article:4577125:article

Toyota veut vendre un million de voitures hybrides par an dès 2013

Toyota a dévoilé lundi sa nouvelle voiture électrique, l'eQ, qui sera destinée à un marché de niche au Japon et aux États-Unis. Malgré tout, le constructeur japonais continue de garder le cap sur la technologie hybride.

Agrandir

Toyota a dévoilé lundi sa nouvelle voiture électrique, l'eQ, qui sera destinée à un marché de niche au Japon et aux États-Unis. Malgré tout, le constructeur japonais continue de garder le cap sur la technologie hybride.

Photo AFP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 24 septembre 2012 | Mise à jour le 8 octobre 2012 à 18h52

Le premier constructeur d'automobiles japonais, Toyota, a annoncé lundi qu'il comptait sortir 21 modèles hybrides d'ici à 2015 et qu'il espérait vendre un million de voitures de ce type par an dès 2013.

Parmi ces 21 modèles, 14 seront complètement nouveaux et les 7 autres des versions redessinées d'anciens modèles, a précisé à l'AFP un porte-parole de Toyota.

Le groupe a présenté sa stratégie environnementale à moyen terme, axée encore sur la technologie hybride (véhicules à motorisation mixte essence + électricité). «Le marché mondial des véhicules hybrides devrait largement passer au-delà de la barre du million d'unités en 2012. (...) Toyota espère que les ventes de ses propres véhicules hybrides atteindront au moins un million d'unités par an de 2013 à 2015», a expliqué le constructeur dans un communiqué.

En 2012, le groupe espère vendre un total de 9,76 millions de véhicules, de tous types et marques confondus, lors d'une année qu'il pourrait terminer à la première place mondiale.

Toyota est le pionnier des technologies hybrides depuis la sortie du premier modèle du genre, la Prius, en 1997, qui a rencontré un grand succès notamment au Japon. Le vice-président du groupe, Takeshi Uchiyamada, a souligné lors d'une conférence de presse que le constructeur allait continuer de faire de l'hybride «le socle» de ses technologies respectueuses de l'environnement. «Nous utiliserons la technologie hybride pour nourrir le développement de la prochaine génération de véhicules», a-t-il promis.

Électrique etc.

Toyota a par ailleurs dévoilé son nouveau véhicule 100% électrique, baptisé «eQ», une citadine propulsée par une batterie rechargeable en trois heures sur une prise de courant de 200 Volts, qui peut rouler 100 km une fois chargée.

Publicité

Le groupe prévoit de le commercialiser à partir du mois de décembre, pour un marché limité toutefois aux autorités locales ainsi qu'à quelques clients ciblés au Japon et aux Etats-Unis. Ce véhicule sera vendu à partir de 3,6 millions de yens au Japon (45 265$).

Toyota doit aussi lancer très prochainement aux États-Unis une version électrique de son VUS compact RAV4, en partenariat avec le fabricant californien Tesla, spécialisé dans les modèles électriques de luxe. Contrairement à d'autres constructeurs japonais, comme Nissan avec sa Leaf ou Mitsubishi et sa i-MiEV, Toyota n'a pas encore lancé de voiture électrique à destination du grand public.

Toyota travaille en outre sur la sortie d'une berline à pile à combustible (propulsée à l'hydrogène) d'ici à 2015. Une véritable course de vitesse s'est lancée entre plusieurs constructeurs, notamment Toyota, son compatriote Honda, le sud-coréen Hyundai et l'allemand Mercedes, qui veulent mettre le plus vite possible un tel véhicule sur le marché à un prix abordable.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (5)
  • Tout à fait d?accord avec Misterb, Toyota semble de plus en plus avoir les mains liées à celle de GM et de ses partenaires goudronneux. Ils retardent la commercialisation de la RAV4 EV pour les mêmes raisons.
  • @GaryGaignon " la pile à combustible sera écologique de bout en bout."
    Pas tout à fait, car il est plus efficace d'alimenter directement une auto électrique plutôt que s'en servir pour produire de l'hydrogène puis de comprimer cet hydrogène à haute pression et enfin de le transporter par camion (ou par gazoduc?). Et finalement, l'hydrogène est transformé à nouveau en électricité. Dans ces transformations, il se perd de l'énergie à chaque étape.
    Donc au bout de la ligne, l'hydrogène prendra 50% ou 2 fois plus d'électricité au début de la chaîne que d'alimenter des autos électriques directement.
  • Toyota s'assoit sur ... ses lauriers. Ils commercialisent des hybrides basés sur la même technologie que la Prius. Cependant, cette technologie est nettement moins avancée que le système Voltec de GM. Il semble y avoir un manque de Recherche et Développement, chez Toyota. À part la Prius rechargeable, tous ces hybrides n'ont qu'une seule source d'énergie pour avancer: l'essence!
    C'est très différent de la Leaf, de la iMiev et de la Volt qui avancent d'abord à l'électricité, ce qui amène un abaissement significatif de la consommation d'essence.
  • Maintenant que l'hydrogène peut être produit bientôt commercialement grâce à de l'énergie renouvelable, solaire/éolienne, la pile à combustible sera écologique de bout en bout.
  • 45300$ pour une micro-voiture tout électrique qui n'a que 100km d'autonomie? C'est pas mal moins bon que la Leaf! Toyota qui se dit avant-gardiste déçoit encore une fois!
    Et aucun mot sur les hybrides branchables? Et la Prius branchable qu'on distribue seulement au compte gouttes alors que cette technologie est prête depuis 5 ans?
    Toyota mériterait un ... Excusez mais Toyota me déçoit beaucoup.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer