts reproduisaient les gadgets de l'auto du film.

Si l'auteur de ces lignes avait laissé la sienne dans sa boîte, au lieu de la détruire comme tous ses jouets, il aurait une pièce de collection valant plusieurs milliers de dollars...

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (8)
  • Quand j'étais petit je la redessinais, d'une bande dessinée française, Michel Vaillant peut-être, et je la "tackais" dans le sous-sol pas fini, pour décorer, sans savoir ce que représentait ce modèle d'auto. Pour moi c'était ça une belle auto.
  • Le rétro, une valeur sûre. Parlez-en aux actionnaires de Coca Cola qui se rappellent du flop commercial qu'a été le Nouveau Coke en 1985.
    Personnellement, j'aurais ajouté une touche de modernité avec quelques scènes d'une future Bondmobile. Electrique celle--là et qui aurait pu être "incarnée" par la Renault Dezir ou la Rimac Concept One.
    C'est une bonne chose que l'Aston Martin DB5 apparait sur l'image parce qu'au premier coup d'oeil, Daniel Craig, avec son costard, ressemble aussi à un Tintin de 50 ans!
  • Moi aussi, j'ai eu cette réplique miniature de Corgi. Merci de me rappeler que j'ai perdu moi aussi quelques milliers de dollars avec cette pièce de collection ...
  • certains trippent peinture, sculpture ou opéra, d'autres trippent automobile de collection... et sont prêts à payer des fortunes. To each his own, lebongout.
  • Sérieusement? vole le spectacle? Le film doit être ordinaire rare si cette voiture vole le show. Je ne comprend pas le trip que les gens puissent avoir en voyant une vieille voiture du genre. C'est correct d'aimer les classiques je trouve ça le fun de voir des vieilles voitures en superbe état mais de là à être en extase y'a toujours bien des limites.
  • Tomorrow never dies??? C'est une BMW non? Auto et moto
  • On peut laisser entendre, à un certain degré, que cette DB5 est sa préférée mais dans l'intrigue, il se sert d'un modèle de voiture ancien pour que cette dernière ne soit pas retraçable par GPS
  • D'accord pour dire que pour un fana de voitures mythiques, le moment fort du film est l'apparition de l'Aston et la "musique" de son moteur! Mais quelle tristesse de la voir plus tard voler en morceaux... Les super voitures modernes peuvent bien avoir des centaines de chevaux de plus mais ne vaut le charme d'une Aston Martin DB5 et de certaines de ses contemporaines. Pas pour rien que les prix de ces classiques ne font que monter... malgré "la crise".

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer