Un pneu d'hiver qui «voit» la route, la nuit

Conduire l'hiver pourrait devenir plus prévisible si Bridgestone... (PHOTO FOURNIE PAR BRIDGESTONE)

Agrandir

Conduire l'hiver pourrait devenir plus prévisible si Bridgestone commercialise sa technologie CAIS. Des capteurs fixés l'intérieur des pneus détectent les conditions routières en interprétant les vibrations internes.

PHOTO FOURNIE PAR BRIDGESTONE

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

Les conducteurs québécois ne le savent que trop bien : durant l'hiver, les conditions routières peuvent changer très vite au gré des précipitations et des conditions locales rencontrées durant le voyage. Ces changements sont difficiles à distinguer durant la nuit, particulièrement par mauvais temps, que ce soit dans une tempête de neige ou de verglas.

Bridgestone dit avoir trouvé une façon de détecter l'état exact de la chaussée en analysant les vibrations ressenties à l'intérieur des pneus.

Le fabricant de pneus japonais a annoncé qu'il est prêt à commercialiser un pneu muni du système Contact Area Information Sensing (CAIS). Comme le nom anglais l'indique, un « senseur d'information sur la zone de contact » est fixé à la surface intérieure du pneu, au niveau de la semelle. Il perçoit les vibrations du pneu, les code en numérique et les transmet sans fil au module central CAIS, dans l'auto. Un logiciel interprète instantanément ces vibrations et prévient aussitôt le conducteur des changements. L'appareil distingue sept grandes catégories de conditions routières : sec ; semi-sec ; mouillé ; sloche ; neige fraîche ; neige compacte ; glace.

Ainsi, un conducteur passant sur une plaque de glace noire, la nuit, pourrait voir le mot « GLACE » apparaître à l'écran et avoir ainsi une chance d'ajuster sa conduite en conséquence avant de sentir la perte de traction par le truchement du volant ou la constater en dérapant dans le décor.

Testés à la même latitude que Montréal

Le communiqué de Bridgestone ne donne pas de détail sur la façon dont un constructeur automobile pourrait intégrer cette information dans un tableau de bord. Des photos des tests faits sur l'île de Hokkaïdo (l'île la plus septentrionale de l'archipel japonais, à peu près à la même latitude nord que Montréal) montrent que Bridgestone a utilisé un récepteur GPS modifié. Bridgestone pourrait donc commercialiser les pneus CAIS de concert avec un fabricant de GPS aussi bien qu'un constructeur automobile ou encore un concepteur d'applications utilisables sur un téléphone intelligent.

Le senseur fixé à l'intérieur du pneu n'a pas besoin d'alimentation électrique externe, grâce à un petit générateur électromagnétique.

Le communiqué rédigé en japonais (et traduit en ligne par La Presse sur Google Traduction) semble destiné autant à d'éventuels partenaires d'affaires qu'au grand public. Il ne dit pas quand le produit sera mis en vente.

Cela étant, ce n'est pas la première fois que le projet CAIS est évoqué par Bridgestone, qui a déjà présenté des prototypes dans des salons de l'auto. Cette technologie est la suite logique des senseurs de pression de pneus qu'on voit déjà dans de nombreux véhicules modernes.

Bridgestone envisage le système CAIS dans le cadre de la voiture connectée et des systèmes de transport intelligents actuellement en développement un peu partout dans le monde : ainsi, les informations détectées par une voiture chaussée sur des pneus CAIS pourraient être transmises aux autres voitures venant derrière.

Savoir tout à coup qu'on roule sur une plaque de glace noire est très utile. Mais ça l'est encore plus si on suit derrière et qu'on est prévenu d'avance, au moment où ses pneus sont encore sur quelque chose de moins glissant.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer