article:4512915:article

Décès de Ferdinand Alexander Porsche, concepteur de la 911

Ferdinand Alexander Porsche, le designer de la légendaire Porsche 911.

Agrandir

Ferdinand Alexander Porsche, le designer de la légendaire Porsche 911.

Photo archives AP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 5 avril 2012 | Mise à jour le 19 avril 2012 à 16h31

Le design des voitures Porsche s'inspire encore aujourd'hui du dessin original de la 911, créée en 1963 par Ferdinand Alexander Porsche.

Le design des voitures Porsche s'inspire encore aujourd'hui du dessin original de la 911, créée en 1963 par Ferdinand Alexander Porsche.

Photo archives AP

Agrandir

Berlin - Ferdinand Alexander Porsche, petit-fils du fondateur de la marque allemande de voitures de sport et concepteur de la Porsche 911, est mort jeudi, a annoncé le groupe dans un communiqué.

«Nous déplorons la mort de Ferdinand Alexander Porsche», a déclaré le patron du groupe, Matthias Müller, cité dans ce texte.

«En tant que concepteur de la Porsche 911, il a créé au sein de notre entreprise un nouveau design qui marque encore aujourd'hui nos voitures de sport», a-t-il affirmé, ajoutant: «Sa philosophie du design de qualité est pour nous un héritage que nous continuerons à chérir à l'avenir».

Le groupe en est aujourd'hui à la septième génération de 911 et vient de présenter, en janvier à Detroit, la dernière version cabriolet du modèle.

Publicité

Né le 11 décembre 1935 à Stuttgart, Ferdinand Alexander Porsche, aîné des quatre enfants de Ferdinand Porsche dit «Ferry», fils du fondateur de la marque, est décédé jeudi à Salzbourg, à l'âge de 76 ans.

Il avait pris la direction du studio de design de la marque en 1962 et mis au point la 911 qui, sortie en 1963, allait marquer l'avènement d'une nouvelle ère pour le constructeur.

 

La Porsche 911 2012.

La Porsche 911 2012.

Photo fournie par Porsche

Agrandir

Initialement, la Porsche 911 devait d'ailleurs s'appeler 901 mais le français Peugeot ayant déposé les appellations à trois chiffres avec zéro médian, cela avait contraint le constructeur allemand à changer le numéro de son modèle.

Dans les années 1970, Ferdinand Alexander Porsche a également été à l'origine de la diversification de la marque au travers d'accessoires de mode comme des montres, des lunettes ou des fournitures de bureau.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (6)
  • @frederico
    Je vois mal comment vous pouvez accuser Ferdinand Alexander de collaboration alors qu'il n'avait que 7 ans au sommet de la guerre. Tout-au-plus aurait-il été victime de l'idéologie de son temps et de sa famille.
  • @frederico
    Ce qui serait intéressant aussi, c'est de savoir pourquoi les nazis se compliquaient la vie à fracturé le charbon alors qu'ils auraient pu aussi bien alimenter leur chars à l'électrique, étant à cette époque, militairement dominants et énergétiquement autonomes, à l'abri de tout cartel.
    Évidement, y répondre supposerait briser tout le mythe que vous essayer d'entretenir à propos de la mainmise des pétrolières sur le développement des piles. En vérité, le pétrole offrait à l'époque, toute l'autonomie et la versatilité qui permettait aux chars et autres matériaux lourds de parcourir des grandes distances sur les champs de batailles. Il aurait été impensable, voir non-stratégique d'établir un réseau de recharge. Beaucoup plus facile de gérer et transporter le carburant à même les troupes. Mais cette évidence trouvera certainement à travers vos écrits, une autre forme de conspiration dont vous seul avez le secret.
  • Nazi ou non, c'était un designer de génie. De toute façon la grande majorité des allemands étaient nazis à l'époque. Alors qu'après la guerre personne ne l'était plus....
  • C'est quand même étrange qu'aujourd'hui on honore la mémoire de F. Porsche alors que c'était un collabo nazi. C'est aussi un de ses bons amis nazi qui a perfectionner le processus d'hydrogénation du charbon pour fabriquer du pétrole synthétique. Les liens de Porsche avec le régime, le géant industriel AG Farben et Opel (filiale de GM) ont permis aux géants américains Dupont et Standard Oil de passer en contrebande en Allememagne du plomb tétraméthyle nécessaire à la fabrication du pétrole synthétique qui fût nécessaire pour alimenter la machine de guerre nazi.
  • @tonyverdechi
    Vous vous trompez de Ferdinand... de 2 générations. Ferdinand Alexander est le fils de Ferdinand Anton, lui-même fils de Ferdinand Porsche, concepteur du char Elefant.
  • ...et du char d'assault Elephant.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer