article:4570546:article

Les nouvelles Saab attendues en 2014

Agrandir

PHOTO JONATHAN NACKSTRAND, AFP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 3 septembre 2012 | Mise à jour le 17 septembre 2012 à 08h49

Stockholm - National Electric Vehicle Sweden (NEVS), l'acquéreur des actifs du constructeur automobile suédois en faillite Saab a annoncé lundi qu'il lancerait son prochain modèle de cette marque en 2014.

Cet acquéreur, une coentreprise entre le chinois National Modern Energy Holdings et le fonds japonais Sun Investment, a annoncé lundi avoir achevé la transaction, pour un montant non dévoilé.

«Maintenant le travail pour mettre en oeuvre notre plan peut être intensifié en nous concentrant sur le développement d'une voiture électrique de premier plan mondial à Trollhättan», ville du sud-ouest de la Suède où Saab a son berceau, a affirmé le président de NEVS, Karl-Erling Trogen, cité dans un communiqué.

«Dans environ un an et demi, nous prévoyons de lancer notre première voiture électrique, qui sera basée sur la technologie de la Saab 9-3 et une propulsion électrique nouvelle», a-t-il ajouté.

Ces nouvelles Saab seront principalement destinées au marché chinois.

«Les Chinois peuvent de plus en plus s'offrir des voitures; cependant, l'offre mondiale de pétrole ne suffira pas s'ils achètent tous des véhicules à essence. Les consommateurs chinois réclament un véhicule électrique haut de gamme, que nous serons en mesure d'offrir», a indiqué le fondateur de National Modern Energy Holdings, Kai Johan Jiang.

Ces voitures porteront le nom, mais pas l'ancien logo de Saab, que NEVS n'a pas obtenu le droit d'utiliser. Celui-ci, un griffon (bête mythologique mi-aigle mi-lion), était partagé par Saab avec deux entreprises qui faisaient partie jusqu'en 1990 d'un même ensemble: son homonyme spécialisé dans la défense et l'aéronautique, et le constructeur de poids lourds Scania.

Publicité

Saab avait fait faillite en décembre, moins de deux ans après avoir été cédé par l'américain General Motors à un petit constructeur néerlandais, Spyker. En juin, les liquidateurs avaient indiqué avoir trouvé un repreneur pour ses actifs, NEVS.

«L'acquisition comprend les droits de propriété intellectuelle pour la Saab 9-3, ceux pour la plateforme Phoenix qui doit servir de base aux futurs modèles Saab, ndlr, l'outillage et les locaux industriels ainsi que les installations de test et de laboratoire. En outre, elle inclut la totalité de la société qui contrôlait les installations à Trollhättan», a rappelé NEVS.

Au moment de sa faillite, Saab travaillait à une nouvelle version de sa berline 9-3. Incapable de trouver des investisseurs plus solides financièrement que Spyker, le constructeur avait dû mettre la clé sous la porte avant de pouvoir achever ce modèle.

NEVS a indiqué être en phase de recrutement pour doter le nouveau Saab d'une direction et d'ingénieurs.

Le gouvernement suédois s'est félicité de voir la transaction aboutir.

«L'ambition de développer de nouvelles voitures électriques basées sur la technologie éprouvée de Saab est innovante et tournée vers l'avenir. Cela s'insère bien dans la recherche et le développement que l'on trouve dans le secteur automobile suédois», a affirmé dans un communiqué la ministre de l'Industrie Annie Lööf.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer