La Smart électrique : le courant ne passe pas

La Smart Fortwo ED. La décision d'offrir la... (Photo : Daimler)

Agrandir

La Smart Fortwo ED. La décision d'offrir la petite Daimler seulement en motorisation électrique ne lui profite pas du tout.

Photo : Daimler

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Alain McKenna

Collaboration spéciale

La Presse

La filiale nord-américaine de la marque Smart, qui appartient à la société allemande Daimler, a frappé un grand coup le printemps dernier en annonçant son virage tout électrique à partir de cet automne. 
À en juger par les chiffres publiés depuis aux États-Unis, c'est un pari raté : seule la marque Rolls-Royce a vendu moins de véhicule chez l'Oncle Sam que Smart, en novembre.

À 130 exemplaires vendus, c'est une dégringolade de 76,9 % pour la Fortwo, unique modèle Smart offert en Amérique du Nord, par rapport au même mois, l'an dernier. À titre comparatif, Rolls-Royce a vendu 111 voitures, en hausse de 38 %.

Au Canada ? C'est pire encore

Au Canada, c'est encore pire : seulement 21 exemplaires écoulés en novembre 2017 contre 247 il y a un an, une baisse de 91,5 %.

Selon les observateurs, il pourrait y avoir trois raisons derrière ce recul prononcé de la marque. Outre l'impopularité de la motorisation électrique chez nos voisins du Sud, une faible offre de Fortwo ED pourrait avoir ralenti les ventes. Le fait que Smart ne vende pas de Forfour aux États-Unis ni au Canada, un modèle pouvant accueillir quatre passagers, plutôt que deux seulement pour la Fortwo, est un autre frein à sa croissance. 

En Europe, les deux modèles ont été vendu à 83 294 exemplaires le mois dernier, un recul de seulement 4 % par rapport à 2016.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer