Mort de Joshua Brown : l'Autopilot de Tesla blâmé en partie

  • Joshua Brown est devenu le 7 mai dernier la première victime d'un accident mortel impliquant une voiture autonome. Dans cette photo tirée de YouTube, on voit M

    Plein écran

    Joshua Brown est devenu le 7 mai dernier la première victime d'un accident mortel impliquant une voiture autonome. Dans cette photo tirée de YouTube, on voit M" Brown dans le siège du conducteur de sa Tesla en octobre 2015. Le National Transportation Safety Board américain estime que «Tesla a permis au conducteur d'utiliser le système en dehors d'un environnement pour lequel il a été conçu».

    Photo : saisie d'écran YouTube, via AP

  • 1 / 5
  • Cette photo prise par la police des autoroutes de Floride montre le toit complètement arraché du Modèle S après qu'il soit passé sous la remorque d'un camion de transport de classe 8. (Photo : Florida Highway Patrol)

    Plein écran

    Cette photo prise par la police des autoroutes de Floride montre le toit complètement arraché du Modèle S après qu'il soit passé sous la remorque d'un camion de transport de classe 8.

    Photo : Florida Highway Patrol

  • 2 / 5
  • Le Modèle S de Joshua Brown après avoir terminé sa course dans un champ. (REUTERS)

    Plein écran

    Le Modèle S de Joshua Brown après avoir terminé sa course dans un champ.

    REUTERS

  • 3 / 5
  • Cette photo fournie par le National Transportation Safety Board permet de voir l'avant de la Tesla après l'accident mortel du 7 mai 2016 à Williston, en Floride. (NTSB via AP)

    Plein écran

    Cette photo fournie par le National Transportation Safety Board permet de voir l'avant de la Tesla après l'accident mortel du 7 mai 2016 à Williston, en Floride.

    NTSB via AP

  • 4 / 5
  • Sur cette photo prise en 2015 et fournie par sa voisine, Krista Kitchen, Joshua Brown pose à côté de sa nouvelle Tesla chez lui, à Canton, en Ohio. Photo: Krista Kitchen, via AP ()

    Plein écran

    Sur cette photo prise en 2015 et fournie par sa voisine, Krista Kitchen, Joshua Brown pose à côté de sa nouvelle Tesla chez lui, à Canton, en Ohio. Photo: Krista Kitchen, via AP

  • 5 / 5

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Agence France-Presse

Le système de pilotage automatique de Tesla, Autopilot, est en partie responsable d'un accident mortel survenu en mai 2016 en Floride, impliquant une voiture du constructeur de véhicules électriques, a indiqué mardi un régulateur américain.

Lors de cette collision avec un camion le 7 mai 2016, Joshua Brown, un automobiliste d'une quarantaine d'années, avait trouvé la mort alors qu'il conduisait une berline Modèle S de Tesla équipée d'Autopilot. Ce logiciel est composé de capteurs, sonars, caméras et de technologies dernier cri permettant aux voitures Tesla d'effectuer seules certaines manoeuvres comme freiner en cas de danger.

«Trop grande dépendance»

La «trop grande dépendance» du conducteur à Autopilot «a entraîné un désengagement prolongé» ayant conduit à la collision, estime l'agence américaine chargée de la gestion de catastrophes aériennes et routières (NTSB), dans un rapport publié mardi.

Cette photo prise par la police des autoroutes... - image 3.0

Agrandir

Cette photo prise par la police des autoroutes de Floride montre le toit complètement arraché du Modèle S après qu'il soit passé sous la remorque d'un camion de transport de classe 8. Photo : AP

Elle ajoute qu'Autopilot n'aurait pas dû être utilisé sur la route où était survenu l'accident parce que celle-ci n'était pas adaptée à cette technologie.

«Tesla a permis au conducteur d'utiliser le système en dehors d'un environnement pour lequel il a été conçu», a souligné Robert Sumwalt, le patron du NTSB, ajoutant qu'Autopilot a par ailleurs conduit le conducteur à s'intéresser à autre chose qu'à la route. «La conséquence c'est une collision qui n'aurait jamais dû arriver», a fustigé le responsable.

Il est difficile de savoir quelles vont être les répercussions de cette décision sur le développement de la voiture autonome, auquel s'affairent actuellement la plupart des constructeurs automobiles et des groupes technologiques.

Autopilot exonéré par deux autres rapports

Sollicité par l'AFP, Tesla a rappelé que l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a, elle, estimé qu'Autopilot «renforce la sécurité de façon importante» et réduit le risque d'accidents de 40%.

Sans les mains. Photo: Tesla... - image 5.0

Agrandir

Sans les mains. Photo: Tesla

«Nous allons examiner les recommandations du NTSB», a ajouté le groupe du milliardaire Elon Musk, réaffirmant qu'il allait continuer à répéter à ses clients qu'Autopilot «n'est pas une technologie de conduite autonome et que les conducteurs doivent rester attentifs à tout moment pendant la conduite».

Si la cause de l'accident ayant coûté la vie à Joshua Brown n'a toujours pas été déterminée, la NHTSA avait classé sans suite une enquête de six mois sur cette affaire en dédouanant Autopilot. Les enquêteurs de la NHTSA avaient indiqué n'avoir détecté aucun défaut de conception ni de performance des systèmes de freinage d'urgence.

En juin, dans un rapport de 500 pages, le NTSB avait lui-même conclu que M. Brown «n'a pas tenu le volant pendant la majorité» du trajet de 37 minutes, en dépit du fait qu'Autopilot lui avait envoyé un message, «Mains requises non détectées» (Hands Required Not Detected), à six reprises.

Tesla a procédé à une amélioration d'Autopilot, davantage basée sur l'utilisation de radars et capable de fonctionner à travers la pluie, le brouillard et la neige.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
  • Mort de Joshua Brown : l'Autopilot de Tesla blâmé en partie
    Joshua Brown est devenu le 7 mai dernier la première victime d'un accident mortel impliquant une voiture autonome. Dans cette photo tirée de YouTube, on voit M

    Photo : saisie d'écran YouTube, via AP

    Joshua Brown est devenu le 7 mai dernier la première victime d'un accident mortel impliquant une voiture autonome. Dans cette photo tirée de YouTube, on voit M" Brown dans le siège du conducteur de sa Tesla en octobre 2015. Le National Transportation Safety Board américain estime que «Tesla a permis au conducteur d'utiliser le système en dehors d'un environnement pour lequel il a été conçu».

  • Mort de Joshua Brown : l'Autopilot de Tesla blâmé en partie
    Cette photo prise par la police des autoroutes de Floride montre le toit complètement arraché du Modèle S après qu'il soit passé sous la remorque d'un camion de transport de classe 8. (Photo : Florida Highway Patrol)

    Photo : Florida Highway Patrol

    Cette photo prise par la police des autoroutes de Floride montre le toit complètement arraché du Modèle S après qu'il soit passé sous la remorque d'un camion de transport de classe 8.

  • Mort de Joshua Brown : l'Autopilot de Tesla blâmé en partie
    Le Modèle S de Joshua Brown après avoir terminé sa course dans un champ. (REUTERS)

    REUTERS

    Le Modèle S de Joshua Brown après avoir terminé sa course dans un champ.

  • Mort de Joshua Brown : l'Autopilot de Tesla blâmé en partie
    Cette photo fournie par le National Transportation Safety Board permet de voir l'avant de la Tesla après l'accident mortel du 7 mai 2016 à Williston, en Floride. (NTSB via AP)

    NTSB via AP

    Cette photo fournie par le National Transportation Safety Board permet de voir l'avant de la Tesla après l'accident mortel du 7 mai 2016 à Williston, en Floride.

  • Mort de Joshua Brown : l'Autopilot de Tesla blâmé en partie
    Sur cette photo prise en 2015 et fournie par sa voisine, Krista Kitchen, Joshua Brown pose à côté de sa nouvelle Tesla chez lui, à Canton, en Ohio. Photo: Krista Kitchen, via AP ()

    Sur cette photo prise en 2015 et fournie par sa voisine, Krista Kitchen, Joshua Brown pose à côté de sa nouvelle Tesla chez lui, à Canton, en Ohio. Photo: Krista Kitchen, via AP

image title
Fermer