article:4715664:article

Des réservoirs de gaz « inspirés de la biologie humaine ». Vraiment ?

Ce Ram 2500 au gaz naturel profiterait bien de réservoirs moins encombrants.

Agrandir

Ce Ram 2500 au gaz naturel profiterait bien de réservoirs moins encombrants.

Photo fournie par Chrysler

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand | La Presse

Publié le 28 novembre 2013 | Mise à jour le 28 novembre 2013 à 17h00

Chrysler annonce le développement d'un nouveau réservoir pour stocker le gaz naturel comprimé (GNC), moins contraignant que les encombrants cylindres actuellement utilisés.

Chrysler dit que ses ingénieurs « ont regardé à l'intérieur du corps humain », dans les poumons, pour inventer les réservoirs de gaz naturel de l'avenir des futurs véhicules Chrysler au GNC. « Dans les poumons, se trouvent d'innombrables sacs individuels appelés alvéoles », explique Chrysler. « Dans leur totalité, ces sacs augmentent la capacité totale d'air des poumons. »

Ici, à la  section automobile de La Presse, il n'y a pas encore de médecin et le cours de biologie de secondaire V est loin, mais on pense que les alvéoles pulmonaires n'ont rien à voir avec la capacité d'air des poumons. Selon le dictionnaire, ils servent plutôt à faire entrer l'oxygène dans le sang et à en extraire les cochonneries comme le gaz carbonique.

Mais bon, Chrysler laisse entendre qu'il y a des composantes ressemblant à des alvéoles dans le design de ses futurs réservoirs. L'important, c'est que cette nouvelle technologie vise deux problèmes : les réservoirs de CNG actuels sont beaucoup plus gros que les réservoirs d'essence et leur forme cylindrique allongée (idéale pour contenir la haute pression du GNC) est un cauchemar pour les designers qui doivent les caser dans l'auto.

 

Chrysler ne dit rien sur le principe opérationnel de ses nouveaux réservoirs. Par contre, la compagnie dit qu'ils pourront avoir toutes sortes de formes et que leur capacité sera plus grande, à volume égal. Autrement dit, ils pourraient avoir une forme et une taille comparable à celle des réservoirs à essence.

Chrysler en mettrait sûrement un à la place des deux gros cylindres qui ont l'air de deux bombes atomiques et qui bouffent tant d'espace sur le Dodge Ram 2500 GNC-essence  (photo ci-haut), un pick-up mu par un V8 HEMI de 5,7 litres pouvant faire brûler du gaz naturel ou de l'essence.

Publicité

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (4)
  • Les piles à combustible fonctionnant à l'hydrogène liquide offrent plus d'avantage que d'inconvénients en regard d'un gaz compressé non liquide.
    -
    Il reste à Fiat/Chrysler à franchir la ligne de sécurité 3D 360 degré de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration).
    .
    En passant voici un excellent guide de rappels de véhicules de la NHTSA qui donne entre autres informations un nombre impressionnant de fabricants de véhicules inconnus ayant pignions sur rues aux USA.
    http://www-odi.nhtsa.dot.gov/owners/SearchVehicles
  • En fait, les alvéoles pulmonaires permettent de multiplier plusieurs centaines de fois la surface de contact entre l'air inspiré et l'épithélium pulmonaire (là où les cochonneries sont échangées). Ainsi, on peut faire les échanges plus efficacement. Par contre, on a beau compartimenter avec les alvéoles, il ne peut pas rentrer plus d'air dans les poumons que la grandeur du sac...
    Je ne sais pas trop où Chrysler voit le lien avec les poumons...
    K. Dunberry, Lorraine
  • Le "design" en alvéoles des poumons est un moyen pour augmenter la surface de contact entre l'air et les capillaires sanguins et ainsi favoriser les échanges gazeux (O2 et CO2). Si on ouvrait et dépliait chaque alvéole des poumons humains, on pourrait environ couvrir un terrain de tennis. Mais dans ce cas, on parle de SURFACE. Quand on veut stocker des gaz, on parle de capacité en litres, donc de VOLUME. Alors je ne suis pas trop certain de voir le lien. Attendons les précisions de Chrysler.
  • Mon opinion c'est que la structure en "alvéoles" permettra de stocker la gaz à une pression beaucoup plus grande, donc d'en mettre plus, ou de réduire la taille des réservoir. Mais ce n'est pas nouveau, c'est en développement depuis plusieurs années et ce n'est certainement pas Chrysler qui a trouvé l'idée. Il me semble que l'université de Trois-Rivières travaillait là-dessus il y a 4 ou 5 ans dans son institut de recherche sur l'hydrogène.

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer