article:4635257:article

Les automobilistes tiraillés entre raison et émotion

Dans leur numéro vendu en librairie depuis jeudi dernier, l'association et <em>Protégez-Vous</em> conseillent l'achat des Hyundai Accent (photo), Kia Rio et Honda Fit (sous-compactes).

Agrandir

Dans leur numéro vendu en librairie depuis jeudi dernier, l'association et Protégez-Vous conseillent l'achat des Hyundai Accent (photo), Kia Rio et Honda Fit (sous-compactes).

Photo fournie par Hyundai

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Sébastien Templier | La Presse

Publié le 27 mars 2013 | Mise à jour le 10 avril 2013 à 14h49

La consommation d'essence a beau être en théorie le premier critère qui dicte le choix des automobilistes dans leurs achats, dans la pratique, ceux-ci oublient cet aspect fondamental lorsqu'ils arpentent les salles d'exposition des concessionnaires.

C'est le constat que fait l'Association pour la protection des automobilistes (APA) et la magazine Protégez-Vous à l'occasion de la sortie du numéro annuel Autos 2013 consacré aux véhicules neufs et d'occasion.

L'APA et le magazine observent que le prix, la catégorie du véhicule et le design passent avant la consommation d'essence parmi les critères d'achat.

«Les études du comportement du consommateur démontrent que le choix est dicté par l'émotion. La majorité des automobilistes n'ont pas besoin de plus qu'une voiture compacte. Pourtant, ils achètent des véhicules plus gros et plus gourmands», commente George Iny, président de l'APA.

Les consommateurs ont beau dire qu'ils sont préoccupés par la consommation d'essence, ils se tournent en grand nombre vers des VUS, voire des voitures haut de gamme et de luxe, pour ceux qui en ont les moyens. Pas étonnant d'ailleurs que ces deux catégories de véhicules aient enregistré les plus fortes hausses de ventes l'an dernier au Canada.

«Avec sa carrosserie à hayon pratique, un VUS est confortable et possède des aptitudes fort attrayantes pour la conduite en hiver, mais il est impossible que sa consommation s'approche de celle d'une voiture économique, même si le concessionnaire et le constructeur disent que c'est le cas. Alors qu'on promet une consommation d'essence de 6 à 8 L/100 km sur autoroute, un VUS compact ou intermédiaire consommera plus, probablement de 11 à 13 L/100km en conduite mixte (ville-autoroute)», dit l'APA.

D'où la nécessité, dans l'absolu, de s'en tenir à l'achat d'une compacte ou d'une petite fourgonnette qui offrent à la fois confort, économie et valeur.

Publicité

Un palmarès avec peu d'américaines

Dans leur numéro vendu en librairie depuis jeudi dernier, l'association et Protégez-Vous conseillent l'achat des Hyundai Accent, Kia Rio et Honda Fit (sous-compactes), des Honda Civic, Toyota Matrix et Subaru Impreza (compactes), ou encore des Honda Accord, Toyota Camry et Kia Optima (intermédiaires).

La Honda Odyssey obtient une très bonne cote chez les fourgonnettes. Même chose pour les Honda CR-V (VUS compacts) et Chevrolet Volt (véhicules à faible consommation).

Comme par le passé, les voitures américaines sont peu présentes dans ce palmarès. «Il y a une amélioration chez les constructeurs américains, il y a plus de véhicules notés quatre étoiles. On ne peut pas dire qu'ils soient en retard par rapport aux autres constructeurs», nuance George Iny.

On notera que ce guide réfère aux cotes de consommation de carburant de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) des États-Unis. Elles sont de 15% à 25% plus réalistes que les cotes publiées par le ministère canadien des Ressources naturelles.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (11)
  • Update!
    J'ai fait mon premier ''voyage'' Ottawa-Montréal-Ottawa avec ma Outback 3.0R et j'ai obtenu une moyenne de 8.8l/100km. Je sais que certains diront que il n'y a rien de spectaculaire mais disons que pour un véhicule de 1600 kilos et 250hp, c'est très respectable.
  • @François : j'ai vu des parents dans la même situation que la mienne (3 très jeunes enfants) dans une dodge Grand Caravan : 2 petits sur la 3ème rangée de sièges, un autre sur un sièges de la seconde rangée et le dernier siège dans le plancher (au fait, ce truc de sièges qui disparaissent : génial !). Je serais très heureux d'un tel véhicule, surtout qu'avec mes 10 000 km par année, dont environ 9000 sur autoroute (selon les usagers, ça fait un peu en déça de 8,0 L/100 km sur autoroute).
    Oui, l'économie de carburant est importante... mais si la voiture ne peut pas remplir les besoins réels des usagers, ça sert à quoi ? Tant qu'à ça, aussi bien n'acheter que des vélos....
  • Note to myself : Les impots, les taxes et le gaz ne sont pas encore assez chers quand tu es content que ta voiture ou SUV fait 12L/100km ( a 1.40$/ litres un sinple allez retour Mtl-Sherbrooke coute 54$ ... le taux d'endettement des quebecois peut bien etre a plus de 150% ))
  • Dans le passé, je me suis acheté plusieurs véhicules que par logique, la raison et résultat ? Je m'ennuyais à mourir au volant et au bout d'un an (souvent moins), j'avais le goût de changé de véhicule.
    En 2011 j'ai décidé de m'acheter un véhicule selon mes goûts, par émotion. Le style de véhicule que j'aimais et celui qui me plaisais le plus coté conduire et design (extérieur et intérieur) et vous savez quoi ? 18 mois plus tard, je l'adore toujours et même de plus en plus !
    Oui c'est un SUV et la consommation d'essence n'est pas si pire, l'été passé quand je suis allé en Gaspésie j'ai fait du 7,8 l/100 km ! Très bien pour un SUV de plus de 4100 lbs, à moteur 6 cyl et 4 roues motrices en permanence ! (généralement je fais entre 8 et 9 sur le route)
    En moyenne, mon SUV consomme qu'un (1) litre aux cent de plus que mon ancienne voiture (Toyota Matrix XR, (moteur 2.4) 2010, loué en 2009) et là au moins, j'ai un véhicule qui me plait vraiment, j'ai du fun au volant, il plus pratique, plus performant et plus confortable en tout point.
    simon_c a raison, la consommation total sur un an est plus important que ce que fais le véhicule immédiatement. En 2001 j'ai vendu ma maison en banlieue et me suis installé en ville, à 10 minutes à pied du bureau et autres services. Je ne prends à peu près jamais mon véhicule la semaine et quand je le prends, c'est la fin de semaine quand je sort de la ville, donc je fais de la route, là où ça consomme le moins.
  • L'"économique" Hyundai de ma conjointe coûtait un prix de fou en réparation malgré son faible kilométrage et la coréenne a pris le bord il y a deux ans. J'ai encore en mémoire les remarques négatives de la Kia d'une amie et je n'achèterai pas de Honda Fit assemblée en Chine.
    Depuis, nous possédons tous les deux dans des véhicules américains assemblés en Amérique du Nord et ce sont les meilleures automobiles que nous ayons jamais eues.
    Le meilleur conseil que l'on puisse donner à un ami est le suivant. Voici une liste de véhicules qui ont démontré leur fiabilité. Va les essayer et achète celui qui te plait le plus à conduire parce que c'est toi et seulement toi qui fera les paiements.
  • @djoni : je sais très bien pour la banlieue. Sauf qu'avant de penser à la consommation instantanée, soit le nombre de litres par 100 km, mieux vaut penser en terme de consommation totale. Dans mon cas particulier, et celui de mon épouse, pour avoir 2 voitures, dont une électrique, il faudrait avoir plus de liquidités, se qui signifie aller en banlieue. Donc au final on consommerait plus, mais on se ferait étiqueter de "vert". Bon pour l'égo, mauvais pour la planète.
  • La raison me dictait de remplacer ma Subaru Outback 2002 (H4-2.5) avec le même modèle mais tout simplement plus récent.
    L'émotion m'a fait penché sur une Outback 3.0R (2005) avec le moteur H6.
    Le prix, l'état général et l'excellente condition du véhicule y était aussi pour qqc malgré le fait que l'ordinateur de bord affichait une conso moyenne de 15.6l comparativement aux 11.8/100km pour ma 2002 à 4 cylindres.
    J'ai acheté l'auto il y a plus d'un mois et j'obtiens une consommation moyenne de 12.4l/100km et je suis aux anges avec cette voiture. Comme quoi le style de conduite y est toujours pour qqc. Je roule la voiture au super (pcq recommandé) en sachant que le proprio original l'a roulé au régulier durant les 3 dernières années.
    Bref, je suis entièrement heureux de mon choix.
  • @cowboy
    Bien dit!
    @simon_c
    Savez-vous que la banlieue existe et qu'il y a aussi du travail?
    Bien sûr le plus écologique est de ne pas consommer.
    La voiture qui est la moins polluante est celle qui n'existe pas!
    Cela est évident, mais puisqu'on discute du choix de ceux qui en ont besoin, force est d'admettre que la raison n'est pas le premier facteur utilisé.
    Les manufacturiers l'ont bien compris eux!
  • J'ai beau être actif dans les mouvements écologiste, la consommation instantanée d'un véhicule ne serait pas, si j'avais à changer de véhicule aujourd'hui, le premier critère.
    Par contre la consommation totale annuelle de carburant est ma priorité, et je cherche à la réduire.
    Donc si j'épargne quelques milliers de dollars à l'achat de véhicule et que ça me permet de vivre près de mon travail et de moins rouler, je consomme moins, annuellement.
    J'aurais les moyens d'acheter une Leaf. Mais pour ça, il faudrait que j'aille vivre en banlieue et posséder 2 véhicules : la voiture actuelle, qui passerait de 10 000 km par année à peut-être 8000 km, et la Leaf, qui en ferait au moins 30 000. Au total, ça serait plus polluant.
  • A blinding flash of the obvious...
  • La ''raison'' ne saurait être le bastion de l'économie d'essence à elle seule à contrario de la notion présentée en article ici. La Raison qui dicte ses impératifs demande en premier lieu la Sécurité de construction et fiabilité du véhicule en tous ses points, puissance du moteur et système de freinage inclus.
    La Sécurité demande aussi des économisateurs de réflexes manuels, tels des rétroviseurs à commandes électriques, des vitres à remontes et descentes électriques et un rétroviseur central anti-reflets, tout comme un dégivreur arrière efficace.
    La Sécurité demande sans contredit des sièges conducteurs et passagers à forme ergonomique et rembourrage anti-vibrations et anti-secousses afin de minimiser les effets néfastes lombaires lors de trajets courts ou longs.
    Puisque la Sécurité ne saurait faire bon ménage d'avec les ''feelings'', elle ne cadre pas ni avec le luxe, ni avec les tourments des fleurs de la passion en coup et coût de coeur, c'est comme évident.
    -
    En ce qui concerne le périodique Protègez-vous, que je reçois depuis plus de 10 ans, il est clair que compte tenu des multiples rappels de plusieurs fabricants Japonais depuis pas mal d'années maintenant, pour ne mentionner que ceux-là, l'incidence de ces nombreuses défectuosités n'ont en rien changer la ligne de conduite de ceux qui pondent les résultats d'avis, toujours Pro-Japonais depuis belle lurette, selon mon observation.
    -
    Il semblerait que l'orientation de ceux qui font les commerciaux et les manchettes n'ont que deux options à proposer et à offrir : soit le coup de coeur, soit le coup de pied dans le postérieur, arrière, des clients et futures clients, là où le portefeuille fait son nid.
    -
    À chacun sa personnalité, à chacun son véhicule, comme analyse de l'image de soi ... et vous m'en direz tant pour faire la pluie et le beau temps sur les routes de la quantité à contrario des routes de la qualité.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer